Jusqu’à présent, aucun cas de rougeole n’a été signalé en Chaudière-Appalaches en 2019. (Crédit photo : Archives)

SANTÉ. Alors qu'une éclosion des cas de rougeole sévit dans l’ouest de la province, les enfants et adolescents de la Chaudière-Appalaches sont bien protégés. Selon les données compilées par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, le taux de vaccination chez les jeunes du territoire frôle les 95 %.

«La couverture vaccinale de la région est excellente», affirme Dre Marie-Josée Drolet, médecin-conseil à la direction de la santé publique. Au 17 juillet, 94,5 % des élèves de troisième secondaire sont adéquatement vaccinés en Chaudière-Appalaches contre 89,4 % au Québec.

Ce fort pourcentage est également remarqué chez les enfants de deux ans, mentionne-t-elle. «Du 1er juillet 2018 au 30 juin 2019, on constate que 95 % des bébés ont reçu au moins une dose de vaccin et 85 % ont reçu les deux doses prévues au calendrier, soit à 12 et à 18 mois, pour être bien protégés. L’efficacité vaccinale est de 95 % avec les deux doses.»

Depuis le début de l’année, plusieurs cas de rougeole ont été recensés au Québec, principalement dans la région de Montréal. Le dernier en lice a fréquenté le 12 juillet le Parc Safari ainsi qu’un restaurant McDonald’s de Laval.

Aucune apparition de la rougeole n’a été signalée en Chaudière-Appalaches depuis 2015. Cette année-là, une seule personne l’avait contracté.

«La dernière éclosion avec circulation du virus sur le territoire remonte à 1994 avec 57 cas. C’est avant l’introduction de la deuxième dose de vaccin contre la rougeole en 1996», a ajouté Dre Drolet.

Selon les chiffres de vaccination, la population de Chaudière-Appalaches n’est pas à risque puisque le taux de couverture visé pour la rougeole est de 90 à 95%. «Le risque n’est pas zéro quand on est vacciné, mais il est très faible», mentionne-t-elle. Cependant, ceux qui n’ont pas été vaccinés ont plus de chances d'être exposés lors de voyages en raison des taux plus faibles dans certaines parties du monde.

Maladie très contagieuse

La rougeole, selon le ministère de la Santé, est causée par un virus qui voyage dans l’air par les gouttelettes venant du nez et de la gorge des personnes infectées. Il peut s’écouler de 7 à 14 jours entre l’exposition et l’apparition des premiers symptômes. Parmi ceux-ci, on retrouve une fièvre importante, de la toux, un écoulement nasal, les yeux rouges, un malaise généralisé suivis de rougeurs au visage et au corps.

Une personne est contagieuse de quatre jours avant l’apparition des premières rougeurs jusqu’à quatre jours après l’apparition de celles-ci.

Les personnes les plus à risque sont les enfants de moins d’un an, celles dont le système immunitaire est affaibli et les femmes enceintes qui ne sont pas adéquatement vaccinées contre la maladie.

 

Les plus lus

Intervention à Dosquet

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec sont déployés depuis 9h30, à Dosquet, où un homme en crise se serait barricadé dans sa résidence de la rue Monseigneur Chouinard.

Fin de l'intervention à Dosquet

FAITS DIVERS. Tout un branlebas de combat a ébranlé le village de Dosquet, le 6 août. Un homme en crise s’était barricadé dans sa résidence de la rue Monseigneur Chouinard. L’homme s’est finalement rendu aux policiers vers 4h du matin, le 7 août.

Accident mortel à Joly

FAITS DIVERS. Les vacances de la construction ont bien mal commencé dans la région. Le 20 juillet dernier, Marcel Boucher, 62 ans, de Saint-Apollinaire a perdu la vie après avoir perdu le contrôle de sa moto sur la route du Village, à Joly.

Patrice Coquereau veut déstigmatiser l’anxiété

SOCIÉTÉ. Le comédien Patrice Coquereau s’est lancé tout un défi, celui de sensibiliser les Québécois aux troubles anxieux. Pour y arriver, il a décidé d’entreprendre une grande marche de 570 km qui le mènera de Longueuil à Rimouski. Parti le 11 juillet dernier, il était de passage à Leclercville le 25 juillet et devrait arriver à Rimouski entre le 20 et le 25 août.

Investissement de 2 M$ à Saint-Agapit

ÉCONOMIE. Les propriétaires de la Clinique dentaire Bouchard Goulet, de Saint-Agapit, concrétisent actuellement un projet qu’ils avaient dans leurs cartons depuis deux ans. Ils ont investi 2 M$ dans la construction d’une nouvelle clinique dentaire, qui sera située à quelques pas de l’actuelle. Les travaux ont débuté en juin et devraient être terminés à la mi-novembre.

Nouvelle équipe d’entraîneurs pour le Model

HOCKEY. La direction du Model de Lotbinière a confirmé, le 15 juillet, l’embauche d’une nouvelle équipe d’entraîneur. Les rênes de l’équipe ont été confiées à un nouvel entraîneur-chef, Donald Leroux.

Investisseurs recherchés

ÉCONOMIE. Le Club de golf les Boisés de Joly s’est placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. Le 3 juillet dernier, un avis d’intention de faire une proposition à ses créanciers a été déposé par le syndic, Lemieux Nolet.

Arrestation pour fraude sentimentale

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont arrêté, le 31 juillet dernier, un homme de 33 ans de Lévis et perquisitionné sa demeure en lien avec une série de fraudes commises dans la région.

Un pied dans la porte du football professionnel pour Charles Brousseau

SPORT. Le Rouge et Noir d’Ottawa, de la Ligue canadienne de football (LCF), a confirmé, le 22 juillet, que quatre nouveaux joueurs s'ajoutaient à son équipe d’entraînement, dont l'Issoudunois Charles Brousseau.

Sainte-Agathe uniformise ses adresses

SOCIÉTÉ. Trouver une adresse à Sainte-Agathe, pour qui n’y réside pas, peut causer bien des maux de tête. Les noms attribués aux routes 271 et 218 sont différents selon le secteur de la municipalité et, bien souvent, les numéros d'immeubles ne suivent pas d’ordre précis. Dans moins d’un mois, ce sera chose du passé. La municipalité a finalement complété l’harmonisation des adresses et le tout sera...