Photo: Annie Spratt - Unsplash

SOCIÉTÉ. Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a confirmé, en mai dernier, avoir pris une ordonnance à l’égard de l’entreprise Produits Minéra de Saint-Flavien.

Le MELCC plaide que plusieurs manquements ont été observés à plusieurs reprises depuis 2020. L’organisation dit avoir constaté que l’entreprise de Saint-Flavien émet des poussières dans l’environnement, «notamment lors de ses activités de réception, de traitement et de manipulation de matières sur son site». Toujours selon le MELCC ces rejets de poussières se dispersent en fonction des vents et de la circulation de la machinerie.

Ainsi, l’ordonnance envoyée demande à Produit Minéra de prendre, entre autres, des mesures pour cesser les émissions de poussières dans l’environnement, d’arrêter le dépôt de matières résiduelles à l’extérieur des endroits autorisés et de soumettre pour approbation un plan de contrôle des poussières qui énumérera les mesures qui seront mises en œuvre pour arrêter l’émission des poussières visibles.

De son côté, le propriétaire de Produits Minera, Ghislain Hamel, assure avoir fait de multiples propositions au MELCC après la réception du premier préavis, le 1er février, mais que ces dernières ont tout simplement été ignorées.

En plus des demandes qui ont été adressées à l’entreprise de M. Hamel, le MELCC a aussi confirmé qu’il modifiait certaines autorisations ministérielles qui ont été délivrées. On parle notamment de recouvrir complètement les amas de résidus sur le site à l’exception d’un amas qui contiendrait exclusivement des résidus issus de la valorisation de granulats humides provenant de la transformation de la pierre de granit, de recouvrir les aires de circulation d’un revêtement réputé étanche. De plus, les aires de circulation devront être nettoyées hebdomadairement et la hauteur de tous les amas devra se limiter à 10 mètres au plus tard le 1er novembre 2022 et à 5 mètres au plus tard le 1er novembre 2023.

Par ailleurs, Ghislain Hamel a indiqué qu’il contestera l’ordonnance et qu’il en demandera son annulation.

Il fait valoir que l’entreprise a toujours collaboré avec le ministère et ses inspecteurs chaque fois qu’ils se sont présentés sur le site. Cette volonté «réelle et sincère» de coopérer avec les autorités se bute, ajoute-t-il, à un argumentaire qu’il ne partage pas. Il déplore le fait que le MELCC a identifié l’entreprise comme la source d’émission des poussières noires sans pouvoir montrer qu’elles découlaient de ses activités.

Il poursuit en soulignant que la contestation des avis de non-conformité n’exprime pas un refus de collaboration, mais plutôt «une incapacité» du MELCC à faire la preuve que l’entreprise est responsable des gestes reprochés.

Même s’il nie le lien entre les émissions de poussière et sa compagnie, il rappelle avoir soumis des mesures d’atténuation, notamment la construction d’un mur-écran d’au moins 10 m de haut, d’une base de 17 mètres avec un mur de trois mètres sur la façade intérieure. Cette mesure a comme objectif de protéger les amas en ayant un effet coupe-vent qui réduira les possibilités d’envol de la poussière.

Notons qu’une rencontre d’information organisée par le MELCC aura lieu ce soir à la Salle des Lions Laurier-Saint-Flavien, à 19h30.

Les plus lus

Problème de vandalisme à Saint-Agapit

SOCIÉTÉ. Graffitis vulgaires, racistes, antisémites, mobilier urbain brisé, toilettes publiques saccagées, distributrices à savon et à papier arrachées, murs défoncés, panneaux d’arrêt noircis, arbres sectionnés ou cassés… Ces actes de vandalisme, Saint-Agapit les collectionne depuis le printemps. Ces gestes qui s’accumulent sur des installations neuves ou fraîchement rénovées exaspèrent de plus e...

Val-Alain : un programme victime de son succès

SOCIÉTÉ. Au grand étonnement de la Municipalité de Val-Alain, tous les terrains qu’elle a mis en vente ainsi que ceux donnés par la Corporation de développement économique (CDE) au début du mois de mai avaient déjà trouvé preneur à la mi-juin.

Il crée un drapeau pour sa région

SOCIÉTÉ. Depuis qu’il est enfant, David Côté entretient une passion pour les drapeaux. Récemment, il a décidé de la concrétiser en créant un drapeau pour sa région natale, la MRC de Lotbinière.

Les nouvelles technologies pour briser l’isolement

SOCIÉTÉ. Qu’ils habitent en appartement ou en centre d’hébergement, les aînés peuvent souffrir d’un isolement social. L’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pourrait leur permettre d’entrer en contact avec le monde extérieur. Pourtant, le sujet a été peu étudié. C’est ce qui a alimenté la réflexion de la journaliste indépendante Eugénie Emond dans la réalisati...

Une aide non négligeable pour Aide Alimentaire Lotbinière

COMMUNAUTÉ. L’achat d’un camion réfrigéré à la fin du mois de mai permet à Aide Alimentaire Lotbinière de maximiser les denrées alimentaires qu’elle obtient de ses différents partenaires.

Les bleuets seront abondants cette année

AGRICULTURE. La saison du bleuet en corymbe a été lancée le 26 juillet dernier. Selon les prévisions du ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), les récoltes du petit fruit bleu devraient être bonnes.

Vaccination contre la COVID-19 : un vaccin disponible pour les enfants de six mois à quatre ans

SANTÉ. À la suite d'un avis favorable formulé par le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé, le 21 juillet, que le vaccin Spikevax de Moderna sera offert, dès le lundi 25 juillet, aux enfants de six mois à quatre ans qui ne présentent pas de contre-indication.

Prudence près des plans d’eau

SÉCURITÉ. La 29e édition de la Semaine nationale de prévention de la noyade (SNPN) de la Société de sauvetage se déroule du 17 au 23 juillet 2022, et c’est le moment de la saison estivale que l’organisation a choisi pour rappeler au grand public l’importance d’adopter des comportements sécuritaires en milieu aquatique.

Formation en entrepreneuriat agricole lancée

SOCIÉTÉ. La Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ), L’Union des producteurs agricoles (UPA) et AGRIcarrières ont confirmé, le 21 juillet, le lancement de trois cohortes du programme Devenir un leader performant.

Bilan du mois de l’eau

SOCIÉTÉ. Le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) a fait le point, le 28 juillet, sur les activités qui se sont déroulées sur son territoire dans le cadre du mois de l’eau, en juin. Parmi celles qui ont été réalisées sur le territoire, on en retrouve en Beauce et dans la MRC de Lotbinière.