Les opposants à l’exploitation du gaz de schiste ont manifesté devant l’Assemblée nationale le 5 décembre. (Crédit photo : Courtoisie)

ENVIRONNEMENT. Le Front commun pour la transition énergétique a déposé à l’Assemblée nationale une pétition signée par 30 000 personnes, le 5 décembre. Le document réclame au gouvernement le retrait complet et l’abandon des projets de règlements de la Loi sur les hydrocarbures.

La Loi sur les hydrocarbures a été adoptée sous le bâillon il y a près d’un an maintenant. Cependant, elle n’est toujours pas en vigueur. Les règlements d’application sont actuellement à l’étude. Les citoyens ont jusqu’au 9 décembre pour faire valoir leur opinion auprès du gouvernement. À la suite de quoi, des modifications pourraient être proposées avant leur adoption. Ce sera lorsqu’ils seront adoptés que la Loi entrera officiellement en vigueur.

«Ce ne sont pas quelques resserrements de la réglementation, quelques pseudo pouvoirs octroyés aux municipalités ou des professions de foi envers l’acceptabilité sociale qui viendront changer l’opinion des Québécois», a fait valoir le directeur général de Nature Québec, Christian Simard.

«Il n’y a pas d’acceptabilité sociale sans consentement. Or, la population n’a jamais accepter de transformer le Québec en terre d’accueil des forages pétroliers et gaziers, elle s’y est même toujours opposée avec virulence», a fait savoir la porte-parole di Regroupement vigilance hydrocarbures Québec, Carole Dupuis.

Elle rappelle que la loi aura un impact important pour les agriculteurs. Le gouvernement du Québec a vendu, a-t-elle expliqué à maintes reprises, à des entreprises les droits réels immobiliers sur 53 000 kilomètres carrés de terres privées et publiques.

«Les agriculteurs ne sont plus maîtres chez eux et les Québécois perdent le contrôle de leurs forêts publiques, un bien commun que la population n’a jamais autorisé le gouvernement à dilapider en son nom.»

La mobilisation contre l’exploitation du gaz de schiste s’est intensifiée dans les dernières semaines face à l’imminence de l’adoption des règlements de la Loi sur les hydrocarbures.

 

Les plus lus

Sainte-Croix autorise la démolition de la maison Legendre

SOCIÉTÉ. Le comité de démolition de la municipalité de Sainte-Croix a accordé le permis de démolition de la maison Legendre à son propriétaire, le 5 juillet.

Sainte-Croix remporte la compétition des pompiers

SOCIÉTÉ. L’équipe du Service de sécurité incendie de Sainte-Croix a remporté la troisième édition de la Compétition des pompiers de Lotbinière. En tout, 30 sapeurs répartis en 10 équipes se sont élancés sur le parcours installé à Laurier-Station, le 7 juillet.

Radar photo à Val-Alain

TRANSPORT. Le ministère des Transports surveillera de près la vitesse sur le chantier de l’autoroute 20, à Val-Alain. Pendant l’été, les automobilistes pourraient y croiser un radar photo mobile, et ce, jusqu’au 2 novembre.

La miellerie Saint-Patrice au Festibière de Lévis

ÉCONOMIE. La miellerie Saint-Patrice était des exposants invités lors du deuxième Festibière de Lévis qui a eu lieu du 28 juin au 1er juillet dernier.

Des règlements qui ne vont pas assez loin

ENVIRONNEMENT. Le dépôt des projets de règlements modifiés de la Loi sur les hydrocarbures le 6 juin dernier ne rassure pas le Comité vigilance hydrocarbures de la MRC de Lotbinière. Le regroupement ne croit pas qu’ils écartent définitivement les possibilités de forages dans la région.

Maison Legendre : à quelques jours d’une décision

PATRIMOINE. Le sort de la maison Legendre sera scellé au cours des prochains jours. Le comité de démolition s’est réuni le 3 juillet dernier devant près de 30 personnes pour entendre les arguments des gens en faveur et ceux qui s’y opposent. Bien que la démolition semble probable, plusieurs demandent à la municipalité de considérer d’autres options de conservation.

Les travaux officiellement lancés

SOCIÉTÉ. Cétal a officiellement donné le coup d’envoi des travaux de sa nouvelle usine de Laurier-Station le 18 juin. Le nouvel édifice de 48 000 pieds carrés, situé dans le parc industriel de Laurier-Station, devrait accueillir les travailleurs au début de 2019.

Où fêter le 24 juin ?

SOCIÉTÉ. La Société nationale des Québécoises et des Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQQCA) a rendu publique la programmation de la Fête nationale. Si le grand rassemblement régional a lieu à Saint-Georges cette année, plusieurs municipalités de la MRC organisent des célébrations sur leur territoire.

L’opposition s’organise

SOCIÉTÉ. Les opposants à la démolition de la Maison Legendre n’ont pas dit leur dernier mot. Ils comptent bien faire appel de la décision du comité.

Cultiver ses valeurs

SOCIÉTÉ. Les élèves de l’École l’Astrale de Saint-Sylvestre participent depuis plusieurs mois à une expérience enrichissante. Le projet Qui cultive grandit les initie depuis quelques mois au jardinage.