La richesse de la biodiversité de la forêt seigneuriale de Joly sera étudiée. (Crédit photo : Archives – Martin Paulette)

ENVIRONNEMENT. Trois organismes de la MRC de Lotbinière souhaitent faire l’inventaire de la biodiversité de la forêt seigneuriale de Joly. D’ici le mois de septembre, ils y tiendront trois bioblitz, dont le premier qui aura lieu le 12 mai.

Le concept de bioblitz est relativement simple. Il s’agit de répertorier le plus grand nombre d’espèces possibles (animales et végétales) à un endroit et à un moment précis. Le rassemblement du 12 mai permettra de comptabiliser les différentes variétés de plantes printanières.

«De plus en plus de yeux sont tournés vers la Seigneurie. La communauté scientifique et le public s’y intéressent. Avant de passer à une étape de protection, il faut faire l’inventaire, savoir ce qu’il y a sur le territoire. À la suite de ça, nous pourrons évaluer si ça vaut la peine de pousser davantage vers la protection. On sait qu’il y a des secteurs vraiment intéressants, mais on aimerait améliorer nos connaissances», a mentionné la directrice générale de l’Organisme de bassin versant (OBV) de la zone du Chêne, Marie-André Boisvert.

Pendant la journée, des bénévoles, amateurs et experts, se rassembleront pour cataloguer les plantes qui se trouvent dans la vallée de la rivière du Chêne, près du sentier des Trois Fourches.

L’OBV de la zone du Chêne, la MRC de Lotbinière et les Amis de la Forêt seigneuriale Joly de Lotbinière souhaitent en apprendre plus sur cette zone. «À travers les différentes études, on s’est rendu compte d’un besoin d’acquisition de connaissances sur la faune et la flore de l’endroit. Donc, l’un des objectifs est d’aller en chercher. Aussi, nous voulons sensibiliser les gens à ce secteur et à son environnement qui sont peu connus du public», a poursuivi Mme Boisvert.

Le rassemblement de départ des bénévoles, le 12 mai, aura lieu à la salle municipale de Saint-Édouard. Pour ce premier rendez-vous, il y a déjà près d’une trentaine de volontaires d’inscrits. Les organisateurs espèrent en accueillir une quarantaine à chaque événement.

Le bioblitz du 16 juin sera consacré aux oiseaux et celui du 22 septembre aux champignons. Selon le succès rencontré cette année, Mme Boisvert indique que l’activité pourrait revenir chaque année. D’ailleurs, elle mentionne que les possibilités sont multiples : plantes estivales, reptiles, amphibiens, poissons, etc. «Il y a un bon territoire à couvrir et on ne manque pas de terrain de jeu pour faire des inventaires.»

À la suite de ces activités, il y aura production d’un rapport qui résumera le travail réalisé pendant les trois journées de bioblitz. Il devrait être présenté d’ici la fin de l’automne.

 

 

 

Les plus lus

Un nouvel indicatif dans la région

COMMUNICATION. À partir du 24 novembre, un nouvel indicatif régional commencera à faire son apparition dans tout le secteur de l’Est-du-Québec. Le 367 s’ajoutera donc au 418 et au 581.

L’itinérance existe dans Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Même si elle n’est pas visible, l’itinérance est une réalité bien vivante dans la MRC de Lotbinière. C’est ce qu’il a été possible d’apprendre, le 8 novembre, à l’occasion d’une activité organisée par le Groupe de réflexion et d’action sur la pauvreté (GRAP) dans le cadre de la Journée pour l’élimination de la pauvreté.

Grève de trois jours à la SAQ

CONSOMMATION. Le Syndicat des employés de magasin et de bureau de la Société des alcools du Québec (SEMB-SAQ) devrait déclencher une grève de trois jours à partir de vendredi.

Guylaine Dumont parle d’esprit sportif avec des jeunes de Saint-Agapit

SOCIÉTÉ. L’ancienne olympienne Guylaine Dumont était de passage ce matin à l’École l’Épervière de Saint-Agapit. Elle y a rencontré les élèves dans le cadre du projet des ambassadrices et ambassadeurs de l’esprit sportif.

Extincteurs : un commerçant itinérant reconnaît sa culpabilité

FAITS DIVERS. Un citoyen de Lévis, Yan Cadorette, a plaidé coupable, les 31 août et 5 septembre, à des accusations portées contre lui, en vertu de la Loi sur la protection du consommateur. Les événements en cause remontent à 2015, alors qu’il a fait du commerce itinérant sans permis à Saint-Apollinaire, Saint-Jean-de-Brébeuf et Québec.

Des arbres pour améliorer la sécurité routière

TRANSPORT. Le Centre d’enseignement et de recherche en foresterie du Cégep de Sainte-Foy (CERFO) a lancé un projet visant à rendre les routes de la Chaudière-Appalaches plus sécuritaires. En 2018-2019, le CERFO concentrera ses efforts à sécuriser quelques tronçons de route des MRC de Bellechasse et de Lotbinière.

Un bon bulletin pour nos écoles

ÉDUCATION. Pour une deuxième année consécutive, l’École secondaire Pamphile-Le May pointe dans le top 5 des écoles publiques de Chaudière-Appalaches. Avec une cote de 6,4 sur 10, l’établissement d’enseignement de Sainte-Croix a pris le cinquième rang, selon le plus récent classement des écoles secondaires de l’Institut Fraser.

Réponses demandées

ENVIRONNEMENT. Les opposants à l’exploitation des gaz de schiste dans la MRC de Lotbinière sont inquiets. Repsol et Intragaz ont publié récemment des avis selon lesquels les permis de recherche d’hydrocarbures sont maintenant des licences d’exploration en vertu de la nouvelle Loi sur les hydrocarbures. Les groupes citoyens interpellent la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours et lui de...

Bon premier week-end pour Nez rouge

COMMUNAUTÉ. Les bénévoles d’Opération Nez rouge Lotbinière ont donné le coup d’envoi de la 27e édition dans Lotbinière, les 30 novembre et 1er décembre. Pour ces deux premières soirées, ils ont réalisé 42 raccompagnements, pratiquement le même nombre que l’année dernière.

Quatre axes de réflexion sur les changements climatiques

ENVIRONNEMENT. Le comité Lotbinière en transition a tracé récemment un bilan positif de l’événement Demain Lotbinière, qui a eu lieu les 25, 26 et 27 octobre derniers. Près de 300 personnes se sont rassemblées au centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire pour assister aux différentes conférences et amorcer une réflexion sur les gestes à poser pour ralentir le réchauffement climatique.