Une nouvelle formation pour l’aide à domicile et les préposés aux bénéficiaires a été lancée cette semaine. (Crédit photo : Érick Deschênes)

SANTÉ. C’est en présence du représentant du ministre de l’Éducation, le député de Beauce-Sud Paul Busque, que les quatre commissions scolaires de la Chaudière-Appalaches ont lancé, le 24 avril à Lévis, le nouveau diplôme d’études professionnelles (DEP) en Assistance à la personne en établissement et à domicile (APED). Formation destinée aux futurs préposés aux bénéficiaires et auxiliaires familiaux, ce nouveau cheminement scolaire sera offert dans une approche basée sur des apprentissages accrus en milieu de travail.

Comme l’exigent les nouvelles orientations du ministère de l’Éducation, le programme APED est le résultat de la fusion de deux programmes menant à l’obtention d’un DEP, soit Assistance à la personne à domicile (auxiliaire familial) et Assistance à la personne en établissement de santé (préposé aux bénéficiaires).

En plus de ce regroupement destiné à donner davantage de polyvalence aux préposés aux bénéficiaires et auxiliaires familiaux, le DEP en APED misera sur le modèle dual allemand. Ce dernier permet aux élèves d’effectuer la moitié de leur formation professionnelle à l’école et la moitié en milieu de travail, tout en étant rémunérés. La durée du DEP en APED sera de 870 heures, soit 453 heures en centre de formation et 417 heures en milieu de travail.

Indépendamment de la rémunération reçue pendant leur formation, les élèves auront la possibilité d’obtenir un revenu supplémentaire en travaillant à temps partiel pour leur organisme ou entreprise de stage. Un incitatif financier attractif selon le président de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, Charles-Henri Lecours.

«Dans certains cas, ces sources de revenus peuvent faire la différence entre décider de poursuivre une formation ou non», a-t-il tout simplement expliqué.

Objectif : une cohorte par CFP

Au terme de la formation, les diplômés auront la possibilité d’œuvrer notamment dans des hôpitaux, des centres pour personnes âgées ou handicapées et des coopératives de services à domicile.

Le nouveau cheminement sera offert dès cet automne au Centre de formation professionnelle (CFP) de Lévis de la Commission scolaire des Navigateurs, au CFP Pozer de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin (Saint-Georges), au CFP de l’Envolée de la Commission scolaire de la Côte-du-Sud (Montmagny) et au CFP Le Tremplin de la Commission scolaire des Appalaches (Thetford Mines).

Les instances de la région espèrent qu’une cohorte par CFP suivra la formation, soit un objectif de formation de près de 90 élèves dès l’automne sur le territoire de la Chaudière-Appalaches. Si les inscriptions dépassent les espérances, d’autres cohortes pourront être formées cet automne, mais dans un modèle plus «traditionnel».

Pénurie criante

Des futurs diplômés qui ne manqueront d’ailleurs pas d’opportunités puisque ce secteur d’emploi est fortement touché par la pénurie de main-d’œuvre dans la région. À la fin de l’année dernière, 839 postes dans ce domaine étaient à combler en Chaudière-Appalaches, selon Emploi-Québec. Seulement à Lévis, 499 postes étaient ouverts. Au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Chaudière-Appalaches, environ 300 préposés aux bénéficiaires et auxiliaires familiaux sont embauchés chaque année.

«Nous nous réjouissons de la mise sur pied de ce programme. Les employeurs de notre champ d’activité ne sont pas si différents des autres employeurs de la région. La pénurie de préposés aux bénéficiaires et d’auxiliaires familiaux représentent un défi quotidien, en termes de qualité et de sécurité des soins et des services que nous offrons», a partagé Cindy Gendron, directrice par intérim des ressources humaines au CISSS de la Chaudière-Appalaches.

D’ailleurs, pour attirer les élèves au sein du DEP en APED, les commissions scolaires de la région pourront compter sur l’appui du gouvernement du Québec. Profitant de sa présence au lancement, Paul Busque a annoncé l’octroi d’une subvention pouvant atteindre 100 000 $ aux quatre commissions scolaires. Le tout permettra de démarrer le projet et de le promouvoir.

Notons finalement que des séances d’information sont prévues dans chaque CFP qui offrira le DEP en APED au cours des prochaines semaines. Les personnes intéressées par ce programme peuvent également consulter le www.depaped.com pour obtenir plus de détails.

 

 

Les plus lus

Projet de 2 M$ à Saint-Apollinaire

ÉCONOMIE. L’entrée de Saint-Apollinaire a connu de nombreuses transformations au cours des dernières années. Ce n’est pas terminé. L’édifice du 426-428, route 273 sera agrandi. Le projet évalué à 2 M$ permettra l’installation d’un magasin de la chaîne Dollarama.

Le corps retrouvé à Lévis a été identifié

FAITS DIVERS. L’homme retrouvé sur les berges du fleuve Saint-Laurent, à Lévis, le 10 juillet dernier a formellement été identifié. Il s’agit de Léopold Beaudoin, 84 ans, de Deschaillons. Il avait été porté disparu par sa famille depuis deux ans.

Un circuit pour boire local

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu...

La CSDN claque la porte de la FCSQ

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Gaz naturel : les inquiétudes remontent à la surface

ENVIRONNEMENT. Une rencontre d’information tenue par Ressources Utica, le 6 juillet, a relancé le débat sur l’exploitation du gaz de schiste. L’entreprise, qui compte implanter un réservoir de gaz naturel conventionnel sur une terre agricole de Joly, a dû répondre aux critiques qui lui ont été adressées par les représentants de plusieurs groupes opposés à de tels projets.

Il y aurait peu d’abandon d’animaux dans la région

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

Un succès pour Les Rendez-vous sur le parvis

CULTURE. Le beau temps et le public ont répondu présents pour la cinquième édition des Rendez-vous sur le parvis. Plus de 6 000 personnes se sont déplacées pour prendre part aux activités et spectacles proposés les 28, 29 et 30 juin.

Unis pour les enfants

COMMUNAUTÉ. Les séjours en camps de vacances peuvent rapidement devenir coûteux. Pour les familles à faible revenu, les offrir à leurs enfants peut alors devenir un véritable casse-tête financier. Cet été, quinze enfants provenant de milieux moins favorisés ou qui ont des problématiques particulières des MRC de Lotbinière et des Appalaches seront soutenus financièrement et auront la chance de part...

Un petit geste qui fait du bien

COMMUNAUTÉ. Élodie Fortin, 6 ans et demi et sa sœur Maély, qui aura bientôt 5 ans, ont fait preuve d’une grande générosité le 29 juin dernier. Les fillettes de Saint-Narcisse ont fait un don de cheveux à la Fondation DonEspoir Cancer.

Retrouver un peu de forêt en ville

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a complété récemment l’agrandissement et la mise en valeur du Sentier de la rivière Noire. Les travaux évalués à plus de 50 000 $ ont permis à la municipalité d’aménager 1,5 km de sentier pédestre en milieu boisé et en bordure du cours d’eau.