Le président et chef de la direction de Desjardins, Guy Cormier, a confirmé un don de 500 000$ à Cétal. (Crédit photo : Courtoisie)

COMMUNAUTÉ. Cétal a reçu un important coup de pouce pour la construction de sa nouvelle usine à Laurier-Station. Le président et chef de la direction de Desjardins, Guy Cormier, leur a confirmé le 4 mai un don de 500 000 $ par l’entremise du Fonds de développement de 100 M$ qu’il a mis sur pied pour soutenir les entreprises d’économie sociale en région.

La semaine dernière, Cétal annonçait la construction d’une nouvelle usine au coût de 4 M$. L’aide arrive à point nommé et réjouit le président du conseil d’administration de l’organisme, René Blais. «On est pas mal fiers de ce qu’on est en train de faire.» Il a expliqué que l’organisme avait déjà mis de côté un demi-million de dollars, l’argent accordé par Desjardins lui permettra de déposer une mise de fonds de 1 M$.

«Quand M. Cormier est arrivé à la présidence, il voulait aider les régions dans leur développement. C’est là qu’il a convenu de mettre ce fonds de 100 M$ sur trois ans en place. Avant de présenter notre demande, nous attendions les critères [d’admissibilité]. Lorsqu’ils ont été déposés, c’était intéressant, on aurait dit qu’ils avaient été faits pour Cétal», a noté le président de la Caisse du Centre de Lotbinière, Daniel Gagnon.

Le nouveau bâtiment de 50 000 pieds carrés sera situé dans le parc industriel de Laurier-Station, sur la rue Olivier. Les travaux devraient débuter en juin pour que les employés puissent y entrer en décembre. Cette usine réunira en un seul endroit toutes les activités de l’entreprise : bois, câblage et ensachage.

«Les entreprises adaptées n’ont pas le choix. Elles doivent se développer sinon elles vont mourir. C’est ce qui nous a amené vers tout ça. M. Cormier était surpris de voir la quantité de tiroirs que nos employés font par semaine. Ils en font des milliers», a illustré René Blais.

Ces nouvelles installations permettront à Cétal de rester non seulement compétitif, mais aussi de créer une trentaine emplois à court terme. L’entreprise adaptée emploie des personnes vivant avec certains handicaps ou limitations fonctionnelles.

 

 

Les plus lus

L’art pour la bonne cause

SOCIÉTÉ. La créativité de plusieurs jeunes de la MRC a été mise au service d’une bonne cause, alors qu’ils ont participé à un projet collectif proposé par la Ressourcerie de Lotbinière. Depuis le début de l’été, les enfants inscrits dans les camps de jour ont été invités à embellir les cloches de dons de l’organisme. 7 des 12 cloches auront servi de toile à la créativité des enfants.

Épluchette de blé d'Inde à Val-Alain

Le comité de l'église de Val-Alain invite les citoyens de la municipalité lotbiniéroise à une épluchette de blé d'Inde sur le perron de l'édifice religieux. L'événement aura lieu demain.

L’Everest de la Maison de la Famille

SOCIÉTÉ. Le plus haut sommet de la MRC de Lotbinière, le mont Sainte-Marguerite, sera l’hôte d’une activité bien spéciale, le 15 septembre, de 10h à 12h30. Les citoyens de la MRC sont appelés à venir faire l’ascension de «l’Everest de Lotbinière» au profit de la Maison de la Famille.

Le Trottibus s’implante à Saint-Flavien

COMMUNAUTÉ. Les élèves marcheurs de l’École La Caravelle de Saint-Flavien bénéficient, depuis la rentrée, du Trottibus. L’initiative leur donne l'occasion d'aller à l’école en toute sécurité.

Aide alimentaire Lotbinière présente son plan d’action

COMMUNAUTÉ. Aide Alimentaire Lotbinière (AAL) est venu présenter son rapport annuel au conseil des maires le 12 septembre. Les administrateurs en aussi ont profité pour expliquer aux élus les priorités pour l’année 2019.

Le coq de l’église de Saint-Antoine a repris sa place

COMMUNAUTÉ. Fort d’une subvention obtenue du Conseil du patrimoine religieux du Québec, la Fabrique Sainte-Élisabeth-de-Lotbinière a procédé à des travaux à l’église de Saint-Antoine-de-Tilly. La fin du chantier a été marquée, le 8 septembre, par l’installation du coq de l’église au sommet de la flèche du clocher.