Les abandons d’animaux pendant la période des déménagements ne sont pas courants selon le gestionnaire de Facepatte. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

«Ça fait six ans que je fais ça et je n’ai jamais eu plus d’animaux [pendant cette période]. Dans la dernière année, mes plus gros mois ont été octobre et novembre. Lorsque les gens sont en vacances, ils ont peut-être plus le temps de voir les animaux et de contacter leur municipalité. Il y en a peut-être un peu plus qui entrent. En juillet et août, il y a plus de naissances, donc je vais avoir plus de chatons, mais des abandons dans des appartements, ça ne m’est jamais arrivé», a indiqué Mathieu Bélanger.

D’ailleurs, il explique qu’en général, ce genre de décision ne se prend pas du jour au lendemain et qu’il est possible de planifier avec lui une procédure d’adoption. «Le seul but, c’est qu'ils ne soient pas euthanasiés.»

Ce service permet, selon lui, d’éviter les abandons. «Si les gens sont capables d’attendre et de garder l’animal avec eux, je gère l’adoption à 100 %. C’est sans frais et je vais visiter les familles. Les propriétaires peuvent venir avec moi pour valider les lieux et la famille adoptive.» Pour les chiens, cela peut se faire dans un délai de 24 à 48 heures, a-t-il précisé.

«Il faut que les gens comprennent qu’il y a toujours une solution. Il y a les refuges, les pages Facebook. On est capable de faire adopter un animal. Prendre le temps de le faire, ça vaut la peine», a-t-il plaidé. Mathieu Bélanger estime également que certaines personnes hésitent peut-être à le contacter en pensant que cela leur coûterait quelque chose, ce qui n’est pas le cas.

Le responsable de Facepatte a aussi noté qu’il y a peu d’animaux errants sur le territoire. Ces cas sont exceptionnels. Ce qu’il voit le plus souvent, ce sont des animaux perdus qui sont recherchés par leurs propriétaires.

Règlementation

Selon le Règlement harmonisé sur la sécurité publique et la protection des personnes et des propriétés, lorsqu’un animal errant est trouvé sur le territoire d’une municipalité, il est gardé en fourrière pendant 72 heures. Si, passé ce délai, le propriétaire ne s’est pas manifesté, l’animal, qui est libre de droits, est confié à Facepatte ou à un autre service pour adoption.

Ce règlement indique également des sanctions pour ceux qui laisseraient leur animal aller à l’extérieur de leur propriété. Une amende de 300 $ est prévue pour le propriétaire d’un animal qui se trouve sur un terrain privé sans le consentement du propriétaire et une amende de 200 $ pour tout animal errant.

 

 

 

Les plus lus

Intervention à Dosquet

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec sont déployés depuis 9h30, à Dosquet, où un homme en crise se serait barricadé dans sa résidence de la rue Monseigneur Chouinard.

Fin de l'intervention à Dosquet

FAITS DIVERS. Tout un branlebas de combat a ébranlé le village de Dosquet, le 6 août. Un homme en crise s’était barricadé dans sa résidence de la rue Monseigneur Chouinard. L’homme s’est finalement rendu aux policiers vers 4h du matin, le 7 août.

Accident mortel à Joly

FAITS DIVERS. Les vacances de la construction ont bien mal commencé dans la région. Le 20 juillet dernier, Marcel Boucher, 62 ans, de Saint-Apollinaire a perdu la vie après avoir perdu le contrôle de sa moto sur la route du Village, à Joly.

Patrice Coquereau veut déstigmatiser l’anxiété

SOCIÉTÉ. Le comédien Patrice Coquereau s’est lancé tout un défi, celui de sensibiliser les Québécois aux troubles anxieux. Pour y arriver, il a décidé d’entreprendre une grande marche de 570 km qui le mènera de Longueuil à Rimouski. Parti le 11 juillet dernier, il était de passage à Leclercville le 25 juillet et devrait arriver à Rimouski entre le 20 et le 25 août.

Investissement de 2 M$ à Saint-Agapit

ÉCONOMIE. Les propriétaires de la Clinique dentaire Bouchard Goulet, de Saint-Agapit, concrétisent actuellement un projet qu’ils avaient dans leurs cartons depuis deux ans. Ils ont investi 2 M$ dans la construction d’une nouvelle clinique dentaire, qui sera située à quelques pas de l’actuelle. Les travaux ont débuté en juin et devraient être terminés à la mi-novembre.

Nouvelle équipe d’entraîneurs pour le Model

HOCKEY. La direction du Model de Lotbinière a confirmé, le 15 juillet, l’embauche d’une nouvelle équipe d’entraîneur. Les rênes de l’équipe ont été confiées à un nouvel entraîneur-chef, Donald Leroux.

Investisseurs recherchés

ÉCONOMIE. Le Club de golf les Boisés de Joly s’est placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. Le 3 juillet dernier, un avis d’intention de faire une proposition à ses créanciers a été déposé par le syndic, Lemieux Nolet.

Arrestation pour fraude sentimentale

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont arrêté, le 31 juillet dernier, un homme de 33 ans de Lévis et perquisitionné sa demeure en lien avec une série de fraudes commises dans la région.

Un pied dans la porte du football professionnel pour Charles Brousseau

SPORT. Le Rouge et Noir d’Ottawa, de la Ligue canadienne de football (LCF), a confirmé, le 22 juillet, que quatre nouveaux joueurs s'ajoutaient à son équipe d’entraînement, dont l'Issoudunois Charles Brousseau.

Sainte-Agathe uniformise ses adresses

SOCIÉTÉ. Trouver une adresse à Sainte-Agathe, pour qui n’y réside pas, peut causer bien des maux de tête. Les noms attribués aux routes 271 et 218 sont différents selon le secteur de la municipalité et, bien souvent, les numéros d'immeubles ne suivent pas d’ordre précis. Dans moins d’un mois, ce sera chose du passé. La municipalité a finalement complété l’harmonisation des adresses et le tout sera...