Les décès sont en augmentation sur les routes du Québec. (Crédit photo : Archives)

SÉCURITÉ. La Société de l’Assurance automobile du Québec (SAAQ) a rendu public son tout dernier bilan routier. Si le nombre de décès sur les routes de la province est en hausse, il en est tout autrement pour Chaudière-Appalaches. En 2017, il y a eu 30 décès sur les routes de la région, soit cinq de moins qu’en 2016.

Dans la MRC de Lotbinière, la SAAQ a répertorié deux accidents mortels soit une hausse de 100% comparativement à 2016 (1). Malgré tout, cela constitue une baisse par rapport à 2012 où la SAAQ avait noté six décès.

Le nombre de blessés graves n’a pas beaucoup fluctué entre 2016 et 2017. Il y en a eu 16 en 2017, soit un de plus qu’en 2016. À travers le temps, ces données sont restées relativement stables sauf en 2015 où l’on a dénombré 20 blessés graves.

Quant à ceux qui ont subi des lésions légères, leur nombre a diminué. La SAAQ en a compté 162 en 2017 et 174 en 2016.

Chaudière-Appalaches

À l’échelle régionale, la SAAQ a dénombré 121 blessés graves, soit 23 de plus qu’en 2016 et 1 865 blessés légers. Cela constitue une baisse de 2,4 % par rapport à 2016.

Province de Québec

Selon le bilan provincial, il y a eu 37 190 accidentés de la route en 2017, ce qui constitue une diminution par rapport à 2016 où il y en avait eu 37 664.

Malgré tout, 359 personnes ont perdu la vie sur les routes, 13 de plus qu’en 2016. De plus, 1 501 personnes ont été blessées grièvement. Par contre, la SAAQ a dénombré une baisse des blessés légers (- 515). Il y en a eu 35 350 l’année dernière.

L’organisme a noté une hausse des décès chez les 15-24 ans. Entre 2016 et 2017, ils sont passés de 46 à 75. Une fois sur cinq, l’accident va se produire entre minuit et quatre heures du matin. La vitesse ou la conduite imprudente sont identifiées comme cause de la mort dans un peu plus du tiers des cas.

Le bilan pour les piétons n’est pas plus reluisant. En 2017, il y a eu 69 décès contre 62 l’année précédente. La distraction sous toutes ses formes est pointée du doigt dans 43,6 % des cas. Alors que dans 65 % des incidents, le marcheur traversait la chaussée. La SAAQ indique que près de la moitié des décès et des blessures chez ces usagers de la route surviennent le soir et la nuit.

«Dès 2018, la Société mettra en place des actions pour développer une connaissance plus fine des différentes réalités et être ainsi en mesure d’intervenir de façon plus ciblée. De ce fait, la Table québécoise sur la sécurité routière sera renouvelée par la mise en place de groupes de travail qui se pencheront sur des enjeux de sécurité routière. Les deux premiers porteront sur les piétons et les motocyclistes», a fait savoir la présidente et chef de la direction de la SAAQ, Nathalie Tremblay.

Le nombre de véhicules en circulation s'est accru de 2,1% pour s’établir à 6,5 millions et le nombre de permis de conduire délivrés a aussi pris une pense ascendante avec une progression de 0,7% pour 5,4 millions.

 

 

Les plus lus

La Beaurivage est sortie de son lit

MÉTÉO. La rivière Beaurivage est sortie de son lit. Les fortes pluies des dernières heures ont provoqué le débordement du cours d’eau à certains endroits de la MRC de Lotbinière.

CAA-Québec recherche encore les pires routes de la province

TRANSPORT. CAA-Québec revient pour une quatrième année avec son palmarès des pires routes du Québec. Encore cette année, les usagers du réseau routier pourront voter pour un ou plusieurs tronçons de route qu’ils considèrent comme étant les plus mal en point de leur région.

La science citoyenne au service de l’environnement

ENVIRONNEMENT. Trois organismes de la MRC de Lotbinière souhaitent faire l’inventaire de la biodiversité de la forêt seigneuriale de Joly. D’ici le mois de septembre, ils y tiendront trois bioblitz, dont le premier qui aura lieu le 12 mai.

Changer le monde une parcelle de terre à la fois

SOCIÉTÉ. Les propriétaires de la Ferme du Ruisseau Fleury de Val-Alain, Nicole Charbonneau et Mario Giroux, sont revenus transformés d’un voyage de coopération internationale qu’ils ont fait au Bénin. En collaboration avec l’Union des producteurs agricoles — Développement international (UPA DI), ils se sont rendus dans ce pays de l'ouest de l’Afrique du 15 au 26 février.

Financement confirmé pour l’OBV du Chêne

ENVIRONNEMENT. Le gouvernement a confirmé, le 27 avril dernier, une bonification de plus de 7 M$ pour les 10 Organismes de bassin versant (OBV) de la Chaudière-Appalaches. Parmi ceux-ci, on retrouve l’OBV de la zone du Chêne et le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC).

L’anglais intensif fera son entrée à l’École Étienne-Chartier

ÉDUCATION. Les élèves de sixième année de l’École Étienne-Chartier de Saint-Gilles auront accès, dès la prochaine rentrée, à des cours d’anglais intensifs.

Le gouvernement prend en charge les puits inactifs

ENVIRONNEMENT. Le gouvernement du Québec a confirmé, le 1er mai, une somme de près de 2 M$ par année pour repérer et sécuriser les puits pétroliers et gaziers inactifs qui se trouvent sur son territoire.

Une popularité qui se confirme

TRANSPORT. Depuis son implantation en 2012, l’Express vers Sainte-Foy a connu, en 2017, sa meilleure année. Selon les données compilées, Express Lotbinière a enregistré plus de 24 200 passages en 2017, une augmentation de 14% par rapport à 2016.

Du champ au centre de tri

ENVIRONNEMENT. Plusieurs producteurs de la MRC de Lotbinière participent, depuis quelques années déjà, à une initiative qui permet de réduire leur empreinte écologique. Ils collaborent à la collecte des plastiques d’enrobage de balles de foin.

Un premier Salon de la famille dans Lotbinière

FAMILLE. Saint-Apollinaire sera l’hôte du premier Salon maternité, paternité et famille de Lotbinière qui aura lieu le 26 mai, au Centre multifonctionnel.