Actuellement, le Cégep de Thetford offre cinq programmes au Campus de Lotbinière. (Crédit photo : Archives)

ÉDUCATION. Avec 163 élèves inscrits à la rentrée, le Cégep de Thetford a franchi un cap important dans la reconnaissance du Campus de Lotbinière comme un Centre d’études collégiales (CEC). Tout repose maintenant dans les mains du ministère de l’Éducation.

«Au moment où l’on se parle, on a livré tout ce qui nous était demandé», a expliqué le directeur général de l’établissement, Robert Rousseau. Au cours des dernières années, l’institution d’enseignement a tenté de démontrer la viabilité du campus de Lotbinière à court, moyen et long terme et la nécessité de la reconnaissance du CEC.

Le dernier élément essentiel au dossier, l'un des plus importants, était d’accueillir au moins 150 étudiants, ce qui a été fait pour la première fois à la rentrée. Après la période d’abandon, le 20 septembre, la direction du Cégep pourra finalement aller de l’avant.

«Nous discutons avec le ministère de l’Éducation depuis janvier 2018. Nous avons dû livrer beaucoup d’informations sur l’état de la situation. […] C’est beau d’avoir 163 étudiants, mais il faut avoir une idée de ce qui nous attend dans les prochaines années notamment au point de vue démographique. On sait que la population de Lotbinière est jeune et en croissance pour plusieurs années», a expliqué M. Rousseau.

Cette démonstration se fait, mentionne-t-il, en évaluant les clientèles des écoles secondaires et primaires de la région. «On construit des écoles primaires. Tout ça, ce sont des éléments positifs qui jouent en notre faveur.»

Bien qu’il espère un dénouement rapide, Robert Rousseau n’est pas en mesure de donner un échéancier précis.

Bien plus qu’une question d’argent

Outre la question du financement qui vient avec la reconnaissance, le statut de Centre d’études collégiales permettra au Campus de Lotbinière d’avoir «les moyens de ses ambitions.»

Robert Rousseau estime que le Cegep de Thetford et le Campus de Lotbinière pourront ainsi devenir des outils de premier plan dans le développement économique régional

«Un cégep comme un CEC doivent servir une collectivité pour la faire progresser à travers l’éducation, la formation continue et le service aux entreprises et par la recherche. La reconnaissance du CEC sera pour nous le point de départ qui nous permettra d’investir dans cet effet levier là. Il y a l’argent, mais aussi la capacité de jouer pleinement notre rôle.»

 

 

Les plus lus

Une lapine de Saint-Sylvestre en vedette à Animania

TÉLÉVISION. L'angora anglais de Josée Maher, de Saint-Sylvestre, Miss New de BerMah, sera l’une des vedettes de l’émission Animania, présentée à TVA. La lapine au pelage étonnant tentera de séduire les artistes et le public présents sur le plateau, lors de l’émission qui sera diffusée le 5 février, pour devenir l’animal de compagnie préféré du Québec.

La programmation du Festival country de Lotbinière dévoilée

SPECTACLE. Les responsables du Festival country de Lotbinière ont dévoilé aujourd’hui la programmation de la sixième édition de l’événement qui se déroulera à Saint-Agapit du 19 au 21 juin. À Granger Smith, qui avait été confirmé il y a quelques semaines, s’ajoutent le duo canadien High Valley et Matt Lang.

La relève agricole récompensée au gala de LARACA

AGRICULTURE. Trois entreprises agricoles de la MRC et Lotbinière et leurs propriétaires ont été récompensés lors de la septième Soirée hommage de la Relève agricole de la Chaudière-Appalaches (LARACA). L’événement qui a réuni plus de 160 personnes a eu lieu le 1er février, à Saint-Bernard.

Une bourse pour une hockeyeuse de Saint-Narcisse

HOCKEY. La Fondation de l’athlète de l’excellence et les Canadiens de Montréal ont décerné 28 bourses de 1 500$ chacune à de jeunes espoirs du hockey québécois. Parmi les boursiers, on retrouve Jade Picard de Saint-Narcisse-de-Beaurivage.

Saint-Narcisse prépare son 150e anniversaire

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Narcisse-de-Beaurivage travaille sur les célébrations entourant son 150e anniversaire. Un comité a été mis sur pied le 29 janvier dernier pour élaborer sur les festivités qui se dérouleront en 2022.

Une fleuriste pas comme les autres

ARTISANAT. Constatant que la beauté des arrangements floraux est toujours éphémère, l’Issoudunoise Amélie Saucier souhaitait plutôt les voir durer dans le temps. C’est ainsi qu’elle a décidé d’utiliser le papier afin de créer de toute pièce des fleurs qui ne faneront jamais.

Les patineuses du CPA Les Dorisseaux se distinguent

PATINAGE. Quatre patineuses du Club de patinage artistique (CPA) Les Dorisseaux de Saint-Agapit se sont distinguées lors des Finales régionales de patinage STAR / Michel Proulx 2020. La compétition a eu lieu au CPA de Beauport, du 10 au 12 janvier derniers.

La Ferme Chalyne championne de la qualité du lait

AGRICULTURE. Les producteurs laitiers Jocelyn Labrecque et Chantale Dancause de la Ferme Chalyne de Saint-Antoine-de-Tilly sont au nombre des 16 champions régionaux nommés par Agropur. Ils ont reçu cette distinction à l’occasion du 31e Gala du Club de l’Excellence d’Agropur qui s’est tenu à Québec, le 31 janvier.

Les courses de bazous célèbrent leur 50e anniversaire

COMMUNAUTÉ. Cette année, les traditionnelles courses de bazous d’Issoudun célèbreront leur cinquantième anniversaire. L’activité, organisée par le sous-conseil d’Issoudun des Chevaliers de Colomb, aura lieu les 9 et 23 février.

Intervention pour un homme en crise à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Un homme d’une trentaine d’années a tenu les citoyens de Sainte-Croix et les policiers en haleine pendant plusieurs heures hier.