Crédit photo : Éric Chabot

Une blessure au poignet subie lors du match précédent a empêché Joanik Masse de participer au dernier match de saison régulière des Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon, lui enlevant une dernière occasion de battre le record de la Ligue de football collégial de division 1 pour le plus grand nombre de verges au sol en une saison.

Uu premier rang de la ligue en 2016 avec 1 272 verges parcourues, le porteur de ballon a attiré l’attention très rapidement en début de saison. Allait-il battre le record de 2095 verges obtenu par Jean-Michel Paquette (Trois-Rivières) en 1998 ? Si Masse avait l’intention de participer au match, la directrice des sports au Cégep en a décidé autrement sous l’avis des médecins.

Des lignes de côté, Masse a accompagné ses coéquipiers dans leur victoire de 54-14 contre les Spartiates du Vieux Montréal, leur septième de la saison (voir résumé en p.44). Le numéro 26 complète tout de même sa saison avec un cumulatif de 1891 verges en 8 parties. Paquette, lui, avait établi le record en 10 parties. Le Faucon termine au premier rang du circuit pour une deuxième année consécutive.

Faire mieux qu’en 2016

Au début de la saison, Masse n’avait aucune idée qu’il se dirigeait vers une course au record. Sa motivation : battre son total de 2016. «J’ai été le premier à atteindre la marque des 1 000 verges en une saison pour les Faucons et je voulais, au minimum, la même chose. Avec le début de saison qu’on a connu, je m’attendais à faire autour de 1 500 verges, mais un entraîneur m’a motivé à en faire 2 000. Au début, j’étais sceptique, mais en cours de route, j’ai commencé à y croire», a-t-il raconté quelques jours avant le match.

«C’est un journaliste venu me parler après un match, qui m’a appris pour le record. Je n’avais même pas pensé regarder, a-t-il admis. Après, je l’ai eu en tête un peu, mais je n’ai jamais mis tout mon focus là-dessus, parce que nous (les Faucons) avons une mentalité d’y aller un match à la fois.»

S’il admet que ç’aurait été un honneur d’établir cette nouvelle marque, ça n’aurait pas changé grand-chose pour la suite de sa carrière. Les recruteurs universitaires n’ont que faire des records, selon lui. «C’est ce que je démontre sur le terrain à chaque match qui les intéresse», a-t-il affirmé.

Un travail d’équipe

Masse estime que ses succès sont intimement reliés à l’effort de ses coéquipiers, puisqu’il n’a pas souvent eu à jouer avec la pression de tirer de l’arrière. «Ce ne sont pas des statistiques que j’ai récoltées tout seul», a fait valoir celui qui en est à sa sixième saison en football.

Les séries prendront leur envol ce week-end et ensuite, il lui resterait encore un an et demi pour compléter sa technique en architecture. Donc, Masse pourrait être de retour en 2018, mais l’étudiant-athlète se questionne quant à la poursuite de son programme. Une décision qu’il prendra à tête reposée, une fois la saison terminée. 

Les Faucons convaincants en fin de saison

Avec une victoire de 54-14 sur les Spartiates du Cégep du Vieux Montréal, le 28 octobre, les Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon ont terminé la saison 2017 au troisième échelon du classement de la Ligue de football collégial en division 1. Ils retrouveront ce même adversaire à l’occasion des quarts de finale, ce samedi à Lévis. Le botté d’envoi est prévu à 13h.

Avec une fiche de sept victoires et deux revers, la formation de Pierre-Alain Bouffard entre en séries avec une certaine confiance. «On savait qu’en gagnant on allait les affronter en séries, donc c’était important pour nous de leur envoyer un message. On a célébré la saison et la victoire, mais on a aussi rappelé aux gars qu’en séries, on n’a pas le droit à l’erreur. Donc, qu’ils devaient garder le focus», a souligné l’entraîneur-chef.

Rappelons que les deux défaites des Lévisiens ont été subies contre les deux équipes en tête de classement. D’ailleurs, celle de 52-42 lors de l’avant-dernier match de la saison, contre André-Grasset (1er), a fait redoubler l’ardeur des Faucons à l’entraînement.

«Ç’a mis un poids sur nos épaules, parce qu’on a vu qu’il fallait continuer de travailler et de s’entraîner. On croit en nos chances (de gagner les séries), mais le focus n’est pas là-dessus. On y va un match à la fois», a rapporté le porteur de ballon Joanik Masse avant l’affrontement du 28 octobre.

Les plus lus

Les habiletés des chevaux en vedette

SPORT. Dosquet accueillera son premier derby d’attelage le 14 janvier prochain. L’événement aura lieu au Centre d’attelage Équin-Star, situé sur le site de l’ancien terrain de golf. Plus de 40 chevaux et leurs meneurs rivaliseront d’adresse pour impressionner le public et remporter les honneurs de leur catégorie.

Yanni Gourde président d’honneur du Tournoi de hockey de Saint-Gilles

HOCKEY. Le 35e Tournoi provincial de hockey mineur de Saint-Gilles s’ouvrira sous la présidence d’honneur de Yanni Gourde. Du 16 au 28 janvier, pas moins de 800 jeunes joueurs bantam et midget disputeront 70 matchs sur la glace de l’aréna de Saint-Gilles.

Sainte-Croix attend les canots à glace

CANOT. Cette année encore, les curieux pourront voir de près les participants de la Course de la banquise de Portneuf. Les canotiers feront virer leurs embarcations à Sainte-Croix, face au Domaine Joly-De Lotbinière, le 20 janvier.

Défaite pour le Model

HOCKEY. Le Model de Lotbinière a été peu actif pendant le temps des Fêtes. Les joueurs ont disputé un seul match, le 22 décembre, alors qu’ils recevaient le Boutin Express de Plessisville. Les visiteurs ont eu le meilleur sur le Model par le pointage de 2-1.

Les Seigneurs s’inclinent en finale

HOCKEY. Les Seigneurs de Lotbinière ont fait bonne figure lors du Tournoi atome de Saint-Agapit en atteignant la finale de la catégorie BB. Cependant, les favoris de la foule n’ont pas réussi à conserver le titre remporté l’année précédente par le Lotbinière Élite. Les Seigneurs se sont inclinés 4-0 face aux Lynx de Haute-Beauce.

Deux victoires de plus pour le Model

HOCKEY. Le Model de Lotbinière a commencé l’année 2018 de belle façon en ajoutant deux victoires à sa fiche. Le 5 janvier, contre le Cléri Sport de Saint-Georges et le lendemain, contre les Bulls de Beauce-Centre.

Derby d’attelage reporté

SPORT. Les caprices de dame nature, forcent les organisateurs du Derby d'attelage de Dosquet à repousser l'événement qui devait avoir lieu samedi, au lendemain.

Succès pour le premier derby d’attelage de Dosquet

SPORT. Malgré le froid mordant de dimanche, le public, les meneurs et les chevaux étaient au rendez-vous pour le premier derby d’attelage de Dosquet.

Un tournoi qui se termine sur une bonne note

HOCKEY. Le 37e tournoi atome de Saint-Agapit s’est clôturé le 14 janvier dernier. Les Titans de Saint-Louis-de-France (C) et le Garaga de Saint-Georges (B) sont repartis avec les honneurs de leur finale respective. Pendant les deux semaines d’activités, au moins 2000 personnes ont assisté aux différentes parties.

Les Lamontagne se distinguent à Dosquet

SPORT. Le derby d’attelage de Dosquet, qui a eu lieu le 14 janvier, a accueilli plusieurs participants de la MRC de Lotbinière. Certains d’entre eux se sont distingués comme étant les meilleurs de leur catégorie.