Accès-Loisirs permet aux personnes à faible revenu d’avoir accès à une offre diversifiée de loisirs. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. Le programme Accès-Loisirs a été mis en branle il y a quelques années dans la MRC de Lotbinière. Bien qu’il permette à des personnes à faible revenu de participer gratuitement à des activités de loisir, il est encore méconnu d’une bonne partie de la population visée.

D’une session à l’autre, une trentaine de places sont distribuées alors qu’une centaine est mise à la disposition de la population. À titre d’exemple, l'automne dernier 132 places dans différentes activités étaient disponibles. Pourtant, seulement 32 ont été pourvues.

«On se rend compte que ce n’est pas assez connu. Ici, à Saint-Flavien, ça va quand même bien, mais il pourrait y en avoir un peu plus à Saint-Apollinaire. C’est sûr que dans ce coin-là et dans les villages voisins, il y a des gens en situation à faible revenu», a fait savoir Audrey Gingras, qui est intervenante au Centre-Femmes de Lotbinière, l’organisme qui coordonne maintenant le programme.

L’offre d’activités est relativement variée et s’adresse à toutes les catégories d’âges (adulte et enfant), a précisé Mme Gingras. Accès-Loisirs permet aux gens à faible revenu de suivre des cours en piscine, d’arts martiaux, de dessins, de danse ou de mise en forme. Des organismes et des entreprises de partout sur le territoire offrent des places.

«Le concept est intéressant. Personne n’est perdant, ça laisse des places à des personnes à faible revenu et ça fait connaître les entreprises et leurs services», a poursuivi Mme Gingras. Souvent, il s’agit de places restantes ou encore elles ont été créées spécialement pour Accès-Loisirs. Le défi, dans ce cas, est de convaincre les pourvoyeurs de service que ce n’est pas à leur désavantage.

«Ce qu’on leur explique, c’est que s’ils partent un groupe avec 10 personnes, cela ne change rien pour eux d’ouvrir une place supplémentaire s’ils ont déjà atteint ce seuil», a résumé Mme Gingras.

Ceux et celles qui souhaitent profiter du programme doivent répondre à certains critères, dont le revenu. Pour être admissible, une personne seule doit faire un revenu inférieur à 24 949 $ avant impôt alors qu’une famille de quatre personnes doit avoir un revenu plus bas que 46 362 $. Il faut aussi que les inscrits puissent se rendre à l’activité par leurs propres moyens.

La prochaine période d’inscription aura lieu le 11 janvier de 13h30 à 18h30 à la Maison de la famille de Saint-Apollinaire et au Centre-Femmes de Lotbinière. Les intéressés doivent apporter une preuve de revenu. Toutes les démarches se font dans la confidentialité et le respect de chaque individu.

 

 

Les plus lus

Trouver des solutions pour la conciliation travail-famille-aidants

SOCIÉTÉ. Les proches aidants doivent composer avec des contraintes personnelles, familiales et professionnelles. Afin de réfléchir à des solutions viables pour employés et employeurs, 35 entrepreneurs se sont réunis, le 14 décembre, au club de golf de Lotbinière pour assister au brunch-conférence Développer des pratiques gagnantes travail-famille-aidants.

Sainte-Croix obtient son quatrième fleuron

SOCIÉTÉ. La Corporation des Fleurons du Québec a dévoilé, le 5 décembre dernier, les résultats de la classification 2017 des municipalités Fleurons du Québec. Lors de la cérémonie qui se tenait au Zoo de Granby, Sainte-Croix a eu la confirmation qu’elle avait obtenu son quatrième fleuron.

Le CISSS poursuit le programme de formation des préposés aux bénéficiaires

SANTÉ. Fort du succès rencontré cet automne par la Formation de préposés aux bénéficiaires adaptée en CHSLD, Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches poursuivra avec une seconde cohorte d’étudiants cet hiver.

Trois municipalités bénéficieront de Québec branché

SOCIÉTÉ. Québec a confirmé, le 19 décembre, que 23 collectivités de la Chaudière-Appalaches auront bientôt accès à un des points de présence pour se connecter à Internet à haut débit dans le cadre du programme Québec branché. Du nombre, on compte trois municipalités de la MRC de Lotbinière : Issoudun, Saint-Antoine-de-Tilly et Sainte-Agathe.

Plus de raccompagnement pour Nez rouge

SÉCURITÉ. Dans la MRC de Lotbinière, ce sont plus de 200 personnes qui ont fait appel aux services d’Opération Nez rouge (ONR) pendant la dernière période des Fêtes. En tout, les bénévoles ont réalisé 203 raccompagnements en neuf soirs d’activité.

Laurier-Station accueille le petit Jacob

FAMILLE. L’Hôtel-Dieu de Lévis a vu naître le premier bébé de l’année dans la MRC de Lotbinière. Le petit Jacob Beauregard a pointé le bout de son nez le 3 janvier 2018 à 19h32 après une longue journée de travail qui s’est terminée par une césarienne.

Quatre nouveaux policiers autoroutiers dans la MRC

SÉCURITÉ. La desserte policière sur l’autoroute 20 dans la MRC, entre les kilomètres 257 et 297, s’améliorera de façon notable dans les prochaines semaines. Dès février, quatre policiers autoroutiers de la Sûreté du Québec (SQ) se grefferont à l’équipe en place à Laurier-Station.

Sept paroisses réunies en une seule

SOCIÉTÉ. La nouvelle paroisse de Sainte-Élisabeth-de-Lotbinière a tenu sa première assemblée des paroissiens le 14 janvier dernier, à Saint-Flavien. Plus de 150 personnes se sont réunies pour participer à la naissance du regroupement.

Nouvelle école à Saint-Apollinaire à quelques mois d’une pelletée de terre

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs devrait lancer les appels d’offres pour la construction de la nouvelle école à Saint-Apollinaire d’ici quelques semaines. On confirme que le tout serait fait à la fin du mois de mars ou au début du mois d’avril.

Le prochain rendez-vous de l’emploi en préparation

ÉCONOMIE. C’est dans un contexte où la main-d’œuvre se fait rare que le 12e Rendez-vous emploi Lotbinière s’ouvrira le 23 mars prochain, à Saint-Apollinaire.