Crédit photo : Courtoisie

Fort de son bilan, le maire sortant de Saint-Apollinaire, Bernard Ouellet, souhaite poursuivre sur sa lancée et demande à ses citoyens de le réélire le 5 novembre.

«Naturellement, nous avons eu un beau mandat. Nous avons réussi à améliorer les infrastructures. Nous avons de beaux succès comme le centre multifonctionnel et l’amélioration de l’état des routes», a-t-il indiqué d’entrée de jeu.

Le développement commercial et résidentiel se porte bien, a-t-il soutenu. Depuis trois ou quatre ans, de 140 à 170 nouvelles portes s’ajoutent. Maintenant, il estime que la prochaine étape sera de se consacrer au secteur industriel. «Nous n’avons pas mis trop d’effort dans le démarchage, on serait rendu là.»

Eau

Pour soutenir cette vitalité, il faut avoir un approvisionnement suffisant en eau. «Heureusement, le développement n’est pas freiné, tout va normalement, mais il faut y voir. J’ai quelques scénarios sur la table à examiner. Je veux trouver plus d’eau pour sécuriser la municipalité. J’avais un puits qui devait être mis en marche en avril, mais cela a été retardé parce qu’il y a eu de nouveaux tests à faire. Je prétends l’ouvrir d’ici quatre à cinq mois.»

Cet été, les travaux sur la rue de l’Église ont obligé la Ville à acheter de l’eau potable pour approvisionner les citoyens du secteur.

Circulation

Bien que Saint-Apollinaire ne soit pas située près des ponts Pierre-Laporte et de Québec, la municipalité doit elle aussi composer avec les problèmes de congestion. «Nous les ressentons de plus en plus, surtout quand ça commence à boucher à la route Lagueux», a-t-il confirmé.

Saint-Apollinaire siège au conseil d’administration de la Table des élus de la Chaudière-Appalaches. Le maire sortant souligne la bonne collaboration entre les maires pour trouver une solution à un problème qui devient de plus en plus lourd pour la région. «C’est un dossier que nous regardons de près. Nous sommes plusieurs avec ce problème. On n’a qu’à penser à Sainte-Marie-de-Beauce, à Bellechasse. C’est certains que nous retrouvons en Gilles Lehouillier [le maire de Lévis], un allier important.»

Pour Bernard Ouellet, il s’agit d’un objectif commun à toute la région.

Collaboration

Conscient qu’il y a une certaine opposition dans la municipalité, Bernard Ouellet affirme qu’il travaillera avec tous les élus pour le bien de Saint-Apollinaire. «Je vais intervenir comme je le fais actuellement. Nous ne sommes pas toujours d’accord, on a de bonnes discussions et comme maire, j’agis plus comme un modérateur. C’est bon de ne pas toujours être d’accord, tant que nous pouvons arriver à des compromis et que nous sommes capables de nous entendre.»

 Bernard Ouellet

Les plus lus

100 M$ de plus pour le bien-être animal

AGRICULTURE. Le gouvernement a confirmé l’ajout de 100 M$ au Plan de soutien aux investissements en matière de bien-être animal et d’efficacité énergétique, le 3 avril. Cet argent se greffe aux 95 M$ qui avaient déjà été injectés dans ce plan en novembre.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis le 11 avril à l’occasion de leur assemblée publique mensuelle. Voici quelques-uns des sujets qui ont retenu l’attention.