Sections

Ferme ravagée par le feu


Publié le 16 août 2017

Le brasier était d’une rare intensité.

©Photo TC Media – collaboration Guy Laroche

9.1.1. Un incendie a complètement détruit une ferme de Saint-Flavien, ce matin. Une centaine de vaches ont péri.

C’est l’entreprise agricole du maire de cette localité, Normand Côté, et de son fils, François, qui a été la proie des flammes. Le bâtiment principal, où se trouvait une centaine de bêtes, a été réduit en cendres. Selon les témoins, la tragédie s’est jouée très rapidement.

On espère toujours qu’on est assez assuré

Normand Côté, victime de la tragédie

Des pompiers de nombreux services de la région ont été appelés en renfort.
Photo TC Media – Vincent Breton

C’est François Côté qui était à la ferme ce matin-là, pour faire le train. «Ça faisait à peine 10 minutes que j’étais sorti de l’étable. J’ai vu que le soleil se cachait. Je pensais que c’était des nuages, mais en regardant, j’ai vu que c’était de la fumée. On voyait déjà les flammes», a-t-il décrit, stupéfait devant le tas de débris encore fumant.

Tout a été détruit par le feu.
Photo TC Media – Vincent Breton

Normand Côté déjeunait à l’extérieur de Saint-Flavien quand il a reçu un message d’alerte des services d’urgence, comme dans n’importe quel cas d’incendie. «Je me suis rendu compte que c’était chez moi… quand je suis arrivé, tout était en flammes, a raconté le maire. On se dit que ça arrive juste aux autres.» Même les pompiers n’ont rien pu faire à leur arrivée.

Le travail pour tout éteindre a pris plusieurs heures.
Photo TC Media – Vincent Breton

Celui qui avait repris la ferme de son père raconte que le feu aurait pris naissance dans la salle des machines, plus précisément dans le hache-foin.

Les pompiers avançaient petit à petit pour tout éteindre.
Photo TC Media – Vincent Breton

Au lendemain de la tragédie, Patrick Rousseau, directeur du Service incendie de Laurier-Station, ne pouvait toutefois pas confirmer cette hypothèse, même s’il affirmait que le feu semblait effectivement avoir pris naissance dans cette salle.

Un large panache de fumée s’élevait dans le ciel.
Photo TC Media – Vincent Breton

Normand Côté a estimé que le système de ventilation a probablement facilité la propagation des flammes à travers toute la bâtisse. Patrick Rousseau a ajouté pour sa part que le vent cette journée-là ainsi que la présence de bois et de foin ont alimenté le brasier.

Pour le maire de Saint-Flavien, qui est aussi préfet de la MRC de Lotbinière, il ne faisait pas de doute, la semaine dernière, que la ferme allait être rebâtie. Son fils préférait laisser retomber la poussière avant de penser à la suite des choses. Les propriétaires étaient assurés.