(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

FAITS DIVERS. Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont arrêté, le 31 juillet dernier, un homme de 33 ans de Lévis et perquisitionné sa demeure en lien avec une série de fraudes commises dans la région.

L’enquête menée par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs a permis de déterminer que le suspect récupérait d’importants montants d’argent à la suite de différentes arnaques sentimentales, financières, portant sur des héritages ou d’autres sujets.

Au moment de la perquisition, les policiers ont saisi du matériel informatique pour fin d’expertise.

L’homme approchait ses victimes et les sollicitait par les réseaux sociaux. Par la suite, elles lui faisaient parvenir d’importantes sommes d’agent soit par l’entremise de centres d’encaissement ou par courrier dans une résidence de la rue Charles-Rodrigue, à Lévis.

Le suspect a été libéré sous promesse de comparaître.

Si d’autres personnes pensent avoir été victimes de cet homme ou ont envoyé de l’argent comptant à une quelqu'un rencontrer sur les réseaux sociaux à une adresse de la rue Charles-Rodrigue, à Lévis, la SQ les invite à contacter la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Sonnette d’alarme

La SQ explique que ce genre de fraudeur cible des clientèles vulnérables notamment en créant de faux profils sur des sites de réseautage social ou de rencontre et démontre un intérêt à développer une relation sérieuse.

Façon de procéder :

  • Ils demeurent patients de manière à consolider la «relation».
  • Ils prétextent un besoin d’argent (pour vous visiter, pour visiter un parent ou un enfant malade ou mourant, frais d’hôpitaux, problèmes aux douanes, perte d’emploi ou problème financier).
  • Ils reprennent contact pour demander pardon (à la suite d’une transaction frauduleuse), réitérer ses sentiments et tenter de vous soutirer de l’argent à l’aide d’un nouveau stratagème.

Comment se protéger

  • Faites preuve de prudence et de scepticisme lorsque vous fréquentez des sites de rencontre ou sur les réseaux sociaux.
  • N’acceptez pas les demandes d’amitié de personnes que vous ne connaissez pas.
  • N’envoyez jamais d’argent à une personne que vous ne connaissez que virtuellement.
  • Refusez toute transaction pour une tierce personne.
  • Ne divulguez jamais vos informations bancaires. Évitez de partager des photos ou vidéos explicites.
  • Conservez les identités frauduleuses pour les signaler, le cas échéant.
  • Dans le doute, parlez-en à une personne de confiance.

 

 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

FAITS DIVERS. Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de p...

La SQ déploie plus d'effectifs afin de localiser Martin Carpentier

CHASSE À L'HOMME. C'est sous la pluie que s'amorce vendredi la huitième journée de recherche afin de trouver Martin Carpentier, ce Lévisien de 44 ans activement recherché par la Sûreté du Québec (SQ) en lien avec les décès de deux fillettes lévisiennes, Norah et Romy.

Des chambres pour les personnes atteintes d’Alzheimer

SOCIÉTÉ. Les propriétaires du Manoir Le Beau Rivage de Saint-Gilles investissent plus de 1 M$ dans la construction d’une nouvelle aile destinée aux personnes atteintes d’Alzheimer et en perte cognitive. Les travaux débuteront au retour des vacances de la construction et, si tout va bien, les premiers résidents devraient y faire leur entrée d’ici la fin de l’année.