L’une des plus grandes grues du monde est en activités à Saint-Sylvestre. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ÉNERGIE. Les travaux d’installation du parc d’éoliennes du mont Sainte-Marguerite se déroulent rondement. Ils vont si bien que la mise en service devrait avoir lieu comme prévu en décembre. À ce jour, 14 de ces machines trônent fièrement au sommet de la montagne.

Pour réussir la tâche colossale d’installer les immenses engins d’une centaine de mètres de haut, les travailleurs se servent de quatre grues, dont l’une des plus grandes du monde. Ce qui fait la fierté du maire, Mario Grenier. Actuellement, il existe seulement huit exemplaires de la grue télescopique utilisée à Saint-Sylvestre.

Aussi, le premier citoyen rappelle que l’électricité sera acheminée au poste d’Hydro-Québec par un réseau collecteur souterrain, ce qui minimise l’impact visuel et celui sur les terres.

«En temps normal, Hydro-Québec vient chercher l’électricité. Nous avons pris une solution plus difficile, mais à coût moindre. On va jusqu’à Sacré-Cœur-de-Jésus, de l’autre côté de la 112, à nos frais et tout est souterrain. Ce qui fait qu’on n’a pas mis de pylônes sur les terres agricoles. En temps normal, Hydro installe des tours et vient chercher l’électricité. Si nous avions procédé comme ça, la chicane aurait pris. Tout est enfoui, on ne voit rien et on n’a rien brisé», a expliqué M. Grenier. D’ailleurs, il indique que même les câbles à haute tension se retrouvent sous terre.

Retombées économiques

Depuis le début des travaux, l’impact sur l’économie du secteur est considérable. Les commerces de la région bénéficient de l’afflux d'ouvriers. Aussi, plusieurs entrepreneurs locaux ont été engagés comme sous-traitant sur les différents sites du vaste chantier.

De plus, Saint-Sylvestre recevra de redevances accordées par le promoteur. Elles sont de l’ordre de 5 000 $ par mégawatt (MW) installé sur le territoire. Puisque Saint-Sylvestre accueille la majorité des 46 éoliennes, elle aura un montant de près de 500 000 $ chaque année pendant 25 ans. Cette somme considérable représente le quart du budget de la municipalité.

«Elles [les redevances] vont nous aider à générer de la richesse sans nous endetter. Nous pourrons développer notre parc industriel, amener plus de loisirs pour nos jeunes et améliorer nos routes. Cet argent nous permettra aussi de créer un fonds des générations. Nous serons en mesure d’avoir des liquidités une fois que ça arrêtera. Nous ne serons pas pris avec les immobilisations que nous avons faites et que nous pourrons continuer à aller de l’avant.»

Les organismes communautaires bénéficieront également d’une contribution volontaire de 20 000 $ pour la réalisation de différents projets.

Un projet de géants

Le parc de 46 éoliennes est situé sur le territoire de trois municipalités : Saint-Sylvestre, Saint-Séverin et Sacré-Cœur-de-Jésus. Le projet de près de 300 M$ est réalisé en partenariat avec la firme américaine Pattern Developpement.

Une fois en service, il fournira l’énergie nécessaire pour alimenter plus de 27 700 foyers québécois. La puissance totale du parc est évaluée à 147,2 MW qui seront vendus à Hydro-Québec. De plus, de 8 à 12 emplois seront créés après la construction pour la maintenance des installations. Ils seront postés au bâtiment de service de Saint-Séverin. Le poste électrique de 120 kilovolt (KV) a été érigé à Sacré-Cœur-de-Jésus.

 

Les plus lus

La miellerie Saint-Patrice au Festibière de Lévis

ÉCONOMIE. La miellerie Saint-Patrice était des exposants invités lors du deuxième Festibière de Lévis qui a eu lieu du 28 juin au 1er juillet dernier.

La SADC a contribué au développement durable de la MRC

ÉCONOMIE. La Société d’aide au développement des collectivités (SADC) de Lotbinière a tenu son assemblée générale annuelle le 20 juin. Pendant la dernière année, l’organisme a octroyé 640 655 $ en prêts qui ont généré des investissements de plus de 2 M$.

Saint-Antoine-de-Tilly retrouve une station-service

ÉCONOMIE. Les citoyens de Saint-Antoine-de-Tilly ont vécu pratiquement trois ans sans station-service sur leur territoire. Ces derniers ont retrouvé leur commerce de proximité, qui leur permettra de se procurer de l’essence et des aliments de base, le 19 avril. Crevier a investi près de 3 M$ dans la construction de nouvelles installations qui ont été inaugurées officiellement le 12 juillet.

La force d’une entreprise

ÉCONOMIE. La Chambre de commerce de Lotbinière a accueilli deux membres de son aile jeunesse à l’occasion d’une soirée-conférence axée sur l’importance de s’incorporer. L’événement a attiré une quarantaine de personnes, le 21 juin, à Laurier-Station.

Exploitation du gaz de schiste: l’APGQ prête à partager ses profits

ÉCONOMIE. L’Association pétrolière et gazière du Québec (L’APGQ) a confirmé, par voie de communiqué, qu’elle verserait 3% des profits nets qu’elle tirerait de ses opérations aux municipalités qui voudront accueillir des projets de gaz naturel sur leur territoire.