Le comité Parents-Secours de Saint-Agapit. (Crédit photo : Courtoisie)

SOCIÉTÉ. Soucieux de la sécurité des enfants de leur quartier, un groupe de parents de Saint-Agapit s’est réuni pour mettre sur pied un comité Parents-Secours. Le regroupement de Saint-Agapit, le premier du genre dans la MRC de Lotbinière, a officiellement été reconnu par Parents-Secours, le 4 juillet.

La mort tragique de la fillette martyre de Granby, au printemps, a fortement touché l’Agapitoise Renée-France Philibert. Cette dernière souhaitait apporter sa contribution afin de rendre son milieu de vie plus sécuritaire pour les enfants et les personnes vulnérables.

«C’est ce qui m’a fait allumer sur le fait que s’il y avait eu plus d’options pour elle, cela aurait peut-être changé quelque chose. Peut-être pas, mais, dans notre tête de parent, on essaie toujours de chercher [des solutions ou des explications]. J'ai consulté le site de Parents-Secours pour prendre des informations sur le fonctionnement», a-t-elle justifié.

Un appel à la mobilisation sur Facebook lui a permis de rassembler l’appui de plusieurs parents de la municipalité et de trouver les cinq membres qui forment actuellement le comité de Saint-Agapit. Ces derniers se chargeront des rencontres avec les personnes intéressées à devenir foyer-refuge en affichant la fameuse pancarte rouge et blanche.

«On travaille en collaboration avec les agents de la Sûreté du Québec de Laurier-Station. Tout sera vérifié, les antécédents judiciaires de la personne qui fait la demande, de son conjoint et de tous les enfants de plus de 12 ans qui vivent sous son toit. À partir du moment où tout est positif, on les rencontre une deuxième fois et on leur remet la pancarte et un contrat d’engagement», a poursuivi Mme Philibert.

Cette dernière croit que les premières affiches pourront être installées dans les vitres des foyers-refuges d’ici l’Halloween. En trois mois, elle espère qu’environ 25 résidences soient ciblées.

Support concret

Les foyers-refuges ne sont pas là uniquement en cas d’extrême urgence, a mentionné Renée-France Philibert. «Ça peut être un enfant qui revient de l’école en bus et qui a oublié sa clé. Il pourra aller cogner quelque part. Des adolescents le soir qui se promènent, l’un se fait intimider et ne veut pas marcher seul, il va pouvoir demander de l’aide. Ces situations peuvent nous sembler banales, mais pour eux, elles génèrent beaucoup d’anxiété.»

Par ailleurs, depuis 1992, a ajouté Mme Philibert, les personnes âgées en situation de détresse peuvent également solliciter de l'aide aux foyers-refuges et y trouver le support nécessaire.

Pour les personnes intéressées, une rencontre d’information aura lieu le 10 octobre à 19h30, au Complexe des Seigneuries. «C’est important en tant que communauté d’être là pour ces personnes qui en ont plus besoin

En plus du comité de Saint-Agapit, il en existe deux autres en Chaudière-Appalaches, l’un à Sainte-Claire-de-Bellechasse et l’autre à Thetford Mines.

 

 

 

Les plus lus

Une lapine de Saint-Sylvestre en vedette à Animania

TÉLÉVISION. L'angora anglais de Josée Maher, de Saint-Sylvestre, Miss New de BerMah, sera l’une des vedettes de l’émission Animania, présentée à TVA. La lapine au pelage étonnant tentera de séduire les artistes et le public présents sur le plateau, lors de l’émission qui sera diffusée le 5 février, pour devenir l’animal de compagnie préféré du Québec.

La programmation du Festival country de Lotbinière dévoilée

SPECTACLE. Les responsables du Festival country de Lotbinière ont dévoilé aujourd’hui la programmation de la sixième édition de l’événement qui se déroulera à Saint-Agapit du 19 au 21 juin. À Granger Smith, qui avait été confirmé il y a quelques semaines, s’ajoutent le duo canadien High Valley et Matt Lang.

La relève agricole récompensée au gala de LARACA

AGRICULTURE. Trois entreprises agricoles de la MRC et Lotbinière et leurs propriétaires ont été récompensés lors de la septième Soirée hommage de la Relève agricole de la Chaudière-Appalaches (LARACA). L’événement qui a réuni plus de 160 personnes a eu lieu le 1er février, à Saint-Bernard.

Une bourse pour une hockeyeuse de Saint-Narcisse

HOCKEY. La Fondation de l’athlète de l’excellence et les Canadiens de Montréal ont décerné 28 bourses de 1 500$ chacune à de jeunes espoirs du hockey québécois. Parmi les boursiers, on retrouve Jade Picard de Saint-Narcisse-de-Beaurivage.

Saint-Narcisse prépare son 150e anniversaire

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Narcisse-de-Beaurivage travaille sur les célébrations entourant son 150e anniversaire. Un comité a été mis sur pied le 29 janvier dernier pour élaborer sur les festivités qui se dérouleront en 2022.

Une fleuriste pas comme les autres

ARTISANAT. Constatant que la beauté des arrangements floraux est toujours éphémère, l’Issoudunoise Amélie Saucier souhaitait plutôt les voir durer dans le temps. C’est ainsi qu’elle a décidé d’utiliser le papier afin de créer de toute pièce des fleurs qui ne faneront jamais.

Les patineuses du CPA Les Dorisseaux se distinguent

PATINAGE. Quatre patineuses du Club de patinage artistique (CPA) Les Dorisseaux de Saint-Agapit se sont distinguées lors des Finales régionales de patinage STAR / Michel Proulx 2020. La compétition a eu lieu au CPA de Beauport, du 10 au 12 janvier derniers.

La Ferme Chalyne championne de la qualité du lait

AGRICULTURE. Les producteurs laitiers Jocelyn Labrecque et Chantale Dancause de la Ferme Chalyne de Saint-Antoine-de-Tilly sont au nombre des 16 champions régionaux nommés par Agropur. Ils ont reçu cette distinction à l’occasion du 31e Gala du Club de l’Excellence d’Agropur qui s’est tenu à Québec, le 31 janvier.

Les courses de bazous célèbrent leur 50e anniversaire

COMMUNAUTÉ. Cette année, les traditionnelles courses de bazous d’Issoudun célèbreront leur cinquantième anniversaire. L’activité, organisée par le sous-conseil d’Issoudun des Chevaliers de Colomb, aura lieu les 9 et 23 février.

Intervention pour un homme en crise à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Un homme d’une trentaine d’années a tenu les citoyens de Sainte-Croix et les policiers en haleine pendant plusieurs heures hier.