Sections

Sur l’île d’Alejandra Ribera


Publié le 19 juillet 2017

La voix d’Alejandra Ribera est au centre de son spectacle.

©Photo gracieuseté – Bruno Rizzato

MUSIQUE. La chanteuse torontoise, Alejandra Ribera, sera de passage au Moulin du Portage, le 27 juillet, dans un spectacle des plus intimes favorisant la communion avec le public.

L’artiste présentera essentiellement des pièces de son nouvel opus, This Island, sorti en février. Les spectateurs pourront alors découvrir un spectacle épuré, simple, mais très énergique, soutient l’artiste, joint au téléphone par Le Peuple Lotbinière.

L’idée est d’inviter des gens dans mon salon.

Alejandra Ribera

Mme Ribera explique en fait que son troisième album est né de l’énergie créée entre ses musiciens, le guitariste Jean-Sébastien Williams et le contrebassiste Cédric Dind-Lavoie, et elle, lors de l’enregistrement en studio.

Les trois compères se sont enfermés dans une maison de campagne pour enregistrer This Island. Pour la chanteuse, ce procédé a permis de reproduire l’énergie de la scène sur un album. Remonter sur les planches devient alors tout naturel pour la chanteuse et ses musiciens. «C’est un vrai plaisir pour nous. Des fois, sur scène, il y a des différences entre l’album studio et la performance live, mais là, ceux qui aiment le live aimeront aussi l’album», de commenter Alejandra Ribera.

Simplicité

L’artiste canadienne reconnaît que son dernier opus est plus simple que les deux précédents. Les arrangements musicaux sont moins riches, même s’ils conservent toute leur complexité. La voix d’Alejandra Ribera est d’ailleurs mise davantage en valeur.

La chanteuse confie qu’elle avait une certaine crainte de se retrouver seule sur scène dans le passé. Elle doutait, à tort, d’être capable de répondre aux attentes de ceux qui avaient apprécié l’album studio, surtout dans le cas de La Boca.

Cela a changé. Elle a trouvé une force dans la simplicité, dans les grands espaces et dans la complicité avec ses musiciens. Et elle invite les spectateurs dans cet univers. «On est vulnérable tous les trois sur scène, allègue Mme Ribera. De cette façon, on est ouvert au public qui finit lui aussi par être vulnérable et ouvert. On peut donc développer une énergie tous ensemble.» La petite salle du Moulin du Portage devrait donc bien correspondre aux aspirations d’Alejandra Ribera.