La maison Legendre sera démolie. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. Le comité de démolition de la municipalité de Sainte-Croix a accordé le permis de démolition de la maison Legendre à son propriétaire, le 5 juillet.

«C’est la décision à laquelle je m’attendais», a lancé Yvon Hamel, heureux du dénouement. Ce dernier a rappelé que la résidence n’était plus assurable en raison de l’important danger qu’elle représentait. D’ailleurs, il avait signifié qu’il mettrait la municipalité en demeure si le permis lui était refusé.

«Attendu que le comité de démolition a reçu et considéré plusieurs oppositions écrites concernant la démolition de cet immeuble; […] Attendu que cet immeuble est dans un état tel qu’il peut mettre en danger des personnes; […] Le comité en vient à la conclusion que la demande de permis pour la démolition est accepté [sic] aux conditions suivantes», peut-on lire dans le rapport.

Le comité a rendu sa décision après avoir analysé les commentaires contenus dans 20 lettres et tenu une séance publique, le 3 juillet dernier où les opposants et ceux qui étaient en faveur ont fait entendre leurs arguments. Les opposants mentionnaient, entre autres, qu’il était encore possible de récupérer certaines parties de la maison, de la démonter pièce sur pièce et de la reconstruire ailleurs.

«Ce qui est souhaitable, c’est de récupérer ce qui peut l’être et de s’assurer de remonter le tout à un autre endroit. Elle ne perdra pas son âme à 100 % et on lui redonnera une nouvelle vie», avait fait valoir la présidente de la Société patrimoine et histoire des Seigneuries de Lotbinière, Sylvie Bernard.

Conditions

Le permis de démolition a été accordé sous certaines conditions. Certaines définissent les dates de début et de fin des travaux, d’autres la date de fin des travaux d’aménagement paysager. On peut aussi y lire les modalités dans lesquelles les travaux devront être effectués.

«Les fenêtres et portes devront d’abord être retirés [sic] de l’immeuble. Les murs de l’immeuble pourront par la suite être abattus de façon à permettre de récupérer certains éléments de l’immeuble. Le propriétaire et sa famille pourront récupérer les éléments de l’immeuble. Par la suite, les éléments restants pourront être récupérés par monsieur Yvon Legendre, ainsi que par monsieur Michel Martel, en collaboration avec le propriétaire.»

Yvon Hamel a confirmé qu’il allait récupérer tous les éléments qui pourront l’être. «Quand j’ai fait ma demande, je leur ai dit que je ferais ça avec mes trois gendres, lentement pour abîmer le moins de choses possible et préserver ce qui peut l’être.»

Du même souffle, il a confirmé qu’il ne travaillerait pas avec le comité local de sauvegarde de la maison. Le lien de confiance a été brisé en 2014, a-t-il rappelé le 3 juillet, lorsque des membres ont fait des interventions sur la résidence, en l’absence des propriétaires et sans assurances.

Lorsque la démolition sera complétée, le terrain sera nivelé et reverdi, comme indiqué. «Ce ne sera pas pour bâtir des condos ou pour construire une maison, a-t-il assuré. […] Michel Martel a dit qu’il y avait un saule âgé de 150 à 200 ans et un érable qui a au moins 100 ans. Je vais y faire attention, je veux les garder.»

 

 

Les plus lus

COVID-19 : Lotbinière repasse en zone rouge

SANTÉ. Comme toutes les autres MRC de la Chaudière-Appalaches, la MRC de Lotbinière passera demain à 20h en zone rouge et ses citoyens devront respecter des mesures supplémentaires. Cependant, les Lotbiniérois ne se voient pas imposer le reconfinement strict qui entrera aussi en vigueur jeudi à 20h dans la communauté métropolitaine de Québec, incluant Lévis, ainsi que dans la région de Gatineau.

Nouveau maire à Saint-Patrice-de-Beaurivage

POLITIQUE. Saint-Patrice-de-Beaurivage a un nouveau maire depuis quelques jours. Samuel Boudreault a été élu à huis clos par les conseillers à l’occasion d’un vote secret.

Les lauréats du Concours DD dévoilés

ÉCONOMIE. La Ferme pédagogique Marichel et Bois de plancher PG sont les lauréats du quatrième concours Développement durable (DD). En cette année de pandémie, la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) de Lotbinière voulait mettre en lumière l’adaptabilité des entreprises de la région.

Un feu d’artifice pour souligner l’arrivée du printemps

SOCIÉTÉ. La municipalité de Lotbinière célèbrera l’arrivée du printemps en grand. Le 20 mars prochain, le ciel de la municipalité sera illuminé par des feux d’artifice.

La MRC de Lotbinière passe au rouge foncé

SANTÉ. Le premier ministre du Québec, François Legault a annoncé, lors de son point de presse du 13 avril, que les mesures spéciales d’urgence seront prolongées jusqu’au 25 avril et s’appliqueront dorénavant à l’ensemble de la Chaudière-Appalaches y compris la MRC de Lotbinière, dès demain, à 20h.

Un deuxième spectacle de danse mobile à Saint-Apollinaire

DANSE. Il y a un an, le Québec venait tout juste de déclarer l’état d’urgence sanitaire et les mesures de confinement s’additionnaient de jour en jour. Pour amener un peu de joie dans le cœur des Apollinairois, la propriétaire du Studio de danse Hypnose, Nataly Lemay, avait pris l’initiative d’organiser un spectacle de danse mobile dans les rues de la municipalité. Un an plus tard, elle récidive e...

Créer une entreprise pour aider les parents

ENTREPRENEURIAT. Fondée il y a bientôt deux ans, l’entreprise lotbiniéroise Mamaloop a le vent dans les voiles. Avec son projet entrepreneurial, Ann-Pier Verreault, une résidente de Saint-Agapit, veut désormais s’attaquer aux marchés canadien et américain avec son produit vedette, la bandoulière pour coquille de bébé.

COVID-19 : Lotbinière évite le reconfinement

PANDÉMIE. La MRC de Lotbinière ne fait pas partie des cinq MRC de la Chaudière-Appalaches où un confinement strict comme à Lévis sera en vigueur dès demain à 20h. Par voie de communiqué, le gouvernement du Québec a annoncé dimanche que les citoyens des MRC de Bellechasse, de La Nouvelle-Beauce (région de Sainte-Marie), des Etchemins, de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges) et Robert-Cliche (r...