L’organisme dédié au développement économique régional, Chaudière-Appalaches Économique, veut devenir l’interlocuteur principal en matière de développement économique auprès de la Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et de la Fédération québécoise des municipalités (FQM).

Le président de l’organisme, Philippe Mailloux, est venu demander la reconnaissance de son regroupement au conseil des maires, le 22 novembre.

«La compétence de développement économique est dévolue aux MRC et aux villes. La FQM souhaite être alimentée des dossiers et des enjeux économiques des régions du Québec. En ce sens, ils ont fait une proposition pour créer des cellules de développement régional pour ce type de dossiers», a indiqué M. Mailloux.

Chaudière-Appalaches économique regroupe sept associations de développement économique de la région qui ont toutes des ententes de délégation avec leur MRC respective. C’est aussi 85 professionnels qui sont sur le terrain pour accompagner les entreprises et les entrepreneurs, a mentionné M. Mailloux.

«L’objectif, c’est d’avoir la reconnaissance de la MRC pour que Chaudière-Appalaches Économique puisse travailler en collaboration avec la TREMCA et les directeurs généraux sur des dossiers et enjeux régionaux. C’est ce qui nous donnera la légitimité de représenter la région.»

Chaudière-Appalaches Économique permet, entre autres, de coordonner la mise en œuvre de services communs, d’émettre et de faire valoir des positions communes en matière de développement économique et de représenter ses membres.

Déjà, plusieurs MRC de la région ont offert leur appui à cette proposition.

 

Le président de Chaudière-Appalaches Économique, Philippe Mailloux a sollicité le support du conseil des maires de la MRC de Lotbinière.

Crédit photo : Mélanie Labrecque

Les plus lus

Conférence pour savoir se démarquer en affaires

ÉCONOMIE. La Société d’aide au développement des communautés (SADC) de Lotbinière tiendra son sixième Brunch du Nouvel An, le 26 janvier prochain au Complexe des Seigneuries. Pour l’occasion, l’organisme recevra l’entrepreneur Vincent Thériault qui œuvre dans l’industrie du vêtement depuis 2010.