La maison Legendre sera démolie. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. Le comité de démolition de la municipalité de Sainte-Croix a accordé le permis de démolition de la maison Legendre à son propriétaire, le 5 juillet.

«C’est la décision à laquelle je m’attendais», a lancé Yvon Hamel, heureux du dénouement. Ce dernier a rappelé que la résidence n’était plus assurable en raison de l’important danger qu’elle représentait. D’ailleurs, il avait signifié qu’il mettrait la municipalité en demeure si le permis lui était refusé.

«Attendu que le comité de démolition a reçu et considéré plusieurs oppositions écrites concernant la démolition de cet immeuble; […] Attendu que cet immeuble est dans un état tel qu’il peut mettre en danger des personnes; […] Le comité en vient à la conclusion que la demande de permis pour la démolition est accepté [sic] aux conditions suivantes», peut-on lire dans le rapport.

Le comité a rendu sa décision après avoir analysé les commentaires contenus dans 20 lettres et tenu une séance publique, le 3 juillet dernier où les opposants et ceux qui étaient en faveur ont fait entendre leurs arguments. Les opposants mentionnaient, entre autres, qu’il était encore possible de récupérer certaines parties de la maison, de la démonter pièce sur pièce et de la reconstruire ailleurs.

«Ce qui est souhaitable, c’est de récupérer ce qui peut l’être et de s’assurer de remonter le tout à un autre endroit. Elle ne perdra pas son âme à 100 % et on lui redonnera une nouvelle vie», avait fait valoir la présidente de la Société patrimoine et histoire des Seigneuries de Lotbinière, Sylvie Bernard.

Conditions

Le permis de démolition a été accordé sous certaines conditions. Certaines définissent les dates de début et de fin des travaux, d’autres la date de fin des travaux d’aménagement paysager. On peut aussi y lire les modalités dans lesquelles les travaux devront être effectués.

«Les fenêtres et portes devront d’abord être retirés [sic] de l’immeuble. Les murs de l’immeuble pourront par la suite être abattus de façon à permettre de récupérer certains éléments de l’immeuble. Le propriétaire et sa famille pourront récupérer les éléments de l’immeuble. Par la suite, les éléments restants pourront être récupérés par monsieur Yvon Legendre, ainsi que par monsieur Michel Martel, en collaboration avec le propriétaire.»

Yvon Hamel a confirmé qu’il allait récupérer tous les éléments qui pourront l’être. «Quand j’ai fait ma demande, je leur ai dit que je ferais ça avec mes trois gendres, lentement pour abîmer le moins de choses possible et préserver ce qui peut l’être.»

Du même souffle, il a confirmé qu’il ne travaillerait pas avec le comité local de sauvegarde de la maison. Le lien de confiance a été brisé en 2014, a-t-il rappelé le 3 juillet, lorsque des membres ont fait des interventions sur la résidence, en l’absence des propriétaires et sans assurances.

Lorsque la démolition sera complétée, le terrain sera nivelé et reverdi, comme indiqué. «Ce ne sera pas pour bâtir des condos ou pour construire une maison, a-t-il assuré. […] Michel Martel a dit qu’il y avait un saule âgé de 150 à 200 ans et un érable qui a au moins 100 ans. Je vais y faire attention, je veux les garder.»

 

 

Les plus lus

Un homme barricadé possiblement armé à Sainte-Croix

À 8h ce matin, la Sûreté du Québec (SQ) a effectué un déploiement policier important sur la rue des Chutes, à Sainte-Croix, puisqu’un homme en crise et possiblement armé s’est barricadé dans sa résidence. L’opération s’est conclue vers midi lors d’une intervention du groupe d’intervention tactique du corps policier, l’individu a été retrouvé inanimé dans sa résidence.

Guy Laroche victime d’un grave accident à Montmagny

FAITS DIVERS. Le photographe originaire de Sainte-Croix, Guy Laroche, a subi d’importantes blessures, le 3 juillet dernier. Il était à l’Autodrome de Montmagny pour capturer en images les différents programmes de courses de la journée. Il a été percuté par une voiture qui entrait dans les puits.

De la cuisine de rue à Saint-Apollinaire

AFFAIRES. Michael Roy entretient depuis plusieurs années une passion pour la cuisine de rue et les camions de cuisine de rue. Au début de l’année, avec la fermeture des restaurants, il a vu l’occasion de combiner sa passion avec un projet de se lancer en affaires dans le domaine.

Un projet qui ne fait pas l’unanimité

SÉCURITÉ. La construction d’un trottoir à Saint-Flavien repose maintenant entre les mains de la population. Lors d’une rencontre d’information qui s’est tenue le 21 juin, le conseil municipal a présenté le projet à la population et expliqué ce qui l’a mené à l’adoption d’un règlement d’emprunt de près de 1,2 M$.

Pro-Fab vendu à des intérêts québécois

ÉCONOMIE. Le Fonds québécois d’investissement privé, Kairos Capital Management a confirmé, le 23 juin dernier, l’acquisition de Groupe Pro-Fab. Depuis 10 ans, l’entreprise dont le siège social se trouve à Saint-Apollinaire était dans le giron de l’américain Wynnchurch Capital, un autre fonds d’investissement privé.

L’histoire de la LHJMQ racontée à Leclercville

SPORT. En 52 ans, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a recensé bon nombre de records et d’exploits et vu plusieurs de ses joueurs accéder à la Ligue nationale de hockey (LNH). Ce sont ces histoires hors du commun que le statisticien en chef de la ligue, Denis Demers, a voulu mettre en lumière dans l’exposition Histoire et records de la LHJMQ présentée au Centre communautaire de Lec...

Le ministre André Lamontagne visite la région

POLITIQUE. Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, André Lamontagne, a visité la MRC de Lotbinière le 28 juin dernier. En compagnie de la députée, Isabelle Lecours, il a visité deux entreprises de la région.

Trois nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'être faible en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), seulement trois résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-1...

L’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis bondée

SANTÉ. Comme dans d’autres hôpitaux du Québec, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis est présentement victime de débordement, ce qui met ce service sous haute pression.