Crédit photo : Courtoisie

Ce sont les problèmes d’eau qui touchent Saint-Gilles depuis plusieurs années qui ont incité Conrad Routhier à sauter dans la course à la mairie. Il sollicite l’appui de ses concitoyens à l’occasion de l’élection du 5 novembre.

Pour lui, il est essentiel de faire les choses correctement dans le dossier de l’eau. «C’est sûr qu’il y a des options qui sont extrêmement coûteuses, mais il faut regarder toutes les solutions et trouver la bonne. Pour régler le problème du manganèse, ça nécessite des filtres. Oui, ça peut être cher, mais je pense que le monde mérite d’avoir une eau qui ne vire pas brune à tout moment.»

Il milite également pour que la Ville soit plus transparente lorsqu’elle prend des décisions qui impliquent les finances municipales. Pour lui, savoir qu’un projet a été «réalisé à faible coût» n’est pas suffisant.

«Dans les dernières années, nous avons eu trois ou quatre projets qui ont été faits à faible coût, mais on n’en sait pas plus. Ce serait normal d’avoir les vrais chiffres. Je ne pense pas qu’ils se mettent de l’argent dans les poches, je ne dis pas qu’il y a quelque chose de croche, mais les citoyens paient. Ils ont le droit d'être informés sur le montant déboursé pour telle ou telle affaire.»

Engagements

Le programme du candidat est relativement simple. Il veut mettre un point final au problème de manganèse dans l’eau, agrandir le bassin de rétention pour les égouts et faire les changements nécessaires au système de réfrigération de l’aréna. «Nous sommes encore au fréon alors que c’est réglé à Saint-Agapit et en voie de l’être à Sainte-Croix».

Au niveau du développement économique et résidentiel, Conrad Routhier souhaite poursuivre sur la lancée que connaît présentement la municipalité, mais est conscient qu’il faut améliorer les services à la population et la qualité de vie.

Il mentionne, entre autres choses, que la région vit actuellement un engouement pour le tennis, mais que la municipalité n’a aucun terrain. Toutefois, il rappelle que cela ne pourra pas se faire à court terme en raison des trois grands projets qui doivent être priorisés.

Taxation

Conrad Routhier réfute les affirmations du maire sortant qui mentionne que les citoyens n’ont pas vu leur compte de taxes augmenter, bien qu’il ait été gelé pendant deux ans et réduit de 5% lors du dernier budget. «Oui tu peux geler le taux de taxation, mais avec une nouvelle évaluation tout le monde a monté».

Il a précisé que s’il est élu, il ne pourra pas maintenir le gel du taux. «Nous allons tenter de le garder bas, mais il y a trois grosses dépenses qui s’en viennent et ça, on n’a pas le choix. Ce que nous voulons essayer, c’est de ne pas trop les augmenter tout en donnant du service à la population.»

Conrad Routhier

Les plus lus

Les résultats de l'élection du 1er octobre 2018

ÉLECTIONS. Les quelque 55 572 électeurs de Lotbinière-Frontenac se sont prononcés et c’est Isabelle Lecours de la Coalition avenir Québec qui a été élue avec une majorité de 12 518 votes sur son plus proche adversaire, Pierre-Luc Daigle. Voici les résultats pour chacun des candidats inscrits.

Les élèves élisent Isabelle Lecours

POLITIQUE. Les élections du 1er octobre ont aussi été l’occasion pour les élèves des écoles primaires et secondaires de la région de s’initier au processus démocratique. Parmi eux, il y en a eu 924 qui ont participé, autant de Lotbinière que de Frontenac, et ils ont élu Isabelle Lecours de la Coalition avenir Québec.

Isabelle Lecours élue dans Lotbinière-Frontenac

ÉLECTIONS. La circonscription de Lotbinière-Frontenac est passée du rouge au bleu pâle alors que la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), Isabelle Lecours, a été élue lors du scrutin du 1er octobre.

La MRC prête à collaborer avec la nouvelle élue

POLITIQUE. Le préfet de la MRC de Lotbinière, Normand Côté, affirme avoir hâte de pouvoir s’entretenir avec la nouvelle députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours.

Plus de 10% des électeurs ont voté

ÉLECTIONS. Depuis le début du vote par anticipation, le 21 septembre, Élections Québec comptabilise le taux de participation dans chacune des circonscriptions du Québec. Dans Lotbinière-Frontenac, déjà plus d’un électeur sur 10 s’est prévalu de son droit de vote.

Pierre-Luc Daigle serein dans la défaite

POLITIQUE. Le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Lotbinière-Frontenac, Pierre-Luc Daigle, a été défait lors de l’élection de ce soir. Ce dernier tentait de prendre la relève du libéral Laurent Lessard qui avait annoncé son retrait de la vie politique l’été dernier.

Normand Beaudet satisfait de la progression des solidaires

POLITIQUE. Le candidat solidaire de Lotbinière-Frontenac, Normand Beaudet, se dit très satisfait du résultat électoral qu’il a obtenu le 1er octobre.

Yohann Beaulieu satisfait de sa campagne

POLITIQUE. L’un des plus jeunes candidats à la dernière élection générale, le péquiste Yohann Beaulieu, ressort grandi de sa première expérience de campagne électorale. Il a terminé troisième, derrière les représentants de la Coalition avenir Québec et du Parti libéral dans Lotbinière-Frontenac.

Le conseil en bref

POLITIQUE. Le conseil des maires de la MRC de Lotbinière s’est réuni le 10 octobre, à Saint-Antoine-de-Tilly, lors d’une séance publique de travail. Voici quelques points à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

L’UPA a hâte de discuter avec le nouveau ministre de l’Agriculture

POLITIQUE. Le nouveau gouvernement du Québec a été officiellement assermenté le 18 octobre. C’est le député de Johnson, André Lamontagne, qui a été nommé ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation. Cette nomination est vue d’un bon œil par l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec.