Jack Dupuis entouré de sa famille. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

COMPÉTITION. Jack Dupuis fait maintenant partie de l’élite mondiale de la mécanique de machinerie lourde. Le diplômé du Centre de formation en mécanique de véhicules lourds (CFMVL) de Lévis est revenu couvert d’argent du 45e Mondial des métiers. Le concours a eu lieu à Kazan, en Russie, du 22 au 27 août.

Ils étaient 15 jeunes professionnels d’autant de pays à travailler pour mériter la médaille d’or. Pendant trois jours, à raison de deux périodes de trois heures, Jack devait analyser, résoudre et réparer différents problèmes: électricité, système hydraulique, freinage, pression, etc., sur différents engins. Ce n’était pas toujours évident.

«La compétition avait bien commencé, mais à la deuxième épreuve j’ai eu des difficultés. C’était une inspection de machinerie. Il y avait beaucoup de points. Je pensais que ce serait facile, mais c’était le contraire : les documents étaient difficiles à lire, il y avait la langue, je n’avais pas accès à un traducteur, je me suis stressé avec le temps. Après ça, je me suis rattrapé, j’ai mis ma mauvaise expérience de côté et j’ai fini en beauté», a-t-il décrit.

«Il a bien performé», a noté Steve Jobin, l’enseignant qui l’a aidé à se préparer. Cette deuxième place constituait également le meilleur résultat de l’équipe canadienne, ce qui a valu à Jack la médaille Meilleur de la nation. Parmi les 32 Canadiens, il est le seul à avoir rapporté une médaille.

Préparation

Jack a laissé un emploi très lucratif dans une mine d’or au Nunavut afin de se consacrer entièrement à son entraînement. De février à mai, il se rendait, dès 5h du matin, dans les ateliers du CFMVL pour travailler et parfaire ses compétences et ses connaissances.

«Les vacances, Jack n’en a pas eu cet été. Il les a passées à l’école et j’étais avec lui. Il a fait un gros travail. […] Il ne m’a jamais dit qu’il était tanné», a expliqué Steve Jobin. La veille de son départ pour la Russie, il était encore en train de résoudre des problèmes mécaniques, a noté M. Jobin.

S’est ajoutée une préparation mentale pareille à celle des athlètes de haut niveau. «On s'entraînait à faire face à l’imprévu, rapidement», a précisé M. Jobin. «On m’a expliqué que je n’avais pas le contrôle sur le temps et la performance des autres. Ça ne doit pas être des facteurs de stress. Le souci, c’est notre performance et notre travail», a poursuivi Jack.

De plus, pendant la compétition, avant les épreuves, il avait accès aux engins qui seraient présentés. Chaque fois, il prenait le temps de mémoriser le numéro de série. «Je pouvais, par la suite, aller voir les plans, me familiariser avec le fonctionnement afin d’être en mesure de bien effectuer un diagnostic.»

Parcours de rêve

La route qui a mené le résident de Val-Alain, dans la MRC de Lotbinière, vers Kazan a été longue. Le jeune homme a dû faire ses preuves à plusieurs reprises. En 2017, il a gagné l’or une première fois aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies. L’année suivante, il a répété l’exploit aux olympiades québécoises et canadiennes. Il a pris part à une compétition en Europe où il a remporté une seconde place et a finalement participé aux qualifications pour l’équipe canadienne en mai dernier.

Histoire familiale

Derrière lui, il avait les membres de sa famille qui le supportait. «Il nous rend heureux avec ce qu’il réussit. On sait qu’il aime ça, que ce n’est pas forcé. C’est en lui», a confié sa grand-mère, Jocelyne Renaud Dupuis.

Fils et petit-fils de mécanicien, c’est entouré d’outils et de véhicules qu’il a grandi. «Je suis très fier de lui. Petit, il me suivait partout. Il en a fait des heures dans le garage et le cambouis. […] On a travaillé sur plusieurs projets ensemble quand il était petit», a expliqué son père, Stéphane Dupuis.

 

 

 

Les plus lus

Collision mortelle

FAITS DIVERS. Un homme d’une soixantaine d’années, originaire de Sainte-Croix, a perdu la vie à la suite d’une collision survenue, tôt hier matin, à Issoudun.

Un Gillois dans les hautes sphères de l’armée

PORTRAIT. Brigadier-général des Forces armées canadiennes, Marc Gagné a été promu, le 6 août dernier, au grade de major-général. Depuis sa nomination, le Gillois occupe d’importantes fonctions au sein de l’état-major à titre de chef des programmes stratégiques du personnel militaire.

Branle-bas de combat dans la forêt seigneuriale

FAITS DIVERS. Les services de sécurité incendie de Joly, de Val-Alain, de Dosquet et de Saint-Flavien ont tenu un important exercice dans la matinée du 14 septembre,. Ces derniers devaient réaliser le sauvetage d’une personne perdue dans la forêt seigneuriale.

Marc Fontaine veut changer les choses

POLITIQUE. Intéressé depuis près de 35 ans par la politique, le candidat du Parti populaire du Canada dans Lévis-Lotbinière, Marc Fontaine, a décidé de faire le grand saut cette année.

Le Télaitroman présenté à Leclercville

TÉLÉVISION. Un peu plus de 50 personnes se sont réunies à la ferme DesGémo de Leclercville le 19 septembre. Elles avaient été invitées au visionnement exclusif de la nouvelle campagne de promotion des Producteurs de lait du Québec, le Télaitroman.

Un nouveau candidat vert pour Lévis-Lotbinière

POLITIQUE. Le Parti vert du Canada a désigné le candidat qui portera les couleurs du parti dans Lévis-Lotbinière. Il s’agit de Patrick Kerr.

Nouveaux diplômés

COMMUNAUTÉ. La Coopérative de solidarité de services à domicile de Lotbinière a souligné le travail des 32 finissants de son Programme de développement des compétences sur les services d’assistance personnelle à domicile à l’occasion d’une cérémonie qui s’est déroulée le 12 septembre dernier.

Ghislain Daigle propose d’«avancer» avec les libéraux

POLITIQUE. L’ingénieur et ex-maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, a officiellement lancé sa campagne électorale auprès du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des élections fédérales du 21 octobre prochain, le 24 septembre dernier.

Jacques Gourde lance sa campagne

ÉLECTIONS. Le candidat conservateur de Lévis-Lotbinière aux prochaines élections et député sortant, Jacques Gourde, a officiellement lancé sa campagne. Dans une première communication aux médias, il a rappelé les engagements phares de sa formation politique.

Une voix pour l’environnement

POLITIQUE. Depuis qu’il est en âge de voter, le candidat du Parti vert du Canada dans Lévis-Lotbinière, Patrick Kerr, a toujours été sensible à la cause environnementale. En portant les couleurs de la formation politique, il souhaite donner une voix à ceux qui partagent les mêmes valeurs et préoccupations.