Accès-Loisirs permet aux personnes à faible revenu d’avoir accès à une offre diversifiée de loisirs. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. Le programme Accès-Loisirs a été mis en branle il y a quelques années dans la MRC de Lotbinière. Bien qu’il permette à des personnes à faible revenu de participer gratuitement à des activités de loisir, il est encore méconnu d’une bonne partie de la population visée.

D’une session à l’autre, une trentaine de places sont distribuées alors qu’une centaine est mise à la disposition de la population. À titre d’exemple, l'automne dernier 132 places dans différentes activités étaient disponibles. Pourtant, seulement 32 ont été pourvues.

«On se rend compte que ce n’est pas assez connu. Ici, à Saint-Flavien, ça va quand même bien, mais il pourrait y en avoir un peu plus à Saint-Apollinaire. C’est sûr que dans ce coin-là et dans les villages voisins, il y a des gens en situation à faible revenu», a fait savoir Audrey Gingras, qui est intervenante au Centre-Femmes de Lotbinière, l’organisme qui coordonne maintenant le programme.

L’offre d’activités est relativement variée et s’adresse à toutes les catégories d’âges (adulte et enfant), a précisé Mme Gingras. Accès-Loisirs permet aux gens à faible revenu de suivre des cours en piscine, d’arts martiaux, de dessins, de danse ou de mise en forme. Des organismes et des entreprises de partout sur le territoire offrent des places.

«Le concept est intéressant. Personne n’est perdant, ça laisse des places à des personnes à faible revenu et ça fait connaître les entreprises et leurs services», a poursuivi Mme Gingras. Souvent, il s’agit de places restantes ou encore elles ont été créées spécialement pour Accès-Loisirs. Le défi, dans ce cas, est de convaincre les pourvoyeurs de service que ce n’est pas à leur désavantage.

«Ce qu’on leur explique, c’est que s’ils partent un groupe avec 10 personnes, cela ne change rien pour eux d’ouvrir une place supplémentaire s’ils ont déjà atteint ce seuil», a résumé Mme Gingras.

Ceux et celles qui souhaitent profiter du programme doivent répondre à certains critères, dont le revenu. Pour être admissible, une personne seule doit faire un revenu inférieur à 24 949 $ avant impôt alors qu’une famille de quatre personnes doit avoir un revenu plus bas que 46 362 $. Il faut aussi que les inscrits puissent se rendre à l’activité par leurs propres moyens.

La prochaine période d’inscription aura lieu le 11 janvier de 13h30 à 18h30 à la Maison de la famille de Saint-Apollinaire et au Centre-Femmes de Lotbinière. Les intéressés doivent apporter une preuve de revenu. Toutes les démarches se font dans la confidentialité et le respect de chaque individu.

 

 

Les plus lus

Collision frontale à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. La route a joué des tours à deux automobilistes qui ont été impliqués dans une collision cet après-midi. Les événements se sont déroulés vers 14 h sur la route 271 entre Sainte-Croix et Laurier-Station.

Multiples collisions sur l'autoroute

FAITS DIVERS. Plusieurs véhicules ont été impliqués dans de multiples collisions et sorties de route qui sont survenues vers 11 h ce matin sur l’autoroute 20 Ouest, à la hauteur du kilomètre 288, entre Saint-Apollinaire et Laurier-Station. Ces incidents ont provoqué la fermeture de l'autoroute qui a été rouverte à la circulation à 14h10.

Conférence pour savoir se démarquer en affaires

ÉCONOMIE. La Société d’aide au développement des communautés (SADC) de Lotbinière tiendra son sixième Brunch du Nouvel An, le 26 janvier prochain au Complexe des Seigneuries. Pour l’occasion, l’organisme recevra l’entrepreneur Vincent Thériault qui œuvre dans l’industrie du vêtement depuis 2010.

Trouver des solutions pour la conciliation travail-famille-aidants

SOCIÉTÉ. Les proches aidants doivent composer avec des contraintes personnelles, familiales et professionnelles. Afin de réfléchir à des solutions viables pour employés et employeurs, 35 entrepreneurs se sont réunis, le 14 décembre, au club de golf de Lotbinière pour assister au brunch-conférence Développer des pratiques gagnantes travail-famille-aidants.

Nouveau moyen pour gérer l’anxiété

SANTÉ. L’Oasis de Lotbinière est l’un des huit regroupements de Chaudière-Appalaches qui a été choisi par l’organisme Revivre pour l’implantation de l’un de ses programmes: J’avance. Dès le 31 janvier, de 10 à 15 personnes auront accès à cette formation qui leur donnera les outils pour apprendre à gérer leur anxiété.

Les habiletés des chevaux en vedette

SPORT. Dosquet accueillera son premier derby d’attelage le 14 janvier prochain. L’événement aura lieu au Centre d’attelage Équin-Star, situé sur le site de l’ancien terrain de golf. Plus de 40 chevaux et leurs meneurs rivaliseront d’adresse pour impressionner le public et remporter les honneurs de leur catégorie.

Yanni Gourde président d’honneur du Tournoi de hockey de Saint-Gilles

HOCKEY. Le 35e Tournoi provincial de hockey mineur de Saint-Gilles s’ouvrira sous la présidence d’honneur de Yanni Gourde. Du 16 au 28 janvier, pas moins de 800 jeunes joueurs bantam et midget disputeront 70 matchs sur la glace de l’aréna de Saint-Gilles.

Val-Alain rend hommage à son ancien maire

POLITIQUE. Rénald Grondin a été présent pendant 32 ans dans le paysage politique de Val-Alain, dont 28 comme maire de la petite localité. Il s’est retiré de la vie publique lendemain des élections du 5 novembre. Le 16 décembre, la communauté lui a rendu hommage et souligné son implication au développement de la municipalité.

Sainte-Croix obtient son quatrième fleuron

SOCIÉTÉ. La Corporation des Fleurons du Québec a dévoilé, le 5 décembre dernier, les résultats de la classification 2017 des municipalités Fleurons du Québec. Lors de la cérémonie qui se tenait au Zoo de Granby, Sainte-Croix a eu la confirmation qu’elle avait obtenu son quatrième fleuron.

Le CISSS poursuit le programme de formation des préposés aux bénéficiaires

SANTÉ. Fort du succès rencontré cet automne par la Formation de préposés aux bénéficiaires adaptée en CHSLD, Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches poursuivra avec une seconde cohorte d’étudiants cet hiver.