Crédit photo : Mélanie Labrecque

D’importants travaux devront être réalisés à l’église de Sainte-Croix en 2018.

Pour compléter le montage financier du projet, la Fabrique a sollicité l’appui de la communauté d’affaire de la région lors d’une rencontre le 25 octobre.

«L’église est au cœur de notre village, c’est un lieu où se vivent beaucoup de choses, a rappelé le curé, Jean-Paul Lacroix. Aussi, c’est important de prendre soin de notre patrimoine». Des travaux urgents doivent être faits sur les tours des deux clochers. Ils visent à colmater des fissures, à réparer ou à remplacer certaines pierres et à régler des problèmes d’infiltration d’eau. En novembre 2016, la chute d’une pierre a forcé la fermeture de l'une des entrées de l’église.

L’ouvrage nécessitera un investissement d’au moins 206 000 $. Si une subvention couvre 70% de la facture, soit 144 000$, le reste des fonds devra être trouvé dans la communauté. En 2010, la Fabrique s’était adressée aux gens d’affaires de la région via une campagne de financement sur 10 ans. L’argent amassé s’ajoutait aux subventions accordées par le gouvernement pour la réalisation des réparations. Depuis, ils ont contribué à la hauteur de 160 400 $.

«Je propose de relancer la campagne de financement pour les années 2017 à 2019 et de fixer l’objectif annuel à 17 000 $ afin de maintenir le solde de 15 000 $ dans notre compte dédié aux travaux majeurs», a proposé le président de l’Assemblée de Fabrique, René Demers. Dans un second temps, les paroissiens seront aussi sollicités. La Fabrique veut recueillir 8 000 $ auprès d’eux.

Depuis 2006, ce sont 1,6 M$ qui ont été investis dans les travaux de réparation, dont 878 676 $ en subvention provenant du Conseil du patrimoine religieux du Québec. «Il faut y voir la preuve de la valeur de notre église. Ces subventions ont permis de rénover l’ensemble de l’enveloppe du bâtiment», a rappelé René Demers.

Parmi les interventions faites sur l’édifice, on retrouve les fenêtres, la maçonnerie, la toiture, le parvis et le plafond.

Fusion des paroisses

Le 1er janvier 2018, la paroisse de Sainte-Croix sera annexée à sept autres paroisses pour former la nouvelle paroisse Saint-Laurent-Rivière-du-Chêne. Tous les avoirs des huit entités seront alors mis en commun et ce sera cette organisation qui s’occupera des dépenses et de l’entretien des bâtiments.

Cela a causé certaines inquiétudes chez les participants à la rencontre qui se sont demandé si leurs dons se retrouveraient dans l’enveloppe commune. «Dans le cas d’une campagne de financement menée par une communauté locale pour des travaux à son église, 100% de l’argent recueilli sera affecté à ces travaux, et ce, sans limite de temps», a rappelé René Demers.

Ce regroupement concerne les communautés de Saint-Louis de Lotbinière, Sainte-Françoise-Romaine, Sainte-Émmélie de Leclercville, Saint-Jean de Deschaillons, Sainte-Croix, Saint-Jacques de Parisville, Saint-Édouard et Sainte-Philomène de Fortierville.

L’église de Sainte-Croix, construite de 1911 à 1915, est inscrite au Registre du patrimoine culturel du Québec depuis 2009. Elle a été citée comme immeuble patrimonial.

La Fabrique a convoqué les gens d’affaires de Sainte-Croix à une rencontre d’information sur les travaux à entreprendre sur les clochers.

Les plus lus

Accompagner les autres pendant 25 ans

COMMUNAUTÉ. Depuis 25 ans, l’Oasis Lotbinière apporte son support et son aide aux personnes vivant avec une problématique de santé mentale. L’organisme a souligné, le 5 octobre, son quart de siècle à agir dans la collectivité.

La Semaine des Maisons des jeunes célébrée

COMMUNAUTÉ. Le Regroupement des jeunes de Lotbinière a souligné la Semaine des Maisons des jeunes. Du 8 au 14 octobre, les jeunes fréquentant les maisons de jeunes du territoire ont participé à différentes activités permettant de faire connaître la mission des maisons de jeunes.