Une éolienne du Parc éolien du Mont Sainte-Marguerite cause des problèmes à quelques citoyens de Saint-Sylvestre. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. Quelques citoyens du rang Saint-Frédéric, à Saint-Sylvestre, sont aux prises avec un problème assez gênant. L’une des éoliennes situées à proximité des demeures est plutôt bruyante, à un point où le son perturbe leurs activités quotidiennes.

«Quand ça mène du train quatre jours sur sept, on descend au sous-sol pour dormir. On ne peut pas coucher dans la chambre. Ça se produit les journées où il y a des tempêtes, lorsqu'il vente ou que c’est brumeux. Dans ce cas, on dirait que les pales coupent la brume», a-t-il décrit, Florent Verreault, compare le son à celui d’un hélicoptère en vol stationnaire.

Ce dernier souligne que selon les conditions météorologiques, la situation est plus ou moins agressante.

Du côté de Pattern, on confirme être au fait de la problématique. «Nous prenons très au sérieux les plaintes concernant les niveaux de bruit et avons rencontré les résidents pour discuter de leurs préoccupations. Nous avons lancé une étude approfondie de l’éolienne en question et espérons obtenir des résultats au printemps», a expliqué le directeur des installations, Dominque Tapp.

Ce dernier a d’ailleurs invité les citoyens qui sont incommodés par la situation à entrer en contact avec le bureau des opérations à Saint-Séverin.

Jean-Yves Martineau souhaite que l’entreprise tiendra ses promesses. Dans le cas contraire, il évoque la possibilité d’intenter un recours collectif contre elle.

«On verra ce qui se passera dans les mois à venir, si elle est capable de s’ajuster. Ce sont pas mal les mêmes problèmes qu’au parc de l’Érable. Actuellement, les citoyens sont en recours collectif. Le procès va commencer le 4 février à Victoriaville. C’est une première au Québec.»

La municipalité de Saint-Sylvestre est au fait des doléances des habitants du rang Saint-Frédéric et assure un suivi auprès de Pattern. «On est conscient du problème, on veut améliorer ça», a indiqué le maire Mario Grenier. Ce dernier rappelle que sur le parc de 46 éoliennes, seule celle ciblée par les citoyens du rang Saint-Frédéric semble être problématique.

«Dominique [Tapp] est venu nous rencontrer. Il nous confirme qu’il travaille là-dessus pour trouver une solution. Ils n’ont pas ignoré le problème», a poursuivi M. Grenier.

MRC de l’Érable

Le recours collectif intenté contre le promoteur du Parc éolien de l’Érable, dans le Centre-du-Québec, est le premier du genre à survenir au Québec.

Les citoyens habitant à proximité des installations estiment que la construction du parc a affecté leur qualité de vie. Ces problèmes se sont poursuivis après le début de l’exploitation en novembre 2013. Les requérants mentionnent, entre autres, le bruit, l’impact sur les paysages et une perte de valeur des propriétés avoisinantes.

 

Les plus lus

Virage à 180 degrés pour l’Expo de Lotbinière

AGRICULTURE. Le nouveau directeur général de la Société d’agriculture de Lotbinière, Alain Falardeau, veut redonner ses lettres de noblesse à l’Expo de Lotbinière. Pour la 49e édition, il a revisité la formule afin que la population se réapproprie l’événement.

Le forum Demain Lotbinière récompensé

ENVIRONNEMENT. Le forum Demain Lotbinière a reçu, le 14 mars dernier, un prix à l’occasion du sixième gala des prix GRAMiE’s de l’environnement. L’événement qui a eu lieu du 25 au 27 octobre a reçu le prix de la catégorie Influence.

La table de concertation sur le climat lancée

ENVIRONNEMENT. Les représentants d’une vingtaine d'organismes et groupes citoyens de la MRC de Lotbinière se sont réunis, le 7 avril, à Saint-Apollinaire, pour le lancement de la Table de concertation sur le climat Demain Lotbinière.

Persévérance scolaire récompensée

ÉDUCATION. Trois étudiants du Centre d’éducation des adultes des Navigateurs (CEAN) de Sainte-Croix ont vu leurs efforts récompensés par l’escouade de la persévérance scolaire, le 26 mars dernier.

Micheline Côté a la soif de vivre

SANTÉ. Micheline Côté est une véritable battante. Cette native de Saint-Antoine-de-Tilly a lutté contre un premier cancer, un sarcome d’Ewing, à l’âge de 19 ans. Plus de 40 ans après, tout est à recommencer. Le cancer est de retour, la forçant à mener l’un des plus grands combats de sa vie. Elle est actuellement au Mexique, à Tijuana, pour suivre un traitement alternatif visant à lui donner quelqu...

Population : la plus forte croissance de la région

SOCIÉTÉ. Le fait est connu, la population de la MRC de Lotbinière est en constante croissance depuis au moins 10 ans. Avec un taux d’accroissement annuel moyen de 15 pour 1 000, entre 2016 et 2018, la MRC affiche la plus forte croissance de la région, selon la plus récente publication de l’Institut de la statistique du Québec, Coup d’œil sociodémographique, numéro 69 La population des régions admi...

Ça marche Doc ! s’arrête à Sainte-Croix

SANTÉ. L’initiative Ça marche Doc ! sera de passage à Sainte-Croix, le 6 avril. Pour ce second rendez-vous dans la MRC de Lotbinière, les citoyens de la région sont invités à se réunir au Pavillon de services de la municipalité, à 10h, pour prendre le départ de la marche.

Pas de temps supplémentaire le 8 avril

SANTÉ. Les professionnels en soins, qui travaillent dans des établissements de santé, ne feront pas de temps supplémentaire obligatoire (TSO) le 8 avril prochain. La Fédération interprofessionnelle de la Santé du Québec-FIQ a confirmé, le 2 avril, la tenue d’une première journée nationale sans TSO.

Un mandat qui soulève des inquiétudes

ENVIRONNEMENT. L’entreprise gazière Ressources Utica s’est inscrite au Registre des lobbyistes du Québec en 2018 avec l’objectif d’obtenir des changements à la réglementation liée à la Loi sur les hydrocarbures. Il y a quelques semaines à peine, elle a modifié son mandat afin de pouvoir faire des représentations auprès du gouvernement, de la MRC de Lotbinière et certaines de ses municipalités pour...

Opération charme

ALIMENTATION. Six entreprises de la région étaient présentes lors de la 19e édition de l'Expo manger santé et vivre vert, qui a eu lieu au Centre des congrès de Québec, les 30 et 31 mars. Réunies, elles ont pu se démarquer parmi les 200 exposants.