Les Agricultrices du Québec reconnaissent le travail de Vicky Bélanger, agricultrice de l’année en Chaudière-Appalaches Ouest. (Crédit photo : Courtoisie)

AGRICULTURE. Fille de producteurs laitiers, Vicky Bélanger est tombée dedans quand elle était petite. Pour la productrice de 26 ans, le choix de carrière était naturel. À 21 ans, elle a fait le grand plongeon en achetant sa propre ferme. C’était en 2014. Aujourd’hui, ses efforts et son travail sont reconnus par ses pairs, alors qu’elle a été nommée agricultrice de l’année pour Chaudière-Appalaches Ouest. Elle sera honorée, en compagnie de huit consœurs de partout au Québec, le 20 octobre, lors du Gala Saturne, des Agricultrices du Québec.

«C’est valorisant, c’est une petite tape dans le dos pour dire qu’on va continuer d’avancer. C’est une belle reconnaissance et une belle motivation», a lancé la propriétaire de la ferme Holsky de Lotbinière, en entretien téléphonique.

La jeune femme y voit aussi une reconnaissance de son parcours hors de l’ordinaire. Même si sa famille possédait une ferme laitière, elle ne l'a pas repris. Avec l'aide de sa mère, elle a plutôt choisi de voler de ses propres ailes.

«C’est un transfert non apparenté. J’ai acheté en avril 2014, mais j’avais commencé à y travailler en septembre 2013. Déjà, c’était moi qui m’occupais de la régie parce que les propriétaires n’étaient plus là. […] Quand j’ai montré que j’étais intéressée, le propriétaire a décidé de se retirer et de me laisser ça entre les mains. Il m’a tout appris en une semaine et ensuite il n’était plus là.»

Passion

La production laitière est exigeante. Elle prend beaucoup de temps et d’énergie. Elle demande d’être constamment à l’affut des nouvelles normes, technologies et avancées. Pourtant, Vicky Bélanger en parle avec un enthousiasme débordant.

«Je suis une tripeuse d’animaux. Mes vaches, ce sont mes petits bébés, je m’en occupe jour et nuit, on travaille tout le temps avec les animaux. On les connaît par cœur, leur nom, on sait qui est la mère de l’autre. […] Ça me fait plaisir de montrer aux gens de l’extérieur quel est mon travail et de leur donner des tâches à accomplir.»

La Ferme Holsky compte 75 têtes, dont 46 vaches en lactation.

Gestion de l’offre

La nouvelle brèche dans le système de gestion de l’offre n’a pas été bien accueillie par la jeune femme. La joie de vivre et le dynamisme qu’elle avait en début d’entrevue avaient maintenant laissé la place un ton plus inquiet.

«J’étais en train de traire mes vaches lundi matin et j’avais envie de pleurer. Ça m’est rentré dedans. Ça nous frappe tous. On fait notre travail avec passion et on se fait couper l’herbe sous le pied. On a l’impression d’être un peu délaissés», a-t-elle confié.

Il faut dire que les producteurs laitiers avaient encaissé les contre-coups des ouvertures consenties par les deux précédents traités signés avec l’Asie et l’Union européenne. «On faisait déjà des pieds et des mains pour essayer de joindre les deux bouts, et là, il y a ça qui arrive.»

La productrice s’interroge aussi sur le système de compensations qui sera accordé par le gouvernement. «On nous explique qu’il y en aura, mais c’est tout le temps dans l’idée d’un réinvestissement alors qu’on est déjà accotés. […]. Pour une entreprise comme la mienne qui débute, je ne peux pas me le permettre, donc je n’en ai pas [de subventions].»

Elle espère que les fédérations représentant les producteurs laitiers les tiendront informés rapidement de la suite des choses.

 

 

Les plus lus

Forages : Joly ne reviendra pas sur sa décision

ENVRIONNEMENT. Le dossier des forages à Joly continue de faire des remous au sein d’une partie population qui s’oppose au projet de l’entreprise gazière Ressources Utica. En août dernier, le comité des citoyens de Joly a même déposé une lettre à l’attention du conseil municipal pour tenter de le convaincre de revenir sur sa position favorable à l’élaboration du forage d’un puits sur une terre agri...

Saint-Apollinaire : l’École des Sentiers prête pour la rentrée

OUVERTURE. En vue de la rentrée scolaire, l’heure est à la finalisation de l’ameublement à la nouvelle école primaire des Sentiers de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) à Saint-Apollinaire.

Famille nombreuse, famille heureuse

PORTRAIT. Ils étaient sept et ils seront bientôt neuf. Olivier, Malik, Dylan, William, Léa-Kim et leurs parents attendent impatiemment l’arrivée des deux nouveaux membres de leur grande famille, les jumeaux nés sur la route 116 dans la nuit du 19 au 20 août.

La CSDN pourra agrandir deux écoles primaires

Le président de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN), Jérôme Demers, a annoncé, le 27 août lors d’une séance régulière du conseil des commissaires de l’instance, que le ministère de l’Éducation a autorisé le financement de l’agrandissement des écoles primaires du Grand-Voilier, à Saint-Nicolas, et des Sentiers, à Saint-Apollinaire.

Les fermes de Lotbinière ouvrent leurs portes

ACTIVITÉ. La 17e édition des portes ouvertes sur les fermes de l’UPA se tiendra le dimanche 8 septembre entre 10h et 16h, alors que plus de 100 fermes au Québec accueilleront les visiteurs. Deux fermes seront quant à elles hôtesses de l'activité sur le territoire de Lotbinière.

2 M$ pour le Cégep de Thetford

INVESTISSEMENTS. Afin de renforcer ses activités de recherches et d’améliorer la qualité des formations et des services offerts aux étudiants, le Cégep de Thetford, qui possède un campus à Saint-Agapit, bénéficie d’une aide de 2 M$ supplémentaires.

La santé et l’environnement par les semences

RÉCOLTES. Si quelques pratiques traditionnelles comme le fait de cultiver un jardin ont été délaissés au fil du temps, la tendance veut que les gens en reviennent à la base. Arrivés de l’Estrie en novembre 2018 pour s’établir à Sainte-Agathe-de-Lotbinière, Ariane B. Louis-Seize et Roby Gobeil songent à populariser davantage leur mode de culture, la semence artisanale.

Une carte interactive des transports alternatifs à l’auto solo

Pour trouver facilement les moyens de transport actif et collectif dans Lotbinière et partout en Chaudière-Appalaches, une nouvelle plateforme est en ligne depuis lundi 20 août.

Dosquet ne construira pas de nouveau gymnase

SOCIÉTÉ. Sur la table depuis 2017, le projet de construction d’un gymnase à Dosquet, sur le terrain de l’actuel centre social, a finalement été laissé de côté par la municipalité.

Le français s’ouvre aux travailleurs temporaires

IMMIGRATION. Les employeurs de Lotbinière sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le recrutement international pour pourvoir les postes qui demeurent vacants au sein de leurs entreprises, faute de main d’œuvre. Ainsi, depuis juillet, le ministère de l’Immigration a annoncé une bonification de l’aide pour les travailleurs étrangers temporaires en ce qui a trait à leur francisation. ABC Lotb...