(Crédit photo : Sûreté du Québec)

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec (SQ) a publié, le 3 janvier, un bilan routier provisoire de l’année 2018. On peut y apprendre, entre autres, que le nombre de collisions mortelles survenues sur le réseau routier est en baisse. Les agents en ont comptabilisé 243 en 2017 par rapport à 235 en 2018.

Quelques-unes ont été répertoriées sur le territoire de la MRC de Lotbinière. La dernière en lice est arrivée le 7 novembre, sur l’avenue Bergeron, à Saint-Agapit. Quelques accidents ont aussi provoqué de graves blessures chez les automobilistes impliqués, dont la plus récente, le 29 octobre, à Sainte-Croix.

Selon les données, les décès sur les routes étaient également en diminution: 268 en 2017 et 253 en 2018.

Par ailleurs, la SQ a souligné des résultats encourageants pour les jeunes conducteurs. Le nombre de décès chez les 16-24 ans est en baisse de 32 % par rapport à 2017, passant de 57 à 39.

Causes

La SQ a pointé quatre principales causes à ces accidents : la vitesse excessive, la distraction au volant, les capacités affaiblies par la drogue ou l’alcool et le non-port de la ceinture de sécurité.

La vitesse serait à l'origine de près de 30% des collisions mortelles qui ont eu lieu sur le territoire québécois en 2018 soit 72 d’entre elles. Les distractions, qui incluent l’utilisation du cellulaire, ont été identifiées comme étant à l'origine de 25 de ces accidents, soit environ 11%.

La conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux est en baisse. Elle constitue tout de même, selon le corps policier, l’origine de 8% des accidents mortels survenus en 2018. Enfin, 45 victimes de la route ne portaient pas leur ceinture de sécurité, une augmentation du double par rapport à 2017.

Fausse croyance

La SQ a profité de l’occasion pour déboulonner un mythe qui a la vie dure. Les collisions mortelles ne surviennent pas uniquement la nuit et les fins de semaine.

Près des deux tiers d’entre elles se sont produites entre 8h et 20h. De plus, la journée de la semaine où on en a compté le plus est le vendredi.

 

 

Les plus lus

Des toits s’effondrent à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Plusieurs toitures de Saint-Gilles ont cédé sous le poids de la neige. Les pompiers ont été appelés à intervenir à différents endroits de la municipalité, le 25 février, en lien avec ces incidents.

Saisie importante de méthamphétamines sur le territoire

FAITS DIVERS. Les policiers de la MRC de Lotbinière ont arrêté deux individus, le 1er mars dernier. Un homme dans la cinquantaine de Laurier-Station et une femme dans la vingtaine de Sainte-Croix auraient tous deux été accusés de trafic de méthamphétamines et répondus à des infractions en lien avec la Loi sur le tabac.

Cruauté animale entre Saint-Flavien et Saint-Agapit

FAITS DIVERS. Une citoyenne de Saint-Agapit aurait découvert deux chats morts gelés dans des sacs sur le rang des Pointes qui relie Saint-Flavien et Saint-Agapit.

Des élèves passent la nuit à l’école

FAITS DIVERS. Les mauvaises conditions climatiques et les conditions routières difficiles qui en ont découlé le 25 février ont forcé certaines écoles de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) à garder des enfants à coucher pour la nuit. Finalement, ils ont été 158 à camper dans six établissements différents.