Les jours de tempête posent souvent des problèmes aux parents d’enfants qui fréquentent les écoles primaires. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. Chaque hiver, le même scénario se répète. Lorsque les écoles ferment leurs portes les jours de tempête, les parents doivent prendre congé ou faire appel à papy ou mamie pour s’occuper des enfants. Cette année, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a pris le problème de front. Les services de garde seront ouverts lors des fermetures préventives.

C’est ce qu’a confirmé la coordonnatrice des communications de la CSDN, Louise Boisvert. «Cette décision pour l’ensemble de la CSDN s’est conclue récemment, en prévision de la saison hivernale qui débute.» Elle explique que dans les dernières années, certains services de garde demeuraient ouverts, d’autres non.

Deux scénarios seront possibles lors des journées de tempête. D’abord, il y a la fermeture préventive, qui est faite à la suite de prévisions de mauvaises conditions climatiques, de déplacements difficiles ou de chaussées enneigées, etc. Dans ce cas, «les cours sont annulés pour les élèves, mais les services de garde demeurent ouverts». Le personnel des écoles et des centres de formation entre aussi au travail.

Lorsqu’il y aura une fermeture en raison de forces majeures, soit des routes fermées, soit une visibilité nulle, soit du verglas ou autres, toutes les écoles et tous les services de garde seront fermés.

Le choix de fermer les établissements d'enseignement ou non en cas de tempête a été ouvertement critiqué par plusieurs parents dans les dernières années. Ils étaient mécontents de voir que l’école de leur quartier ou de leur municipalité était fermée alors que les conditions météorologiques étaient relativement favorables dans leur secteur.

Décision prise tôt le matin

Plusieurs facteurs influencent la décision de fermer les écoles. Elle est prise très tôt le matin, vers 5h et même avant, à la suite des indications données par les transporteurs scolaires et des pointeurs. 

 

Les plus lus

Solidarité régionale pour Charles et sa famille

SOCIÉTÉ. L’histoire du petit Charles Martin, dont les jours sont comptés, et de sa famille a touché bien des gens de la région. Le projet d’agrandissement de la maison familiale, qui lui permettra de finir ses jours entouré de l’amour des siens, a rassemblé toute la communauté. Si bien que le souper-bénéfice organisé par le Club Lions et la municipalité de Saint-Flavien, le 17 mars, a permis d’ama...

Fromagerie Bergeron voit grand

ÉCONOMIE. Les affaires vont bien pour la Fromagerie Bergeron, si bien que l’entreprise est en pleine expansion. Les frères Bergeron ont confirmé, le 29 mars, un investissement de 20 M$ sur quatre ans pour l’agrandissement et la modernisation de leur usine de Saint-Antoine-de-Tilly. Du coup, ils bénéficieront d'un coup de pouce du gouvernement fédéral pouvant aller jusqu’à 3,9 M$.

Programmation relevée pour les Rendez-vous sur le parvis

SPECTACLE. Le comité organisateur des Rendez-vous sur le parvis a frappé un grand coup pour sa quatrième édition en inscrivant le ténor Marc Hervieux à sa programmation. Cette année, l’événement se tiendra du 29 juin au 1er juillet, toujours au cœur de Saint-Antoine-de-Tilly.

En lice pour les prix Lauriers

AGRICULTURE. Le travail et les efforts qu’ont mis Christian Lefebvre et Carole Marcoux dans leur entreprise Le Porc de Beaurivage au cours des dernières années portent fruit. La qualité de leur produit est maintenant reconnue par l’industrie culinaire québécoise, qui a désigné l’exploitation parmi les 90 finalistes des premiers prix Lauriers de la gastronomie québécoise.

Le Fusion de Lotbinière se distingue

SOCCER. Le Fusion de Lotbinière U-11 s’est distingué à l’occasion du Challenge de soccer de Victoriaville. L’équipe a remporté la médaille d’or le 17 mars dernier contre l’Optimum de Victoriaville dans un match serré qui s’est conclu par la marque de 6-5.

Saison de rêve pour Anthony Gervais-Marcoux

SPORT. À peine âgé de 16 ans, l’Apollinarois Anthony Gervais-Marcoux, peut déjà aspirer à faire partie de l’élite du snowboard cross. L’athlète, qui s’entraîne au Mont Orignal, a terminé au pied du podium au Championnat canadien junior qui se déroulait en Colombie-Britannique le 24 mars dernier.

Danseurs de talent

CULTURE. Deux étudiants de la MRC de Lotbinière ont raflé les honneurs de la finale régionale de Cégep en spectacle, le 24 mars. Joakim Julien, d’Issoudun et Guillaume Talbot, de Saint-Édouard se sont produit sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon en présentant un numéro dans la catégorie Danse — création.

Cabane à sucre rasée par les flammes

FAITS DIVERS. Une cabane à sucre de Sainte-Agathe a complètement été détruite par les flammes, dimanche.

Opération séduction

FOOTBALL. Le footballeur originaire d’Issoudun, Charles Brousseau, a été l’un des 50 joueurs universitaires invités au camp d’évaluation régional de l’est de la Ligue canadienne de football (LCF), le 7 mars dernier, à Montréal.

Le ministre confirme une meilleure couverture ambulancière

SANTÉ. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette a confirmé, le 29 mars, le renforcement de la couverture ambulancière dans sept régions du Québec, dont Chaudière-Appalaches. Ainsi, après plusieurs années d’attente à Saint-Flavien, l’horaire de faction sera converti en quart de travail à l’heure.