Crédit photo : Archives

Signe que l’intérêt des jeunes pour les affaires ne s’essouffle pas, l’activité Les Dragons de Lotbinière sera de retour en 2018, pour une cinquième année. Les participants présenteront leur projet devant un panel de gens d’affaires, le 8 février à l’École Beaurivage de Saint-Agapit.

L’initiative, inspirée de l’émission Dans l’œil du dragon, s’adresse aux jeunes du primaire, du secondaire et du collégial. Elle leur permet de créer une compagnie et de la présenter à cinq personnalités de la MRC, impliquées dans le milieu des affaires. Les élèves peuvent obtenir les précieux conseils des Dragons, mais aussi un financement pour concrétiser leur projet entrepreneurial.

Cette année, les Dragons de Lotbinière sont Manon Cliche, directrice du développement de marché chez Desjardins, Caisse du Centre Lotbinière, Julie Garneau, vice-présidente aux ressources humaines Les Bois de plancher PG, Émile Brassard, notaire et président de Notarié inc. Gaston Couillard, chef propriétaire du Domaine de l’Oie Toquée et Cindy Turgeon, propriétaire de Structure d’acier Turgeon.

Cette année, les Dragons ont vu défiler 19 projets d’entrepreneuriat allant de la création de baumes à lèvres à celle de choux pour cheveux et la préparation de biscuits. En 2016, 13 projets avaient été soumis.

Les élèves qui souhaitent participer ont jusqu’au 20 janvier, à 16h, pour déposer leur candidature. Ils peuvent se procurer les formulaires d’inscription auprès des directions des écoles et sur le site Internet du Carrefour jeunesse emploi (CJE) de Lotbinière. Ils peuvent aussi recevoir du soutien dans la préparation et pour la présentation en contactant le CJE au 418 888-8855 ou par courriel au ressource@cjelotbiniere.qc.ca.

L’engouement pour les Dragons de Lotbinière ne se tarit pas. 

Les plus lus

Conférence pour savoir se démarquer en affaires

ÉCONOMIE. La Société d’aide au développement des communautés (SADC) de Lotbinière tiendra son sixième Brunch du Nouvel An, le 26 janvier prochain au Complexe des Seigneuries. Pour l’occasion, l’organisme recevra l’entrepreneur Vincent Thériault qui œuvre dans l’industrie du vêtement depuis 2010.