POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont rassemblés le 11 septembre à Saint-Antoine-de-Tilly à l’occasion de leur rencontre mensuelle. Voici quelques points à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

Internet

La MRC de Lotbinière a donné son appui aux entreprises Xplorenet et Cooptel dans leurs démarches auprès du gouvernement afin de développer des projets d’implantation d’Internet haute vitesse sur le territoire.

Xplorenet veut déposer une demande au ministère de l’Économie et de l’Innovation afin de mettre en place un projet pilote dans la MRC de Lotbinière. La compagnie, déjà présente dans les maritimes et en Ontario, veut élaborer un service à large bande sur tout le territoire de la MRC de Lotbinière qui surpasserait les exigences gouvernementales en matière de vitesse et de capacité.

La coopérative Cooptel est déjà active dans la MRC de l’Érable. Elle offre des services d’Internet haute vitesse par fibre optique et pourrait prolonger son réseau dans les localités de l’ouest de la MRC.

L’intérêt de ces deux sociétés s’ajoute à ceux de Telus, qui a déjà déployé la fibre optique dans certaines municipalités et de Cogeco, qui réalise actuellement des tests de vitesse sur le réseau actuel afin d'identifier les meilleures stratégies de développement à adopter. Jusqu’à présent, 534 personnes, dont plusieurs de Val-Alain et de Saint-Édouard, y ont participé.

Téléphonie cellulaire

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) examine actuellement les services sans fil mobile au pays. Cogeco a sollicité le support de la MRC de Lotbinière puisqu’elle y présentera une nouvelle politique et un nouveau modèle réglementaire qui permettrait plus de concurrence dans le marché, encouragerait les investissements et donnerait plus de choix aux consommateurs.

La MRC voit dans l’Exploitant de réseaux mobiles hybrides l’occasion d’augmenter les options offertes par de plus petits joueurs qui auraient accès à une partie de réseaux sans fil des entreprises nationales.

Crédit carbone

En 2015, la MRC de Lotbinière et la firme WSP Canada ont signé un accord visant le captage et la destruction des biogaz au lieu d’enfouissement technique de Saint-Flavien. Selon l’entente, les coûts liés au projet sont assumés par WSP et financés par la vente des crédits carbone. Les surplus sont redistribués entre la MRC et WSP. En 2018, la vente des crédits compensatoires a généré des revenus totaux de 124 383 $. De ce montant, il faut soustraire la somme remise à WSP pour couvrir les frais d’exploitations du site, ce qui laisse un profit net de 60 746 $ que la MRC et la firme se partageront en parts égales. Ainsi, la MRC de Lotbinière recevra 30 373 $, soit un peu moins que l’année dernière.

Tonnage enfoui au LET de Saint-Flavien

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques a transmis à la MRC de Lotbinière son rapport annuel sur la quantité de matières résiduelles envoyée au lieu d’enfouissement technique (LET) de Saint-Flavien. Selon la taille de la municipalité, cela représente de 256 kg de déchet par habitant à 353 kg par habitant. Ces données sont essentielles au ministère puisqu’elles entrent dans le calcul qui vise à déterminer le montant de la subvention accordée pour soutenir la mise en place du plan de gestion des matières résiduelles.

Plateforme de compostage

La MRC de Lotbinière poursuit ses démarches en vue de l’implantation de la plateforme de compostage. Elle a accordé un mandat à la firme Englobe afin de réaliser quatre études nécessaires à l’obtention du certificat d’autorisation. Ainsi, l’entreprise procédera à une étude géotechnique, une étude hydrogéologique ainsi que les phases 1 et 2 de la caractérisation du sol.

Les maires de la MRC de Lotbinière se sont rencontrés le 11 septembre.

(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

Les plus lus

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Des fleurs pour la fête des Mères

COMMUNAUTÉ. Annie Charest a donné le sourire à une centaine de femmes de la MRC de Lotbinière, de Lévis et de Québec pendant la fin de semaine de la fête des Mères. Celle qui possède son salon de coiffure à Laurier-Station a parcouru près de 400 km en voiture pendant deux jours pour surprendre certaines de ses clientes, qui sont également des mamans, avec un bouquet de fleurs.

Une photographe de Saint-Apollinaire se distingue

CULTURE. Le talent d’une photographe de Saint-Apollinaire, Josée Talbot, a récemment été reconnu par ses pairs. Elle a reçu, le 25 avril dernier, le titre d’Artisan des arts photographiques (Craftman of Photographic Arts) décerné par les Photographes professionnels du Canada. Cette distinction lui a été remise par la présidente de l’association, Louise Vessey, lors du gala virtuel de l’association...

COVID-19 : l'état de la situation à 14h

CORONAVIRUS. Voici un résumé des derniers développements, autant régionaux que nationaux, portant sur la crise de la COVID-19.

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Lotbinière

SANTÉ. Dans le bilan quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), on constate l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte le total de personnes qui ont été infectées par la maladie, depuis le début de la crise, à 20.

De nouveaux cas dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte maintenant le nombre de personnes infectées à 22 dans la région.

Le maire de Leclercville quitte ses fonctions

POLITIQUE. Le maire de Leclercville, Marcel Richard, s’est retiré de la vie politique. Il en a fait l’annonce aux citoyens de la municipalité, par le biais du journal municipal, au début du mois.

Un projet de réinsertion sociale populaire

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière se réjouit du succès qu’a rencontré son Projet nichoir auprès de la population. En deux ans, 438 nichoirs fabriqués par des participants au programme d’intégration sociale ont été vendus, majoritairement à des citoyens de la MRC de Lotbinière.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

CORONAVIRUS. Dans son bilan publié lundi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un résident supplémentaire de la Chaudière-Appalaches a appris, au cours des 24 dernières heures, qu'il avait contracté la COVID-19.