Daniel Paré, PDG, Brigitte Busque, présidente du CA, Marie-Michèle Fontaine, directrice RH, Patrick Simard, PDG adjoint, François Bourgault, représentant du Bureau de normalisation du Québec.

SANTÉ. Au terme d’un processus de deux ansvisant à instaurer des mesures pour améliorer la santé et le mieux-être des employés au travail, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a vu ses efforts reconnus par l’obtention de la certification Entreprise en santé – Élite décernée par le Bureau de la normalisation du Québec (BNQ).

Par Aude Malaret - Collaboration spéciale

Pour établir le plan d’action, les employés ont été consultés directement afin de connaître leurs préoccupations et leurs attentes. C’est par des sondages menés auprès des travailleurs du CISSS de Chaudière-Appalaches qu’a débuté la démarche de certification, engagée à l’initiative des membres du conseil d’administration et de la direction de l’établissement en avril 2016. La certification est attribuée pour trois ans mais le CISSS prévoit une mise à jour régulière du plan d’action.

«On a, avec eux, posé un diagnostic et établi un grand plan d’action comportant plusieurs mesures dans quatre sphères», explique la directrice des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques, Marie-Michèle Fontaine.

Des actions portant sur les saines habitudes de vie, l’équilibre travail-vie personnelle, les pratiques de gestion et l’environnement de travail ont ensuite été mises en place. Les employés ont par exemple proposé la tenue d’événements sportifs et ont demandé à avoir accès à des activités physique dans les installations ou à proximité.

L’accent a tout particulièrement été mis sur l’équilibre travail-vie personnelle. «Au niveau de l’aménagement du temps de travail, de la conciliation travail et vie personnelle, c’est là où les employés nous ont demandé de mettre beaucoup d’énergie et c’est ce que nous avons fait», souligne la responsable.

Davantage de mesures d’aménagement du temps de travail ont ainsi été octroyées, avec plus de 700 mesures en 2018, contre 300 l’année précédente. Les semaines de 32 heures sur 4 jours sont aussi plus répandues, tout comme les horaires comprimés où les employés effectuent la totalité de leurs heures en 9 jours plutôt que 10. Le télétravail est également favorisé.

Enfin, un programme de reconnaissance a été instauré, des efforts ont été déployés en terme de communication et de gestion du changement, ainsi qu’une plus grande attention portée à l’ergonomie des postes de travail.

Un employeur plus attractif

En contribuant à meilleur état de santé et de mieux-être du personnel, ces changements devraient permettre une diminution, à moyen terme, des coûts associés aux absences et au temps supplémentaire. Les coûts de l’assurance salaire se sont en effet élevés à plus de 19 M$ en 2017-2018. Quant aux coûts indirects associés à la non-santé, formation, remplacement, temps supplémentaire, leur montant s’élève à  6,7 M$ pour la même année.

Ce plan d’action, qui vise à favoriser le bon état de santé des travailleurs au sein du CISSS, pourrait aussi être un atout dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre. Si le CISSS compte plus d’une centaine de types d’emploi différents, trois postes manquent cruellement de personnel, les infirmières et les infirmières-auxiliaires (250 postes à pourvoir) et les préposées aux bénéficiaires (450 postes vacants).

«Dans le contexte actuel du marché de l’emploi, à titre de plus grand employeur de Chaudière-Appalaches, il est important que notre personnel soit en bonne santé physique et psychologique afin qu’à son tour, il puisse être pleinement disponible à prendre soin de la santé et du bien-être des citoyens de la région», a commenté le président-directeur général adjoint, Patrick Simard.

 

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Virage à 180 degrés pour l’Expo de Lotbinière

AGRICULTURE. Le nouveau directeur général de la Société d’agriculture de Lotbinière, Alain Falardeau, veut redonner ses lettres de noblesse à l’Expo de Lotbinière. Pour la 49e édition, il a revisité la formule afin que la population se réapproprie l’événement.

Le forum Demain Lotbinière récompensé

ENVIRONNEMENT. Le forum Demain Lotbinière a reçu, le 14 mars dernier, un prix à l’occasion du sixième gala des prix GRAMiE’s de l’environnement. L’événement qui a eu lieu du 25 au 27 octobre a reçu le prix de la catégorie Influence.

La table de concertation sur le climat lancée

ENVIRONNEMENT. Les représentants d’une vingtaine d'organismes et groupes citoyens de la MRC de Lotbinière se sont réunis, le 7 avril, à Saint-Apollinaire, pour le lancement de la Table de concertation sur le climat Demain Lotbinière.

Persévérance scolaire récompensée

ÉDUCATION. Trois étudiants du Centre d’éducation des adultes des Navigateurs (CEAN) de Sainte-Croix ont vu leurs efforts récompensés par l’escouade de la persévérance scolaire, le 26 mars dernier.

Micheline Côté a la soif de vivre

SANTÉ. Micheline Côté est une véritable battante. Cette native de Saint-Antoine-de-Tilly a lutté contre un premier cancer, un sarcome d’Ewing, à l’âge de 19 ans. Plus de 40 ans après, tout est à recommencer. Le cancer est de retour, la forçant à mener l’un des plus grands combats de sa vie. Elle est actuellement au Mexique, à Tijuana, pour suivre un traitement alternatif visant à lui donner quelqu...

Population : la plus forte croissance de la région

SOCIÉTÉ. Le fait est connu, la population de la MRC de Lotbinière est en constante croissance depuis au moins 10 ans. Avec un taux d’accroissement annuel moyen de 15 pour 1 000, entre 2016 et 2018, la MRC affiche la plus forte croissance de la région, selon la plus récente publication de l’Institut de la statistique du Québec, Coup d’œil sociodémographique, numéro 69 La population des régions admi...

Ça marche Doc ! s’arrête à Sainte-Croix

SANTÉ. L’initiative Ça marche Doc ! sera de passage à Sainte-Croix, le 6 avril. Pour ce second rendez-vous dans la MRC de Lotbinière, les citoyens de la région sont invités à se réunir au Pavillon de services de la municipalité, à 10h, pour prendre le départ de la marche.

Pas de temps supplémentaire le 8 avril

SANTÉ. Les professionnels en soins, qui travaillent dans des établissements de santé, ne feront pas de temps supplémentaire obligatoire (TSO) le 8 avril prochain. La Fédération interprofessionnelle de la Santé du Québec-FIQ a confirmé, le 2 avril, la tenue d’une première journée nationale sans TSO.

Un mandat qui soulève des inquiétudes

ENVIRONNEMENT. L’entreprise gazière Ressources Utica s’est inscrite au Registre des lobbyistes du Québec en 2018 avec l’objectif d’obtenir des changements à la réglementation liée à la Loi sur les hydrocarbures. Il y a quelques semaines à peine, elle a modifié son mandat afin de pouvoir faire des représentations auprès du gouvernement, de la MRC de Lotbinière et certaines de ses municipalités pour...

Opération charme

ALIMENTATION. Six entreprises de la région étaient présentes lors de la 19e édition de l'Expo manger santé et vivre vert, qui a eu lieu au Centre des congrès de Québec, les 30 et 31 mars. Réunies, elles ont pu se démarquer parmi les 200 exposants.