Daniel Paré, PDG, Brigitte Busque, présidente du CA, Marie-Michèle Fontaine, directrice RH, Patrick Simard, PDG adjoint, François Bourgault, représentant du Bureau de normalisation du Québec.

SANTÉ. Au terme d’un processus de deux ansvisant à instaurer des mesures pour améliorer la santé et le mieux-être des employés au travail, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a vu ses efforts reconnus par l’obtention de la certification Entreprise en santé – Élite décernée par le Bureau de la normalisation du Québec (BNQ).

Par Aude Malaret - Collaboration spéciale

Pour établir le plan d’action, les employés ont été consultés directement afin de connaître leurs préoccupations et leurs attentes. C’est par des sondages menés auprès des travailleurs du CISSS de Chaudière-Appalaches qu’a débuté la démarche de certification, engagée à l’initiative des membres du conseil d’administration et de la direction de l’établissement en avril 2016. La certification est attribuée pour trois ans mais le CISSS prévoit une mise à jour régulière du plan d’action.

«On a, avec eux, posé un diagnostic et établi un grand plan d’action comportant plusieurs mesures dans quatre sphères», explique la directrice des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques, Marie-Michèle Fontaine.

Des actions portant sur les saines habitudes de vie, l’équilibre travail-vie personnelle, les pratiques de gestion et l’environnement de travail ont ensuite été mises en place. Les employés ont par exemple proposé la tenue d’événements sportifs et ont demandé à avoir accès à des activités physique dans les installations ou à proximité.

L’accent a tout particulièrement été mis sur l’équilibre travail-vie personnelle. «Au niveau de l’aménagement du temps de travail, de la conciliation travail et vie personnelle, c’est là où les employés nous ont demandé de mettre beaucoup d’énergie et c’est ce que nous avons fait», souligne la responsable.

Davantage de mesures d’aménagement du temps de travail ont ainsi été octroyées, avec plus de 700 mesures en 2018, contre 300 l’année précédente. Les semaines de 32 heures sur 4 jours sont aussi plus répandues, tout comme les horaires comprimés où les employés effectuent la totalité de leurs heures en 9 jours plutôt que 10. Le télétravail est également favorisé.

Enfin, un programme de reconnaissance a été instauré, des efforts ont été déployés en terme de communication et de gestion du changement, ainsi qu’une plus grande attention portée à l’ergonomie des postes de travail.

Un employeur plus attractif

En contribuant à meilleur état de santé et de mieux-être du personnel, ces changements devraient permettre une diminution, à moyen terme, des coûts associés aux absences et au temps supplémentaire. Les coûts de l’assurance salaire se sont en effet élevés à plus de 19 M$ en 2017-2018. Quant aux coûts indirects associés à la non-santé, formation, remplacement, temps supplémentaire, leur montant s’élève à  6,7 M$ pour la même année.

Ce plan d’action, qui vise à favoriser le bon état de santé des travailleurs au sein du CISSS, pourrait aussi être un atout dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre. Si le CISSS compte plus d’une centaine de types d’emploi différents, trois postes manquent cruellement de personnel, les infirmières et les infirmières-auxiliaires (250 postes à pourvoir) et les préposées aux bénéficiaires (450 postes vacants).

«Dans le contexte actuel du marché de l’emploi, à titre de plus grand employeur de Chaudière-Appalaches, il est important que notre personnel soit en bonne santé physique et psychologique afin qu’à son tour, il puisse être pleinement disponible à prendre soin de la santé et du bien-être des citoyens de la région», a commenté le président-directeur général adjoint, Patrick Simard.

 

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Patrice Coquereau veut déstigmatiser l’anxiété

SOCIÉTÉ. Le comédien Patrice Coquereau s’est lancé tout un défi, celui de sensibiliser les Québécois aux troubles anxieux. Pour y arriver, il a décidé d’entreprendre une grande marche de 570 km qui le mènera de Longueuil à Rimouski. Parti le 11 juillet dernier, il était de passage à Leclercville le 25 juillet et devrait arriver à Rimouski entre le 20 et le 25 août.

Sainte-Agathe uniformise ses adresses

SOCIÉTÉ. Trouver une adresse à Sainte-Agathe, pour qui n’y réside pas, peut causer bien des maux de tête. Les noms attribués aux routes 271 et 218 sont différents selon le secteur de la municipalité et, bien souvent, les numéros d'immeubles ne suivent pas d’ordre précis. Dans moins d’un mois, ce sera chose du passé. La municipalité a finalement complété l’harmonisation des adresses et le tout sera...

Premier anniversaire pour le parc éolien

ÉNERGIE. Pattern Energy et Investissement PSP ont célébré, le 18 juillet, le premier anniversaire de la mise en service du Parc éolien du Mont Sainte-Marguerite. Pour l’occasion, ils ont invité les propriétaires des terrains avoisinants, leurs partenaires et les élus à souligner l’événement sur le toit du mont Sainte-Marguerite, au bunker du Domaine du Radar.

Près de 20 M$ pour des projets d’infrastructures

ACTUALITÉ. Les 18 municipalités de la MRC de Lotbinière se partageront une somme de près de 20 M$ dans le cadre du Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) 2019-2023. La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, en a fait l'annonce le 18 juillet dernier.

Dosquet réagit aux événements de la semaine

SOCIÉTÉ. Dosquet a réagi, le 8 août, aux événements survenus plus tôt sur son territoire. Une intervention policière d’envergure avait été déclenchée après qu’un homme en crise se soit barricadé chez lui

Les marchés publics à l’honneur

AGRICULTURE. La 11e semaine québécoise des marchés publics se déroulera du 8 au 18 août. Quatre marchés de la Chaudière-Appalaches, dont deux de Lotbinière, participeront à l’activité.

Manger Lotbinière un aliment à la fois

ÉCONOMIE. La cinquième édition des mois Goûtez Lotbinière aura lieu de septembre à décembre. Pendant toute cette période, plusieurs activités seront tenues afin de sensibiliser la population à l'achat d’aliments produits dans la MRC de Lotbinière.

Partir à la découverte de la forêt seigneuriale

SOCIÉTÉ. Encore méconnue du grand public, la forêt seigneuriale Joly de Lotbinière est pourtant la plus importante forêt publique des basses terres du Saint-Laurent. L'organisme Les Amis de la Forêt seigneuriale Joly de Lotbinière propose de partir à sa découverte les 17 août et 14 septembre.

L’École Pamphile-Le May célèbrera ses 50 ans

ÉDUCATION. La prochaine rentrée scolaire marquera le début des célébrations du 50e anniversaire de l’École secondaire Pamphile-Le May de Sainte-Croix. Pour souligner l’événement, l’institution d’enseignement tiendra une journée spéciale le 5 octobre.

Des conducteurs plus prudents

SOCIÉTÉ. De cancres en matière de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool, les citoyens de la Chaudière-Appalaches sont maintenant parmi les plus responsables de la province. Dans la dernière année, seuls 6 % d’entre eux indiquent avoir pris le volant après avoir consommé au-delà de la limite permise. C’est ce qui ressort d’un vaste sondage CROP mené auprès de 6 732 répondants (± 350 e...