(Crédit photo: Archives)

ÉDUCATION – Selon les prévisions du nombre d’élèves d’âge primaire et d’âge secondaire établies par la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) pour les cinq prochaines années scolaires, la construction d’une nouvelle école à Saint-Apollinaire permettra d’éviter d’importants transferts d’élèves. La situation sera aussi identique dans les autres municipalités de Lotbinière desservies par la CSDN.

Rappelons qu’en raison de l’augmentation de la clientèle d’âge primaire dans l’est de Lotbinière dans les dernières années, la CSDN a dû procéder à plusieurs transferts d’élèves à Saint-Apollinaire et à Saint-Agapit. Désormais, l’École secondaire Beaurivage accueille notamment les élèves de 5e et 6e année provenant de Saint-Apollinaire.

Avec la nouvelle école qui doit ouvrir ses portes à Saint-Apollinaire pour l’année scolaire 2019-2020, la commission scolaire pourra ainsi faire face à cette hausse des élèves du primaire et ramener les élèves de 5e et 6e année dans une école de leur municipalité. Le nouvel établissement disposera de 12 classes de niveau primaire et 2 locaux pour le préscolaire.

Écoles rapidement remplies

Même qu’en en 2019-2020, huit locaux seraient disponibles dans les deux établissements primaires de Saint-Apollinaire, l’École des Quatre-Vents et la nouvelle école bientôt en construction. Toutefois, selon les prévisions de la CSDN, les deux institutions seraient déjà remplies à pleine capacité en 2022-2023.

Heureusement, des locaux seraient alors toujours disponibles à l’École secondaire Beaurivage, si à long terme des transferts d’élèves de Saint-Apollinaire proches de cet établissement étaient nécessaires.

Dans un autre ordre d’idées, la CSDN est déjà à pied d’œuvre dans son analyse pour déterminer les bassins primaires (secteurs desservis par les écoles) de Saint-Apollinaire. Le tout permettra d’assurer une répartition intelligente des élèves, en assurant notamment une proximité de l’école avec la résidence.

«On est à voir les redécoupages puisque nous allons distribuer la clientèle en deux secteurs. Avec la municipalité, nous allons aller voir les prévisions de développement (pour voir où habiteront les jeunes familles). Une rencontre est d’ailleurs prévue avec la mairie le 15 mai», a expliqué Benoît Langlois, directeur général adjoint de la CSDN responsable de ce dossier.

Statu quo ailleurs dans Lotbinière

En ce qui a trait à la situation des autres écoles primaires de la CSDN dans Lotbinière, la commission scolaire ne prévoit pas de pénurie de locaux dans ces établissements lors des cinq prochaines années. Même si la municipalité de Saint-Gilles a connu un fort développement dans les dernières années, la situation des locaux à l’École Étienne-Chartier est «en équilibre».

Notons cependant que les élèves de 6e année de l’Épervière/Sainte-Thérèse de Saint-Agapit vont demeurer à l’École secondaire Beaurivage au cours des prochaines années.

Enfin, pour ce qui est de la clientèle secondaire, les adolescents qui fréquentent les deux établissements de la CSDN dans Lotbinière, l’École Pamphile-Le May et Beaurivage, ne devraient pas vivre de changement.

À Pamphile-Le May, environ 550 élèves fréquenteraient l’établissement d’une capacité théorique de 1 300 étudiants dans les cinq prochaines années. À Beaurivage, même état de situation puisque 890 élèves fréquenteraient en moyenne l’établissement pendant cette période alors que la capacité d’accueil totale est de 1 200.

Les plus lus

Un nouvel indicatif dans la région

COMMUNICATION. À partir du 24 novembre, un nouvel indicatif régional commencera à faire son apparition dans tout le secteur de l’Est-du-Québec. Le 367 s’ajoutera donc au 418 et au 581.

L’itinérance existe dans Lotbinière

COMMUNAUTÉ. Même si elle n’est pas visible, l’itinérance est une réalité bien vivante dans la MRC de Lotbinière. C’est ce qu’il a été possible d’apprendre, le 8 novembre, à l’occasion d’une activité organisée par le Groupe de réflexion et d’action sur la pauvreté (GRAP) dans le cadre de la Journée pour l’élimination de la pauvreté.

Grève de trois jours à la SAQ

CONSOMMATION. Le Syndicat des employés de magasin et de bureau de la Société des alcools du Québec (SEMB-SAQ) devrait déclencher une grève de trois jours à partir de vendredi.

Guylaine Dumont parle d’esprit sportif avec des jeunes de Saint-Agapit

SOCIÉTÉ. L’ancienne olympienne Guylaine Dumont était de passage ce matin à l’École l’Épervière de Saint-Agapit. Elle y a rencontré les élèves dans le cadre du projet des ambassadrices et ambassadeurs de l’esprit sportif.

Extincteurs : un commerçant itinérant reconnaît sa culpabilité

FAITS DIVERS. Un citoyen de Lévis, Yan Cadorette, a plaidé coupable, les 31 août et 5 septembre, à des accusations portées contre lui, en vertu de la Loi sur la protection du consommateur. Les événements en cause remontent à 2015, alors qu’il a fait du commerce itinérant sans permis à Saint-Apollinaire, Saint-Jean-de-Brébeuf et Québec.

Des arbres pour améliorer la sécurité routière

TRANSPORT. Le Centre d’enseignement et de recherche en foresterie du Cégep de Sainte-Foy (CERFO) a lancé un projet visant à rendre les routes de la Chaudière-Appalaches plus sécuritaires. En 2018-2019, le CERFO concentrera ses efforts à sécuriser quelques tronçons de route des MRC de Bellechasse et de Lotbinière.

Un bon bulletin pour nos écoles

ÉDUCATION. Pour une deuxième année consécutive, l’École secondaire Pamphile-Le May pointe dans le top 5 des écoles publiques de Chaudière-Appalaches. Avec une cote de 6,4 sur 10, l’établissement d’enseignement de Sainte-Croix a pris le cinquième rang, selon le plus récent classement des écoles secondaires de l’Institut Fraser.

Réponses demandées

ENVIRONNEMENT. Les opposants à l’exploitation des gaz de schiste dans la MRC de Lotbinière sont inquiets. Repsol et Intragaz ont publié récemment des avis selon lesquels les permis de recherche d’hydrocarbures sont maintenant des licences d’exploration en vertu de la nouvelle Loi sur les hydrocarbures. Les groupes citoyens interpellent la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours et lui de...

Bon premier week-end pour Nez rouge

COMMUNAUTÉ. Les bénévoles d’Opération Nez rouge Lotbinière ont donné le coup d’envoi de la 27e édition dans Lotbinière, les 30 novembre et 1er décembre. Pour ces deux premières soirées, ils ont réalisé 42 raccompagnements, pratiquement le même nombre que l’année dernière.

Quatre axes de réflexion sur les changements climatiques

ENVIRONNEMENT. Le comité Lotbinière en transition a tracé récemment un bilan positif de l’événement Demain Lotbinière, qui a eu lieu les 25, 26 et 27 octobre derniers. Près de 300 personnes se sont rassemblées au centre multifonctionnel de Saint-Apollinaire pour assister aux différentes conférences et amorcer une réflexion sur les gestes à poser pour ralentir le réchauffement climatique.