La MRC de Lotbinière a le meilleur solde migratoire de la Chaudière-Appalaches. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. La MRC de Lotbinière continue d’attirer de nouveaux citoyens et constitue un secteur très attrayant, selon les plus récentes données publiées par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Un solde migratoire positif de 289, pour un taux de 0,90 %, a été noté pour 2016-2017, le meilleur de Chaudière-Appalaches.

«Depuis une dizaine d’années, plusieurs actions ont été mises en place par la MRC de Lotbinière, de pair avec le CLD de Lotbinière, afin de mieux faire connaître le territoire de Lotbinière et les opportunités que la région offre», a indiqué le préfet suppléant, Bernard Fortier.

Il s’agit de la troisième année consécutive où Lotbinière se retrouve en tête de peloton dans la région de la Chaudière-Appalaches.

«Les atouts naturels de la MRC, la richesse de son paysage, l’accès à une série d’axes routiers qui la relie facilement aux territoires voisins et offre un accès aisé à son territoire (pas de trafic) ainsi que la qualité de vie contribuent à attirer les jeunes familles et les travailleurs», a expliqué l’agente de développement de la Société d’aide au développement des communautés de Lotbinière, Karine Marcoux.

Les gains se font surtout par rapport à Lévis, rapporte la publication Coup d’œil sociodémographique rendue publique le 20 mars.

«Plusieurs acteurs du développement du territoire ont mis l’épaule à la roue pour permettre à la région de Lotbinière de se démarquer et de devenir de plus en plus attractive pour les nouveaux arrivants. Tout d’abord, nos 18 municipalités qui travaillent sur des projets de nouveaux développements qui offrent de plus grands terrains à meilleur prix dans leurs périmètres urbains. Également, la volonté de travailler ensemble à promouvoir le territoire pour en augmenter la notoriété dans le cadre de la campagne de communication régionale porte fruit», a poursuivi Bernard Fortier.

Entre le 1er juillet 2016 et le 1er juillet 2017, ce sont 1 601 personnes qui se sont établies dans la MRC, alors que 1 312 l’ont quittée. Ce sont principalement les jeunes familles et les travailleurs qui choisissent Lotbinière pour faire leur nid. Chez les 25-44 ans, le solde migratoire est de 166 personnes et il est de 111 dans la tranche d'âge suivante (45-64 ans).

«Le fait de collectivement positionner Lotbinière comme région dynamique, située à 20 minutes des ponts et offrant un cadre de vie rural rempli de possibilités d’emploi et d'activités, nous permet de se faire remarquer au niveau de l’offre dans la grande région de Québec. Nous poursuivons nos efforts de promotion en 2018.», a expliqué le préfet suppléant.

Région attrayante

Du point de vue régional, la Chaudière-Appalaches tire également son épingle du jeu avec un solde positif de 925 personnes, en légère baisse par rapport à la période précédente (957 en 2015-2016). «La Chaudière-Appalaches est gagnante dans les groupes d’âge où se trouvent les jeunes familles, de même que chez les 45-64 ans», note-t-on dans la publication de l’ISQ. Quant aux MRC, la Nouvelle-Beauce suit Lotbinière avec un taux de 0,48 % et un solde migratoire positif de 175. Cependant, deux MRC ont eu plus de difficulté avec un bilan négatif: il s'agit des MRC des Etchemins et Robert-Cliche

À l’échelle provinciale, 202 500 Québécois ont changé de région administrative.

 

 

 

 

Les plus lus

Un circuit pour boire local

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu...

La CSDN claque la porte de la FCSQ

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Gaz naturel : les inquiétudes remontent à la surface

ENVIRONNEMENT. Une rencontre d’information tenue par Ressources Utica, le 6 juillet, a relancé le débat sur l’exploitation du gaz de schiste. L’entreprise, qui compte implanter un réservoir de gaz naturel conventionnel sur une terre agricole de Joly, a dû répondre aux critiques qui lui ont été adressées par les représentants de plusieurs groupes opposés à de tels projets.

Il y aurait peu d’abandon d’animaux dans la région

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

Unis pour les enfants

COMMUNAUTÉ. Les séjours en camps de vacances peuvent rapidement devenir coûteux. Pour les familles à faible revenu, les offrir à leurs enfants peut alors devenir un véritable casse-tête financier. Cet été, quinze enfants provenant de milieux moins favorisés ou qui ont des problématiques particulières des MRC de Lotbinière et des Appalaches seront soutenus financièrement et auront la chance de part...

Un petit geste qui fait du bien

COMMUNAUTÉ. Élodie Fortin, 6 ans et demi et sa sœur Maély, qui aura bientôt 5 ans, ont fait preuve d’une grande générosité le 29 juin dernier. Les fillettes de Saint-Narcisse ont fait un don de cheveux à la Fondation DonEspoir Cancer.

Retrouver un peu de forêt en ville

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a complété récemment l’agrandissement et la mise en valeur du Sentier de la rivière Noire. Les travaux évalués à plus de 50 000 $ ont permis à la municipalité d’aménager 1,5 km de sentier pédestre en milieu boisé et en bordure du cours d’eau.

De gros véhicules attendus à Saint-Agapit

ÉVÉNEMENT. Entre 50 et 60 véhicules, tracteurs et camions semi-remorques modifiés, sont attendus à Saint-Agapit, le 6 juillet. Les terrains derrière l’aréna seront pris d’assaut par la compétition de tire de tracteur.

La saison des petits fruits est commencée

AGRICULTURE. Signe que l’été s’est finalement installé, l’UPA de Chaudière-Appalaches a procédé au lancement officiel de la saison des petits fruits, le 27 juin.

Une aide pour le patrimoine bâti

HISTOIRE. Il ne se passe pas une semaine sans que la démolition d’un édifice ancien ne fasse la manchette. Le projet de Clinique d’architecture patrimoniale en Chaudière-Appalaches (CAPCHA) permettra aux municipalités et aux propriétaires de ces édifices d’avoir un coup de pouce en bénéficiant de services-conseils en architecture. Ce projet, dont la MRC de Lotbinière est le gestionnaire, touche hu...