Le comité Parents-Secours de Saint-Agapit. (Crédit photo : Courtoisie)

SOCIÉTÉ. Soucieux de la sécurité des enfants de leur quartier, un groupe de parents de Saint-Agapit s’est réuni pour mettre sur pied un comité Parents-Secours. Le regroupement de Saint-Agapit, le premier du genre dans la MRC de Lotbinière, a officiellement été reconnu par Parents-Secours, le 4 juillet.

La mort tragique de la fillette martyre de Granby, au printemps, a fortement touché l’Agapitoise Renée-France Philibert. Cette dernière souhaitait apporter sa contribution afin de rendre son milieu de vie plus sécuritaire pour les enfants et les personnes vulnérables.

«C’est ce qui m’a fait allumer sur le fait que s’il y avait eu plus d’options pour elle, cela aurait peut-être changé quelque chose. Peut-être pas, mais, dans notre tête de parent, on essaie toujours de chercher [des solutions ou des explications]. J'ai consulté le site de Parents-Secours pour prendre des informations sur le fonctionnement», a-t-elle justifié.

Un appel à la mobilisation sur Facebook lui a permis de rassembler l’appui de plusieurs parents de la municipalité et de trouver les cinq membres qui forment actuellement le comité de Saint-Agapit. Ces derniers se chargeront des rencontres avec les personnes intéressées à devenir foyer-refuge en affichant la fameuse pancarte rouge et blanche.

«On travaille en collaboration avec les agents de la Sûreté du Québec de Laurier-Station. Tout sera vérifié, les antécédents judiciaires de la personne qui fait la demande, de son conjoint et de tous les enfants de plus de 12 ans qui vivent sous son toit. À partir du moment où tout est positif, on les rencontre une deuxième fois et on leur remet la pancarte et un contrat d’engagement», a poursuivi Mme Philibert.

Cette dernière croit que les premières affiches pourront être installées dans les vitres des foyers-refuges d’ici l’Halloween. En trois mois, elle espère qu’environ 25 résidences soient ciblées.

Support concret

Les foyers-refuges ne sont pas là uniquement en cas d’extrême urgence, a mentionné Renée-France Philibert. «Ça peut être un enfant qui revient de l’école en bus et qui a oublié sa clé. Il pourra aller cogner quelque part. Des adolescents le soir qui se promènent, l’un se fait intimider et ne veut pas marcher seul, il va pouvoir demander de l’aide. Ces situations peuvent nous sembler banales, mais pour eux, elles génèrent beaucoup d’anxiété.»

Par ailleurs, depuis 1992, a ajouté Mme Philibert, les personnes âgées en situation de détresse peuvent également solliciter de l'aide aux foyers-refuges et y trouver le support nécessaire.

Pour les personnes intéressées, une rencontre d’information aura lieu le 10 octobre à 19h30, au Complexe des Seigneuries. «C’est important en tant que communauté d’être là pour ces personnes qui en ont plus besoin

En plus du comité de Saint-Agapit, il en existe deux autres en Chaudière-Appalaches, l’un à Sainte-Claire-de-Bellechasse et l’autre à Thetford Mines.

 

 

 

Les plus lus

Collision mortelle

FAITS DIVERS. Un homme d’une soixantaine d’années, originaire de Sainte-Croix, a perdu la vie à la suite d’une collision survenue, tôt hier matin, à Issoudun.

Un Gillois dans les hautes sphères de l’armée

PORTRAIT. Brigadier-général des Forces armées canadiennes, Marc Gagné a été promu, le 6 août dernier, au grade de major-général. Depuis sa nomination, le Gillois occupe d’importantes fonctions au sein de l’état-major à titre de chef des programmes stratégiques du personnel militaire.

Branle-bas de combat dans la forêt seigneuriale

FAITS DIVERS. Les services de sécurité incendie de Joly, de Val-Alain, de Dosquet et de Saint-Flavien ont tenu un important exercice dans la matinée du 14 septembre,. Ces derniers devaient réaliser le sauvetage d’une personne perdue dans la forêt seigneuriale.

Marc Fontaine veut changer les choses

POLITIQUE. Intéressé depuis près de 35 ans par la politique, le candidat du Parti populaire du Canada dans Lévis-Lotbinière, Marc Fontaine, a décidé de faire le grand saut cette année.

Le Télaitroman présenté à Leclercville

TÉLÉVISION. Un peu plus de 50 personnes se sont réunies à la ferme DesGémo de Leclercville le 19 septembre. Elles avaient été invitées au visionnement exclusif de la nouvelle campagne de promotion des Producteurs de lait du Québec, le Télaitroman.

Un nouveau candidat vert pour Lévis-Lotbinière

POLITIQUE. Le Parti vert du Canada a désigné le candidat qui portera les couleurs du parti dans Lévis-Lotbinière. Il s’agit de Patrick Kerr.

Nouveaux diplômés

COMMUNAUTÉ. La Coopérative de solidarité de services à domicile de Lotbinière a souligné le travail des 32 finissants de son Programme de développement des compétences sur les services d’assistance personnelle à domicile à l’occasion d’une cérémonie qui s’est déroulée le 12 septembre dernier.

Ghislain Daigle propose d’«avancer» avec les libéraux

POLITIQUE. L’ingénieur et ex-maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, a officiellement lancé sa campagne électorale auprès du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des élections fédérales du 21 octobre prochain, le 24 septembre dernier.

Jacques Gourde lance sa campagne

ÉLECTIONS. Le candidat conservateur de Lévis-Lotbinière aux prochaines élections et député sortant, Jacques Gourde, a officiellement lancé sa campagne. Dans une première communication aux médias, il a rappelé les engagements phares de sa formation politique.

Une voix pour l’environnement

POLITIQUE. Depuis qu’il est en âge de voter, le candidat du Parti vert du Canada dans Lévis-Lotbinière, Patrick Kerr, a toujours été sensible à la cause environnementale. En portant les couleurs de la formation politique, il souhaite donner une voix à ceux qui partagent les mêmes valeurs et préoccupations.