Crédit photo : Mélanie Labrecque

Depuis la rentrée, 24 jeunes de deuxième année de l’école de L’Épervière, Sainte-Thérèse de Saint-Agapit vivent une expérience hors du commun.

La direction de l’école et la municipalité ont mis en place le programme de développement hockey-école mis en place par l’ancien des Canadiens de Montréal, Joé Juneau. Ce dernier était de passage au Centre GH. Vermette, le 25 octobre, pour constater comment se passait son implantation.

«J’avais hâte de rencontrer les jeunes et de voir comment ça allait. Je ne suis pas surpris. Ça fait trois ans qu’on a le programme dans Portneuf et les enfants progressent rapidement et très bien», a confié l’ancien hockeyeur.

L’idée d'amener le programme à Saint-Agapit est venue de M. Juneau et de son adjoint, l’Agapitois Stéphane Paquet. Convaincre la Ville et l’école n’a pas été difficile, a-t-il précisé. Les enfants sautent sur la glace trois fois par semaine, le matin, pour vivre un entraînement de hockey.

«L’idée, c’est de permettre le développement des aptitudes individuelles plus que de traiter du jeu collectif. Les jeunes apprennent à patiner, à freiner et à faire des virages», a expliqué le directeur des loisirs de Saint-Agapit, Patrice Boucher.

Moins de deux mois après le début de l’année scolaire, le directeur de l’établissement, Alain Fournier voit déjà des résultats. «Le bénéfice se fait sentir dans les relations entre les élèves. Il permet d’avoir une meilleure cohésion de groupe.» Le programme se déroule sur quatre ans, de la deuxième à la cinquième année, et l’école a l’intention de le poursuivre l’année prochaine.

Persévérance

Bien que les enfants sautent sur la glace sous une photo d’Antoine Vermette brandissant bien haut la coupe Stanley, l'objectif n’est pas de développer les futures vedettes de la Ligue nationale de hockey et d’Équipe Canada. Il est d’intéresser les jeunes à l’école et aux sports.

«Les répercussions sont aussi au niveau personnel et familial. On a plusieurs retours des parents qui constatent l’impact du programme sur les jeunes à la maison.»

«Au début, je n’étais pas beaucoup intéressé, mais mon garçon voulait embarquer. Son professeur d’éducation physique a insisté. Finalement, mon fils qui ne savait pas patiner du tout le fait maintenant seul, avec une rondelle», a témoigné une fière maman, Sandra Lagrange.

Fort de l’expérience qu’il a acquise au fil des ans avec les jeunes Inuits du Nunavik, il ne comprend pas pourquoi le sport n’est pas plus utilisé dans le contexte scolaire. «Encore aujourd’hui, en 2017, je trouve inconcevable que le hockey ne soit pas mieux utilisé pour le développement social et communautaire. Ça a tellement de pouvoir sur la persévérance scolaire.»

Découvrir le sport

Des 24 hockeyeurs, garçons et filles, seulement quatre font partie d’une équipe. Pour Joé Juneau, la réussite est encore plus grande. «Le programme a amené une vingtaine de jeunes à jouer au hockey. Sans ça, peut-être qu’ils n’auraient jamais vécu le hockey et qu’ils ne seraient pas aussi actifs.»

Les jeunes de l’école L’Épervière, Sainte-Thérèse participent au programme sur une base volontaire.

Les plus lus

Les habiletés des chevaux en vedette

SPORT. Dosquet accueillera son premier derby d’attelage le 14 janvier prochain. L’événement aura lieu au Centre d’attelage Équin-Star, situé sur le site de l’ancien terrain de golf. Plus de 40 chevaux et leurs meneurs rivaliseront d’adresse pour impressionner le public et remporter les honneurs de leur catégorie.

Yanni Gourde président d’honneur du Tournoi de hockey de Saint-Gilles

HOCKEY. Le 35e Tournoi provincial de hockey mineur de Saint-Gilles s’ouvrira sous la présidence d’honneur de Yanni Gourde. Du 16 au 28 janvier, pas moins de 800 jeunes joueurs bantam et midget disputeront 70 matchs sur la glace de l’aréna de Saint-Gilles.

Sainte-Croix attend les canots à glace

CANOT. Cette année encore, les curieux pourront voir de près les participants de la Course de la banquise de Portneuf. Les canotiers feront virer leurs embarcations à Sainte-Croix, face au Domaine Joly-De Lotbinière, le 20 janvier.

Défaite pour le Model

HOCKEY. Le Model de Lotbinière a été peu actif pendant le temps des Fêtes. Les joueurs ont disputé un seul match, le 22 décembre, alors qu’ils recevaient le Boutin Express de Plessisville. Les visiteurs ont eu le meilleur sur le Model par le pointage de 2-1.

Les Seigneurs s’inclinent en finale

HOCKEY. Les Seigneurs de Lotbinière ont fait bonne figure lors du Tournoi atome de Saint-Agapit en atteignant la finale de la catégorie BB. Cependant, les favoris de la foule n’ont pas réussi à conserver le titre remporté l’année précédente par le Lotbinière Élite. Les Seigneurs se sont inclinés 4-0 face aux Lynx de Haute-Beauce.

Deux victoires de plus pour le Model

HOCKEY. Le Model de Lotbinière a commencé l’année 2018 de belle façon en ajoutant deux victoires à sa fiche. Le 5 janvier, contre le Cléri Sport de Saint-Georges et le lendemain, contre les Bulls de Beauce-Centre.

Derby d’attelage reporté

SPORT. Les caprices de dame nature, forcent les organisateurs du Derby d'attelage de Dosquet à repousser l'événement qui devait avoir lieu samedi, au lendemain.

Succès pour le premier derby d’attelage de Dosquet

SPORT. Malgré le froid mordant de dimanche, le public, les meneurs et les chevaux étaient au rendez-vous pour le premier derby d’attelage de Dosquet.

Un tournoi qui se termine sur une bonne note

HOCKEY. Le 37e tournoi atome de Saint-Agapit s’est clôturé le 14 janvier dernier. Les Titans de Saint-Louis-de-France (C) et le Garaga de Saint-Georges (B) sont repartis avec les honneurs de leur finale respective. Pendant les deux semaines d’activités, au moins 2000 personnes ont assisté aux différentes parties.

Les Lamontagne se distinguent à Dosquet

SPORT. Le derby d’attelage de Dosquet, qui a eu lieu le 14 janvier, a accueilli plusieurs participants de la MRC de Lotbinière. Certains d’entre eux se sont distingués comme étant les meilleurs de leur catégorie.