Crédit photo : Courtoisie

Fort de son bilan, le maire sortant de Saint-Apollinaire, Bernard Ouellet, souhaite poursuivre sur sa lancée et demande à ses citoyens de le réélire le 5 novembre.

«Naturellement, nous avons eu un beau mandat. Nous avons réussi à améliorer les infrastructures. Nous avons de beaux succès comme le centre multifonctionnel et l’amélioration de l’état des routes», a-t-il indiqué d’entrée de jeu.

Le développement commercial et résidentiel se porte bien, a-t-il soutenu. Depuis trois ou quatre ans, de 140 à 170 nouvelles portes s’ajoutent. Maintenant, il estime que la prochaine étape sera de se consacrer au secteur industriel. «Nous n’avons pas mis trop d’effort dans le démarchage, on serait rendu là.»

Eau

Pour soutenir cette vitalité, il faut avoir un approvisionnement suffisant en eau. «Heureusement, le développement n’est pas freiné, tout va normalement, mais il faut y voir. J’ai quelques scénarios sur la table à examiner. Je veux trouver plus d’eau pour sécuriser la municipalité. J’avais un puits qui devait être mis en marche en avril, mais cela a été retardé parce qu’il y a eu de nouveaux tests à faire. Je prétends l’ouvrir d’ici quatre à cinq mois.»

Cet été, les travaux sur la rue de l’Église ont obligé la Ville à acheter de l’eau potable pour approvisionner les citoyens du secteur.

Circulation

Bien que Saint-Apollinaire ne soit pas située près des ponts Pierre-Laporte et de Québec, la municipalité doit elle aussi composer avec les problèmes de congestion. «Nous les ressentons de plus en plus, surtout quand ça commence à boucher à la route Lagueux», a-t-il confirmé.

Saint-Apollinaire siège au conseil d’administration de la Table des élus de la Chaudière-Appalaches. Le maire sortant souligne la bonne collaboration entre les maires pour trouver une solution à un problème qui devient de plus en plus lourd pour la région. «C’est un dossier que nous regardons de près. Nous sommes plusieurs avec ce problème. On n’a qu’à penser à Sainte-Marie-de-Beauce, à Bellechasse. C’est certains que nous retrouvons en Gilles Lehouillier [le maire de Lévis], un allier important.»

Pour Bernard Ouellet, il s’agit d’un objectif commun à toute la région.

Collaboration

Conscient qu’il y a une certaine opposition dans la municipalité, Bernard Ouellet affirme qu’il travaillera avec tous les élus pour le bien de Saint-Apollinaire. «Je vais intervenir comme je le fais actuellement. Nous ne sommes pas toujours d’accord, on a de bonnes discussions et comme maire, j’agis plus comme un modérateur. C’est bon de ne pas toujours être d’accord, tant que nous pouvons arriver à des compromis et que nous sommes capables de nous entendre.»

 Bernard Ouellet

Les plus lus

Val-Alain rend hommage à son ancien maire

POLITIQUE. Rénald Grondin a été présent pendant 32 ans dans le paysage politique de Val-Alain, dont 28 comme maire de la petite localité. Il s’est retiré de la vie publique lendemain des élections du 5 novembre. Le 16 décembre, la communauté lui a rendu hommage et souligné son implication au développement de la municipalité.

Faible hausse de taxes à Saint-Apollinaire

ACTUALITÉ. Saint-Apollinaire a adopté son budget le 19 décembre dernier. L’administration municipale prévoit avoir des revenus de 8,7 M$ et des dépenses de 9,1 M$.

Les élections sont prévues pour mars à Saint-Patrice

POLITIQUE. Les citoyens de Saint-Patrice-de-Beaurivage seront appelés à se choisir un nouveau maire le 25 mars prochain. Un nouveau scrutin a été rendu nécessaire après que Claude Fortin ait donné sa démission, le 11 décembre.

Légère hausse de taxes à Sainte-Croix

ACTUALITÉ. La municipalité de Sainte-Croix a adopté son budget le 19 décembre dernier. L’administration de Jacques Gauthier a réussi à maintenir le taux de taxation sous l’inflation, autant pour le secteur urbain que pour le secteur rural.