Sections

Des sièges convoités


Publié le 6 octobre 2017

Il y aura des élections dans plusieurs municipalités de la MRC.

©archives

POLITIQUE. La période de mise en candidature pour les prochaines élections municipales s’est clôturée à 16h30 cet après-midi. Si certains maires ont été élus ou réélus sans opposition, la situation n’est pas la même dans d’autres municipalités. 

Élus par acclamation

Les candidats de Saint-Narcisse (Denis Dion), Saint-Patrice (Claude Fortin), Saint-Sylvestre (Mario Grenier), Dosquet (Yvan Charest), Saint-Flavien (Normand Côté), Laurier-Station (Pierrette Trépanier), Saint-Édouard (Denise Poulin), Sainte-Croix (Jacques Gauthier), Lotbinière (Jean Bergeron) et Leclercville (Marcel Richard) ont tous été réélus au terme de la période de mise en candidature.

Il y aura une campagne électorale

La course à Saint-Antoine-de-Tilly opposera le maire sortant, Christian Richard, à son prédécesseur, Ghislain Daigle. Paul-Yvon Dumais, Réginald Lapierre et à Sylvain Roy sollicitent aussi l'appui de leurs concitoyens. À Saint-Apollinaire, Yves Mailly s’oppose à Bernard Ouellet.

À Saint-Agapit, la mairesse sortante, Sylvie Fortin-Graham se mesurera au conseiller sortant Yves Gingras. Mme Fortin-Graham se présente sous la bannière de La nouvelle équipe. Des candidats dans chacun des districts la supportent en se présentant aussi sous cette bannière.

Les citoyens de Sainte-Agathe devront choisir entre Gilbert Breton, le candidat sortant et Pascal Gosselin.

À Saint-Gilles, le maire Robert Samson se mesurera à Conrad Routhier. À Issoudun, Alain Garnier briguera le siège de premier citoyen tout comme la mairesse sortante, Annie Thériault, qui sollicite un nouveau mandat.

Les citoyens de Val-Alain auront à élire un nouveau maire après le départ de Rénald Grondin. Ils devront choisir entre Bertrand Levasseur et Daniel Turcotte. Enfin, les résidents de Joly auront aussi à se prononcer en élisant l'un des trois prétendants au poste : Bernard Fortier, le maire sortant, Rodrigue Leblanc et Laurent Longchamps.

Le Directeur général des élections n’ayant pas terminé la compilation des candidatures, il se peut que d'autres noms s’ajoutent à la suite de la publication de ce texte.