Un appel de la décision du comité de démolition dans le dossier de la maison Legendre a été officiellement déposé. (Crédit photo : Archives)

PATRIMOINE. Le comité de sauvegarde de la maison Legendre, à Sainte-Croix, a déposé sa demande d’appel de l'option retenue par le comité de démolition, le 19 juillet. Dans la décision rendue le 5 juillet, il autorisait le propriétaire à procéder à la démolition de la résidence.

Concrètement, la représentante du regroupement, Christine Rousseau, a demandé d’être entendue par le conseil municipal le 31 juillet, lors de son caucus qui sera tenu à huis clos.

Afin de pouvoir analyser toutes les options possibles, elle espère que le conseil municipal se prévale d’une disposition de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme qui lui permettrait de repousser la date du prononcé de la décision.

Dans l’argumentaire déposé avec la requête, Mme Rousseau a expliqué qu’elle souhaite que la municipalité fasse réaliser une seconde expertise sur l’état de la maison érigée en 1793. Cette seconde opinion «pourrait se révéler extrêmement utile pour alimenter notre réflexion.»

Elle demande au conseil municipal d’évaluer sérieusement la déconstruction pièce par pièce dans l’objectif de la rebâtir ailleurs en remplaçant les matériaux irrécupérables par des matériaux neufs. «Cette option offre la possibilité d’entreposer la maison en attente de trouver un terrain où elle pourra être reconstruite.»

Autre choix

La déconstruction pièce par pièce ne serait pas la seule option envisageable. Dans le cas où la démolition serait inévitable, elle suggère de récupérer tout ce qui pourrait l’être.

«Je pense que la plupart des composantes de la maison pourraient tout de même être sauvées en procédant par étape à la déconstruction de la maison et non à sa démolition. […] Éléments qui pourraient être remis à des gens qui seraient en mesure d’en prendre soin et de valoriser leur provenance.»

Rapport intriguant

Le spécialiste en reconstruction de maisons anciennes pièce par pièce, Michel Martel, avait visité le bâtiment et fourni un rapport sur la condition de la résidence à la municipalité, dont la conclusion avait été lue le 3 juillet dernier.

«[…] Ce dossier implique une maison dans un très mauvais état. De par mon métier de récupérateur de maisons ancestrales vouées à la démolition, je ne pourrais pas m’engager à démonter cette maison à titre personnel. Les frais seraient trop volumineux pour la grosseur de mon entreprise pour m’investir dans un projet de sauvegarde de dernière minute, projet comportant beaucoup de paramètres techniques particuliers et coûteux.» 

Estimant qu’il reflète l’état de la maison et qu’il «est donc au cœur de la réflexion qui doit être faite», Mme Rousseau demande à la municipalité de le rendre public. Actuellement, il n’est pas disponible pour consultation. Le Peuple Lotbinière a fait une demande pour obtenir une copie du document par la Loi d’accès à l’information, ce qui lui a été refusé.

 

 

 

Les plus lus

Des actions contre le réchauffement climatique demandées

ENVIRONNEMENT. Les maires de la MRC de Lotbinière ont reçu le texte de la Déclaration citoyenne universelle d’urgence climatique. Le texte, qui se veut un plaidoyer pour la mise en place de mesures visant à freiner les effets du réchauffement climatique, a été déposé le 12 septembre dernier au conseil des maires.

Succès pour le bioblitz 2018

ENVIRONNEMENT. La dernière partie du bioblitz 2018, qui s’est tenu dans la Forêt seigneuriale Joly de Lotbinière, a réuni une soixantaine de personnes. Ces amateurs de plein air ont répertorié, le 22 septembre, plusieurs espèces de champignons.

Agricultrice de l’année à 26 ans

AGRICULTURE. Fille de producteurs laitiers, Vicky Bélanger est tombée dedans quand elle était petite. Pour la productrice de 26 ans, le choix de carrière était naturel. À 21 ans, elle a fait le grand plongeon en achetant sa propre ferme. C’était en 2014. Aujourd’hui, ses efforts et son travail sont reconnus par ses pairs, alors qu’elle a été nommée agricultrice de l’année pour Chaudière-Appalaches...

Fin de la campagne de vaccination contre la méningite

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a confirmé que la fin de la campagne de vaccination spéciale contre le méningocoque de type B aura lieu comme prévu, le 1er octobre. Près de 2 250 enfants de moins de 5 ans ont été vaccinés à ce jour.

Le rallye des pompiers de Saint-Patrice de retour

SOCIÉTÉ. Le Service de sécurité incendie de Saint-Patrice-de-Beaurivage organise, encore cette année, son traditionnel rallye automobile à travers le sud de la MRC. Les curieux sont attendus à la caserne de Saint-Patrice, le 7 octobre.

Journée de grève à la SAQ

TRAVAIL. Les syndiqués de la Société des Alcools du Québec seront en grève vendredi.

Le contrat pour la nouvelle école accordé

ÉDUCATION. Le conseil des commissaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a accordé le contrat pour la construction de la nouvelle école de Sainte-Apollinaire, hier soir, en assemblée extraordinaire.

La campagne de vaccination contre la grippe commence

SANTÉ. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière débutera le 1er novembre. Le Centre de Santé et de Services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches a confirmé les dates et lieux des différentes cliniques de vaccination qui seront tenues dans la région.

La demande de Saint-Agapit rejetée

SÉCURITÉ. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a tranché. Il refuse à la municipalité de Saint-Agapit l’installation de panneaux d’arrêt obligatoire sur l’avenue Bergeron, à l’intersection de la rue du Centenaire.

Des produits inusités à découvrir

AGRICULTURE. La MRC de Lotbinière et le CLD de Lotbinière ont lancé, le 4 octobre dernier, trois capsules vidéos sur trois produits agricoles que l’on retrouve dans la MRC de Lotbinière. Ces vidéos ont été réalisées dans le cadre du Plan de Développement de la Zone agricole (PDZA) de Lotbinière.