Une dizaine d’élus français étaient de passage dans la région. (Crédit photo : Mélanie Labrecque et Courtoisie)

POLITIQUE. Une dizaine de députés et de sénateurs de l’Assemblée nationale de France étaient de passage à Saint-Gilles, le 25 avril dernier. Les membres de l’Association interparlementaire Canada-France ont discuté de différents sujets d’intérêt pour les deux nations tout en découvrant le terroir de Lotbinière.

Arrivés à Ottawa le 22 avril, les élus français ont multiplié les entretiens avec les ministres et sous-ministres fédéraux et ils ont aussi participé à une rencontre avec le comité des langues officielles. Lors de leur passage dans la région, ils ont visité, entre autres, une usine dans le parc technologique de Québec avant de s’arrêter à Saint-Gilles.

Les députés et sénateurs des deux pays échangent sur des thématiques déjà choisies et leur voyage leur permettra de bien saisir les enjeux qui y sont rattachés.

«Nous discuterons de l’Accord de libre-échange avec l’Europe, sur les possibilités commerciales entre nos deux pays et l’Europe en général. […] La France a un nouveau gouvernement et nous recevons de nouveaux parlementaires pour leur permettre de bien comprendre la réalité de leurs prédécesseurs et pourquoi nous avons cette entente», a expliqué le député de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde.

«Nous rencontrerons des entrepreneurs et aussi des personnes issues du monde agricole. Ce qui nous intéresse, puisque l’une de nos thématiques c’est l’environnement. Le Canada, l’Union européenne et la France ont ratifié un accord provisoire et nous avons d’énormes problématiques sur le terrain pour le signer définitivement. Nous avons de grands questionnements et c’est pourquoi ces rencontres nous intéressent», a renchéri Annie Chapelier, députée de la 4e circonscription du département de Gard et présidente déléguée de l’Association interparlementaire France-Canada.

Toute la question des droits de la personne, des femmes et de la communauté LGBT était aussi au programme. «Vous êtes beaucoup plus en avance par rapport à nous, en France, sur la protection et la reconnaissance de la communauté LGBT. Nous sommes venus ici pour partager nos pratiques, faire le point et voir comment nous pouvons nous enrichir mutuellement», a poursuivi Mme Chapelier.

Les deux élus insistent sur les bonnes relations que les deux nations entretiennent depuis un siècle. Elles deviennent des facilitatrices lors de ces échanges. «Les relations entre le Canada et la France sont très fortes. Il y a une similitude des gouvernements, des ambitions et sur la recherche et la défense de l’environnement», a constaté Annie Chapelier.

Conférences

La délégation a été invitée à assister à deux conférences données par des entrepreneurs de Lotbinière. Sébastien Lesage, du Canard Goulu, et Mario Bergeron, de la Fromagerie Bergeron, ont fait un exposé relatant les moments marquants de leur entreprise respective.

«Parler de foie gras à un Français, c’est comme si un Français venait nous parler de sirop d’érable», a lancé M. Lesage pour casser la glace. Ce dernier a abordé sa passion pour les canards, a relaté les débuts de son entreprise et les difficultés qu’il a rencontrées. «Quand on a commencé, il n’y avait pas d’expertise au Québec.» Il a, par la suite, expliqué comment il a développé cette expertise, les processus de production ainsi que le volet agro-touristique qu’il exploite en été.

De son côté, Mario Bergeron a abordé l’histoire de sa famille qui est dans l’industrie fromagère depuis trois générations. Il est revenu sur les types de fromages que l’entreprise fabrique ainsi que sur le partenariat signé avec la multinationale Bel. Une entente qui sert maintenant de modèle à travers le monde.

 

 

 

 

Les plus lus

Le conseil de Sainte-Croix en bref

POLITIQUE. Les élus de Sainte-Croix se sont réunis, le 3 juillet, à l’occasion d’une assemblée ordinaire. Voici quelques points qui ont retenu l’attention.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis une dernière fois, le 11 juillet, avant la pause estivale. Voici quelques points qui ont retenu l’attention lors de cette rencontre.