Les opposants à l’exploitation du gaz de schiste ont manifesté devant l’Assemblée nationale le 5 décembre. (Crédit photo : Courtoisie)

ENVIRONNEMENT. Le Front commun pour la transition énergétique a déposé à l’Assemblée nationale une pétition signée par 30 000 personnes, le 5 décembre. Le document réclame au gouvernement le retrait complet et l’abandon des projets de règlements de la Loi sur les hydrocarbures.

La Loi sur les hydrocarbures a été adoptée sous le bâillon il y a près d’un an maintenant. Cependant, elle n’est toujours pas en vigueur. Les règlements d’application sont actuellement à l’étude. Les citoyens ont jusqu’au 9 décembre pour faire valoir leur opinion auprès du gouvernement. À la suite de quoi, des modifications pourraient être proposées avant leur adoption. Ce sera lorsqu’ils seront adoptés que la Loi entrera officiellement en vigueur.

«Ce ne sont pas quelques resserrements de la réglementation, quelques pseudo pouvoirs octroyés aux municipalités ou des professions de foi envers l’acceptabilité sociale qui viendront changer l’opinion des Québécois», a fait valoir le directeur général de Nature Québec, Christian Simard.

«Il n’y a pas d’acceptabilité sociale sans consentement. Or, la population n’a jamais accepter de transformer le Québec en terre d’accueil des forages pétroliers et gaziers, elle s’y est même toujours opposée avec virulence», a fait savoir la porte-parole di Regroupement vigilance hydrocarbures Québec, Carole Dupuis.

Elle rappelle que la loi aura un impact important pour les agriculteurs. Le gouvernement du Québec a vendu, a-t-elle expliqué à maintes reprises, à des entreprises les droits réels immobiliers sur 53 000 kilomètres carrés de terres privées et publiques.

«Les agriculteurs ne sont plus maîtres chez eux et les Québécois perdent le contrôle de leurs forêts publiques, un bien commun que la population n’a jamais autorisé le gouvernement à dilapider en son nom.»

La mobilisation contre l’exploitation du gaz de schiste s’est intensifiée dans les dernières semaines face à l’imminence de l’adoption des règlements de la Loi sur les hydrocarbures.

 

Les plus lus

Solidarité régionale pour Charles et sa famille

SOCIÉTÉ. L’histoire du petit Charles Martin, dont les jours sont comptés, et de sa famille a touché bien des gens de la région. Le projet d’agrandissement de la maison familiale, qui lui permettra de finir ses jours entouré de l’amour des siens, a rassemblé toute la communauté. Si bien que le souper-bénéfice organisé par le Club Lions et la municipalité de Saint-Flavien, le 17 mars, a permis d’ama...

En lice pour les prix Lauriers

AGRICULTURE. Le travail et les efforts qu’ont mis Christian Lefebvre et Carole Marcoux dans leur entreprise Le Porc de Beaurivage au cours des dernières années portent fruit. La qualité de leur produit est maintenant reconnue par l’industrie culinaire québécoise, qui a désigné l’exploitation parmi les 90 finalistes des premiers prix Lauriers de la gastronomie québécoise.

Le ministre confirme une meilleure couverture ambulancière

SANTÉ. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette a confirmé, le 29 mars, le renforcement de la couverture ambulancière dans sept régions du Québec, dont Chaudière-Appalaches. Ainsi, après plusieurs années d’attente à Saint-Flavien, l’horaire de faction sera converti en quart de travail à l’heure.

Projets porteurs de développement recherchés

SOCIÉTÉ. La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de Lotbinière a poursuivi ses démarches dans le but de mettre le doigt sur des solutions aux défis auxquels l’économie locale devra faire face dans les prochaines années. Le 16 mars dernier, elle a réuni une cinquantaine d’intervenants de la région pour réfléchir à différents projets qui dynamiseront le milieu.

Le Regroupement vigilance déçu par le budget

ENVIRONNEMENT. L’octroi de 36,5 M$ supplémentaires à Énergir (Gaz Métro) par le gouvernement du Québec déçoit le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ). Dans le discours du budget, le ministre des Finances a confirmé que ces sommes s’ajoutent à celles déjà accordées, soit 44,9 M$.

Lotbinière championne de la migration interne

SOCIÉTÉ. La MRC de Lotbinière continue d’attirer de nouveaux citoyens et constitue un secteur très attrayant, selon les plus récentes données publiées par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Un solde migratoire positif de 289, pour un taux de 0,90 %, a été noté pour 2016-2017, le meilleur de Chaudière-Appalaches.

La Course en canot sur la Beaurivage approche

LOISIRS. Pour une 44e année, les amateurs de descente de rivière en canot pourront prendre part aux activités entourant la Course en canot sur la Beaurivage. L’événement aura lieu les 21 et 22 avril. Le départ sera donné à 13h30, le 22 avril.

Le CRÉCA reverdira des espaces asphaltés

ENVIRONNEMENT. Le Conseil régional de l’environnement de Chaudière-Appalaches (CRÉCA) est l’un des sept groupes retenus pour la mise en place de l’initiative Sous les pavés. En collaboration avec des municipalités de la région, le CRÉCA aidera à la transformation d’espaces asphaltés en espaces verts d’ici 2020.

Campagne sur le port de la ceinture de sécurité

SOCIÉTÉ. Au Québec, environ 30 % des personnes qui sont décédées ou blessées à la suite d’un accident de la route ne portaient pas leur ceinture de sécurité. La Chaudière-Appalaches (dont la MRC de Lotbinière) ne fait pas exception à la règle. C’est pourquoi elle est visée par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) dans une offensive médiatique qui met l’accent sur le port de la cei...

Saint-Sylvestre sera complètement raccordé à la fibre optique

SOCIÉTÉ. Bien que Telus ait raccordé Saint-Sylvestre à la fibre optique dans les dernières années, un secteur rural de la municipalité n’est toujours pas desservi par Internet haute vitesse. Une partie du chemin Craig, le rang Saint-André et la route Beaudoin se retrouvent encore aujourd’hui sans couverture.