Crédit photo : Courtoisie

Afin de faire face aux nouveaux défis économiques et techniques qu’elles rencontreront, les Coop la Seigneurie, de la Rivière-du-Sud, Unicoop et Groupe Dynaco ont opté pour la fusion. La nouvelle entité, la Coop Avantis, sera officiellement en activité à partir du 28 octobre 2018.

Les membres et partenaires de la coopérative ne devraient pas voir de différence, si ce n’est que le nom a assuré le président de la nouvelle entité, Denis Lévesque. Les places d’affaires actuelles, par exemple, seront conservées.

«Le marché économique change et nous devons nous adapter à ces réalités. On donne des services dans plusieurs secteurs et on veut avoir des masses critiques. Nous aurons un pouvoir d’achat supérieur et nous pourrons négocier des prix. Ça se répercute dans la capacité d’offrir des services de qualité et dans nos prix», a expliqué M. Lévesque.

Elle permettra, à la fois, des économies de fonctionnement et aussi un accès à de meilleurs coûts pour la machinerie.

Toutefois, il ne faut pas croire que les quatre coopératives étaient en difficultés financières, loin de là, a insisté M. Lévesque. «Elles sont en très bonne santé. On ne le fait pas parce qu’on a un genou à terre. Cependant, on remarque que depuis un certain nombre d’années une baisse de la profitabilité. Plus les coopératives sont petites, pire c’est. Celles qui s’en sortent le mieux sont celles qui ont un plus gros volume d’affaires.»

Adaptation

Les administrateurs auraient pu opter pour une fusion rapide. Cependant, ils ont préféré jouer de prudence avec ce délai de presque un an. Il sera plus facile, selon Denis Lévesque, d’uniformiser les systèmes informatiques et les façons de faire.

Le défi, a-t-il poursuivi, sera d’aller chercher chacune des forces des secteurs. Aussi, chacune d’elles aura une voix au conseil d’administration. Le représentant «aura un rôle particulier» autant pour assurer une présence sur le terrain que pour être la courroie de transmission des préoccupations des régions.

Les quatre coopératives sont encore autonomes. Malgré tout, certaines décisions budgétaires et d’investissements seront considérées dans l’optique des besoins de la coopérative unique.

La nouvelle entité aura un chiffre d’affaires de 500 M$, dont la moitié provient du secteur agricole. Elle comptera plus de 2 800 membres producteurs agricoles, 11 800 membres entrepreneurs et consommateurs et 1 100 employés. La fusion implique aussi tout le secteur commercial. La coopérative bénéficiera désormais d'un réseau de 32 centres de rénovation et quincailleries, de 7 dépanneurs/stations-service et de 11 centres de machinerie.

La Coop Avantis desservira un très grand territoire qui comprendra la Chaudière-Appalaches, la Capitale-Nationale et le Bas-Saint-Laurent.

Marco Gagné, président de La Coop Seigneurie, Denis Lévesque, président du Groupe coopératif Dynaco, Olivier Corriveau, président de La Coop Rivière-du-Sud et Richard Dion, président de La Coop Unicoop. 

Les plus lus

Fromagerie Bergeron voit grand

ÉCONOMIE. Les affaires vont bien pour la Fromagerie Bergeron, si bien que l’entreprise est en pleine expansion. Les frères Bergeron ont confirmé, le 29 mars, un investissement de 20 M$ sur quatre ans pour l’agrandissement et la modernisation de leur usine de Saint-Antoine-de-Tilly. Du coup, ils bénéficieront d'un coup de pouce du gouvernement fédéral pouvant aller jusqu’à 3,9 M$.

À vendre de nouveau

ÉCONOMIE. Les propriétaires du Circuit Sainte-Croix remettent leur immense terrain de 5,8 millions de pieds carrés en vente. C’est ce qu’a confirmé le copropriétaire de l’endroit, Guillaume Bergeron.

Une bonne année pour le porc

AGRICULTURE. Les membres de la Filière porcine coopérative se sont réunis au Complexe des Seigneuries, le 27 mars, à l’occasion de leur 7e assemblée générale annuelle. En 2017 seulement, les 214 adhérents ont livré près de 1,2 million de porcs aux différentes installations de leur partenaire, Olymel.

L’économie se porte bien dans la région

ÉCONOMIE. L’année 2017 est une année record pour le secteur manufacturier de la MRC de Lotbinière. D’après un sondage mené par le CLD de Lotbinière, auprès de 108 entreprises du territoire, leur chiffre d’affaires a atteint plus d’un milliard de dollars, une progression de 6,1 % par rapport à 2016.

Aide bienvenue pour une entreprise de Saint-Agapit

ÉCONOMIE. L’entreprise Les Produits de bois Saint-Agapit est des six compagnies de Lévis et de sa région immédiate qui ont obtenu une aide totale d’un peu plus de 2 M$ du gouvernement fédéral.

Fin des travaux au Mont Sainte-Marguerite

ÉNERGIE. Les travaux d’aménagement du parc éolien du Mont Sainte-Marguerite sont terminés. Pattern Developpement, l’entreprise derrière le projet, l’a confirmé par voie de communiqué, le 11 avril.

Les éleveurs de porcs se rassemblent à Saint-Agapit

AGRICULTURE. Plus de 220 producteurs de porcs se sont réunis à Saint-Agapit, le 11 avril, à l’occasion du septième souper-conférence des Éleveurs de porcs des Deux Rives. L’événement a été l’occasion pour ces derniers de faire le point sur les défis qui les attendent au cours de la prochaine année.

Les femmes entrepreneures se réunissent

ÉCONOMIE. Plusieurs femmes entrepreneures de la MRC de Lotbinière se sont réunies le 11 avril à l’occasion du 34e Souper des femmes entrepreneures de Lotbinière. La conférencière Hélène Lee-Gosselin leur a présenté sa vision de l’entrepreneuriat au féminin.