(Crédit photo : Alexandre Bellemare)

C’est dans la cour arrière de l’organisme Deuil-Jeunesse de Québec qu’a été inauguré le jardin commémoratif de Norah et Romy Carpentier, le 6 octobre dernier. À l’image des intérêts des deux fillettes lévisiennes décédées à l’été 2020, le jardin sera un lieu d’intervention et réconfortant pour la clientèle endeuillée de Deuil-Jeunesse.

Le projet, dont le plan avait été présenté le 30 mars dernier, comprend un coin feu, un espace pour dessiner à la craie, un endroit lounge sous une pergola, une maison de poupées, des balançoires et, notamment, une grande girafe, emblème de Deuil-Jeunesse, ainsi que plusieurs autres petits clins d’œil aux passe-temps préférés de Norah et Romy.

«Quand j’entre dans le jardin, ce n’est pas un simple jardin que je vois, c’est le côté ludique de mes filles. Assises sur leur nuage, je suis certaine qu’elles disent : ‘’Regarde maman, des cubes Minecraft, sors les guimauves on va se faire un feu. Où est mon bébé blanc, il faudrait que je l’apporte dans la maison de poupées’’. Je tiens à remercier tous les partenaires et tous les donateurs de nous avoir aidés dans le moment où j’avais le plus besoin de les faire vivre à jamais», a émotivement soutenu Amélie Lemieux, maman de Norah et Romy.

C’est grâce aux nombreux donateurs et partenaires que le Jardin Norah et Romy a pu être construit et ce dernier servira à apaiser le cœur de nombreuses familles endeuillées. «Le jardin est maintenant un lieu de recueillement pour petits et grands de notre organisme qui traversent des moments souffrants. Les familles de Deuil-Jeunesse peuvent venir se recueillir dans un jardin rempli d’amour», a expliqué Josée Masson, fondatrice, présidente et directrice générale de Deuil-Jeunesse.

Un projet soutenu par une mère impliquée

En novembre 2020, Amélie Lemieux a décidé de partager son histoire via la plateforme de Deuil-Jeunesse. La Lévisienne et l’organisme ont produit une vidéo pour sensibiliser la population à la cause et aux services de Deuil-Jeunesse, cette dernière a été visionnée plus de 130 000 fois.

«Ensemble, nous voulions partager à quel point les services de Deuil-Jeunesse, trop méconnus malheureusement, étaient importants pour elle comme pour ceux et celles qui vivent des deuils et des pertes», a souligné Mme Masson.

C’est avec l’envie d’offrir un hommage et une douceur à Mme Lemieux que Deuil-Jeunesse a sollicité l’appui de donateurs et de partenaires pour la réalisation de cet important projet. Ces derniers ont répondu en grand nombre, notamment dans la cadre de l’initiative MardiJeDonne.

Pour l’organisme de Québec, le Jardin Norah et Romy sera à jamais «un espace de confiance et d’émotions» où tous ceux qui vivent un deuil difficile pourront se recueillir dans le respect.

Les plus lus

La fin d’une époque

PORTRAIT. Encore aujourd’hui, il est possible de croiser régulièrement un laitier qui fait ses livraisons à domicile dans les rues de son quartier. C’est plus rare de voir des boulangers sur la route. L’un des derniers à le faire encore au Québec roulait dans les rues MRC de Lotbinière et il a accroché les clés de son camion le 30 octobre dernier.

Meilleure reconnaissance demandée

SOCIÉTÉ. Les syndiqués du CPE l’Envol manifestaient en grand nombre ce matin à Sainte-Croix. Ils s’étaient rassemblés devant l’église le 4 novembre, dans le cadre de leur troisième journée de grève consécutive, pour dénoncer la lenteur dans les négociations avec le gouvernement.

Sécurité routière: les parents d’Anaïs demandent à l’administration municipale d’agir

SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Dans une lettre envoyée à la fin octobre à Normand Côté, le maire de Saint-Flavien, et la directrice générale et secrétaire-trésorière de la Municipalité, Catherine Fiset, les parents d’Anaïs Renaud, cette jeune fille qui a été happée mortellement le long de la rue Principale en 2018, leur demandent d’agir afin de construire un trottoir le long de l’artère.

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

La coroner présente son rapport concernant les décès de Norah, Romy et Martin Carpentier

La coroner Me Sophie Régnière a dévoilé, le 3 novembre, son rapport et ses recommandations concernant les tragiques événements liés aux décès de Norah, Romy et Martin Carpentier à Saint-Apollinaire à l’été 2020. Selon la coroner, plusieurs embûches ont compliqué la tâche de retrouver rapidement les fillettes saines et sauves.

L’UPA de Chaudière-Appalaches fait le point sur la dernière année

AGRICULTURE. Près de 200 personnes ont participé à l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Chaudière-Appalaches, le 27 octobre dernier. L’assemblée, qui se tenait en simultané au Centre Caztel, de Sainte-Marie, et en mode virtuel a été l’occasion pour le président local, James Allen, de faire un retour sur les événements qui ont marqué la der...

La COVID-19 emporte un autre résident de la Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé lundi, dans son plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie dans la région, le décès d'un résident de la Chaudière-Appalaches en raison de la COVID-19.

Québec annonce de nouveaux allégements aux mesures sanitaires

SANTÉ. En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, et le directeur général de la gestion exécutive et opérationnelle de la pandémie, Daniel Paré, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a annoncé de nouveaux allégements aux mesures sanitaires, le 2 novembre. Ces mesures entreront en vigueur le 15 novembre prochain.

COVID-19 : nouvelle hausse des cas actifs en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis le début de la semaine, le nombre de cas actifs de COVID-19 continue d'être en augmentation, selon ce que rapporte le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan publié jeudi.

Nouvelle augmentation du nombre de cas actifs de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, une nouvelle augmentation du nombre de cas actifs de COVID-19 dans la région a été enregistrée au cours des 24 dernières heures par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).