Des formations sont données à environ 250 personnes par année, selon les différents projets qui ont cours et les besoins de la population. (Crédit photo: Archives)

IMMIGRATION. Les employeurs de Lotbinière sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le recrutement international pour pourvoir les postes qui demeurent vacants au sein de leurs entreprises, faute de main d’œuvre. Ainsi, depuis juillet, le ministère de l’Immigration a annoncé une bonification de l’aide pour les travailleurs étrangers temporaires en ce qui a trait à leur francisation. ABC Lotbinière mettra en œuvre ces mesures dès la fin septembre.

Par Émilie Pelletier – Collaboration spéciale

ABC Lotbinière, un organisme qui vient en aide à environ 250 personnes annuellement en leur offrant des formations d’alphabétisation ou d’aide à la recherche d’emploi, donne aussi, depuis une dizaine d’années, des cours de francisation aux immigrants.

Toutefois, si peu d’entreprises avaient droit à des subventions pour franciser leurs nouveaux employés venus de l’extérieur pour le travail, il en sera autrement dès à présent alors que le ministère de l’Immigration a assoupli ses modalités.

«À compter de cet automne, les travailleurs temporaires seront acceptés dans les cours de francisation qui sont offerts gratuitement chez ABC Lotbinière et les allocations ont été bonifiées», se réjouit Xavier Beaupré, directeur général chez ABC Lotbinière.

Lotbinière, «multiculturelle»

Au fil du temps, M. Beaupré affirme avoir remarqué une augmentation du nombre de travailleurs étrangers dans plusieurs villages de la MRC. Or, il n’y avait pas pour autant plus d’inscriptions chez ABC Lotbinière, en raison de la méconnaissance du service jumelée aux coûts qui étaient rattachés aux formations.

En effet, l’accessibilité aux services de francisation à temps complet était réservée aux «personnes ayant obtenu la résidence permanente, arrivées au Québec depuis 5 ans et moins» et pour les services à temps partiel pour les «personnes ayant obtenu la résidence permanente».

Depuis juillet, non seulement les gens ayant obtenu la résidence permanente peuvent bénéficier des services, mais également les «travailleurs et les étudiants étrangers temporaires ainsi que leur conjointe ou conjoint», explique-t-on dans un document gouvernemental.

Francisation et intégration

Selon le directeur général de l’organisme qui offre des cours de français gratuits et adaptés aux réalités du milieu de travail des travailleurs étrangers, cette nouvelle mouture du système avantagera les employeurs dans la rétention de la main-d’œuvre immigrante. «Il y a beaucoup d’emplois agricoles dans la région et les fermes sont parfois isolées, ce qui crée un phénomène d’isolement explique-t-il. S’ils sont francisés, les travailleurs peuvent avoir une vie plus sociale ce qui favorise leur intégration.»

D’ailleurs, M. Beaupré estime que la francisation est un pas vers l’avant pour les employés qui ont le désir de poursuivre leur contrat de travail et de s’établir au Québec. «On peut leur permettre d’atteindre un niveau de français suffisant pour être fonctionnel au quotidien et pour passer l’examen de la résidence permanente», mentionne-t-il.

Xavier Beaupré pense que cette nouvelle fait aussi le bonheur des employeurs, «qui ont besoin de relève». Pour la session d’automne, qui débutera après la date limite d’inscription du 16 septembre, il espère observer une hausse des inscriptions pour les cours qui s’offriront de jour ou de soir, et dans un lieu flexible, à proximité de la demande.

 

Les plus lus

Un Gillois dans les hautes sphères de l’armée

PORTRAIT. Brigadier-général des Forces armées canadiennes, Marc Gagné a été promu, le 6 août dernier, au grade de major-général. Depuis sa nomination, le Gillois occupe d’importantes fonctions au sein de l’état-major à titre de chef des programmes stratégiques du personnel militaire.

Le comptoir postal de Saint-Gilles fermera sous peu

SOCIÉTÉ. Saint-Gilles a perdu son bureau de poste il y a un peu plus de 25 ans après le départ à la retraite de son maître de poste. Jusqu’à aujourd’hui, certains services de base étaient assurés par un comptoir postal situé à même les locaux d’Alimentation Saint-Gilles. Ce dernier sera fermé, en principe, aujourd'hui.

Une voix pour l’environnement

POLITIQUE. Depuis qu’il est en âge de voter, le candidat du Parti vert du Canada dans Lévis-Lotbinière, Patrick Kerr, a toujours été sensible à la cause environnementale. En portant les couleurs de la formation politique, il souhaite donner une voix à ceux qui partagent les mêmes valeurs et préoccupations.

L’Espace Raymond-Bergeron inauguré

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé, le 29 septembre dernier, à l’inauguration officielle de l’Espace Raymond-Bergeron. Ce parc, situé à l’extrémité est du village, rend hommage à l’un des bâtisseurs de la municipalité.

Construction de la plateforme de compostage en 2020

ENVIRONNEMENT. Si tout va comme prévu, la construction de la plateforme de compostage de la MRC de Lotbinière, sur le site du lieu d’enfouissement technique (LET) de Saint-Flavien, devrait commencer à la fin de l’été 2020.

L’alimentation locale intéresse

ALIMENTATION. Une vingtaine de personnes s’est réuni le 14 septembre dernier au vignoble La Charloise de Lotbinière. Ils ont pris part au premier atelier donné dans le cadre des mois Goûtez Lotbinière, Manger local à l’année.

Avenir des commissions scolaires: la CSDN présente à Québec son projet de réforme

ÉDUCATION. Dans les dernières semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté au cabinet du ministre de l’Éducation du Québec le résultat de sa démarche lancée après le départ fracassant de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), en juin dernier, en lien avec l’avenir des commissions scolaires. En entrevue, le président de la CSDN, Jérôme Demers, a partagé la p...

Portrait plus clair des habitudes de transport

TRANSPORTS. L’auto solo est le moyen de transport privilégié par une majorité de résidents de la MRC de Lotbinière. Près de 80 % d’entre eux utilisent leur voiture pour effectuer leur déplacement quotidien.

112 M$ pour les écoles de Chaudière-Appalaches

ÉDUCATION. Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge a confirmé le 22 septembre dernier un investissement de 2,3 G$ dans les écoles de la province. De ce montant, 112 M$ seront alloués aux commissions scolaires de la Chaudière-Appalaches.

Le Fin renard se distingue

ALIMENTATION. Le fromage Fin Renard de la Fromagerie Bergeron s’est distingué lors de la remise des prix de la 21e édition du Concours Sélection Caseus 2019. La cérémonie s’est déroulée le 10 septembre dernier, au Musée de la civilisation de Québec.