Marc Villeneuve, de Desjardins, Pierrette Trépanier, mairesse de Laurier-Station, Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac, et René Blais, président du Conseil d’administration de Cétal. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. L’entreprise Cétal de Laurier-Station a inauguré officiellement ses nouveaux locaux de la rue Olivier le 22 novembre dernier. L’édifice érigé au coût de 4,6 M$ a permis à la compagnie de regrouper l’ensemble de ses activités en un seul et même endroit.

Tôt dans la matinée, Cétal avait ouvert ses portes à la population. De 350 à 400 personnes ont franchi les portes, visité les nouvelles installations et rencontré les employés qui, pour la plupart, vivent avec des limitations physiques ou intellectuelles.

Les sourires étaient nombreux sur les visages de ces derniers qui étaient fiers de démontrer leur savoir-faire aux visiteurs. Certains ont même eu la chance d’expliquer plus en détail le rôle de chacun des départements et étaient prêts à répondre aux différentes questions qui leur ont été adressées.

«On est parti de très peu et nous allons aller très loin», a simplement lancé le président du conseil d’administration, René Blais. Cétal est reconnue par Emploi Québec comme étant une entreprise adaptée et bénéficie donc d’emplois subventionnés par le Programme de subvention aux entreprises adaptées.

En 1996, Cétal comptait 16 postes subventionnés. Maintenant, elle en a près d’une centaine. «Cela nous permet de faire travailler environ 130 personnes avec des limitations», a-t-il poursuivi, ce qui représente près de 70% des 183 employés de l’entreprise. D’ailleurs, les installations et les postes de travail sont modulables selon les besoins des employés.

«Dans la société, nous avons besoin d’organismes comme Cétal pour donner la chance à des personnes qui ont des limitations fonctionnelles de s’épanouir dans un milieu de travail stimulant et adapté. C’est beaucoup plus qu’un organisme qui offre de la sous-traitance industrielle, c’est un organisme responsable et profondément humain», a mentionné le président du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, par l’entremise d’un message vidéo.

«Vous avez su, depuis déjà plusieurs années, prouver que même des personnes avec certaines limitations pouvaient faire un travail valorisant et intéressant», a renchéri la mairesse de Laurier-Station, Pierrette Trépanier.

Optimiser les activités

Le bâtiment de 50 000 pieds carrés a permis à Cétal de réunir tous ses départements sous un même toit. Il s’agit de l’assemblage de câbles et de harnais électriques sur mesure, de la production de palettes et de caissons de bois ainsi que la sous-traitance industrielle pour l’ensachage et l’assemblage de tableaux de bord et de panneaux de contrôle. Jusqu’à tout récemment, ils étaient répartis dans trois usines différentes.

La Commission scolaire des Navigateurs y loue également des locaux pour le Centre d’éducation aux adultes (CÉAN). Les employés peuvent ainsi bénéficier de différentes formations, dans des classes flexibles, sur leur lieu de travail. S’ajoute aussi un jardin communautaire, une grande cafétéria décorée d’une immense peinture murale de 21 pieds de haut par 50 pieds de large peinte par l’artiste Caroline Verville. L’aire de vie Desjardins représente un paysage bien connu de la région.

Aide

Le conseil d’administration de l’entreprise a bénéficié du support financier de différents organismes dans la concrétisation de son projet.

Desjardins a remis 500 000 $. L’argent provient du fonds de 100 M$ mis en place par Guy Cormier et destinés à des projets de développement socio-économique des régions.

Le gouvernement du Québec, par le Programme d’immobilisation en entrepreneuriat collectif, a offert 500 000$. De son côté, Investissement Québec, par le Programme Immigrants investisseurs a accordé un soutien de 250 000 $ et les différents entrepreneurs qui ont contribué à la construction du bâtiment ont donné une aide de 50 000 $.

 

 

Les plus lus

Les rassemblements intérieurs bientôt permis

RASSEMBLEMENT. Lors d'une nouvelle conférence de presse portant sur l'évolution de la pandémie, le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé que les rassemblements intérieurs seront bientôt de nouveau permis dans la province. Également, comme dévoilé par certains médias la semaine dernière, les restaurants pourront prochainement rouvrir leurs portes.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

COVID-19. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, mercredi, qu'un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un cas de plus de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La région de la Chaudière-Appalaches compte à présent 509 personnes infectées par la COVID-19, soit une de plus qu’hier. C’est ce qui ressort du plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

Plus de 1 M$ en aide pour les PME de la MRC de Lotbinière

ÉCONOMIE. Le gouvernement fédéral a dévoilé aujourd’hui les détails concernant la distribution du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR). Une enveloppe de 5,2 M$ a été accordée à l’ensemble des Sociétés d’aide au développement des collectivités (SADC) et aux Centres d’aide aux entreprises (CAE) de Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : la situation demeure stable dans Lotbinière

SANTÉ. On peut apprendre dans le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) que la situation demeure stable dans la MRC de Lotbinière.

COVID-19: la Santé publique est prête à faire face à la deuxième vague

SANTÉ. La progression de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches est au ralenti. Depuis le début du mois de juin, on signale l'apparition de moins d’un nouveau cas par jour. Ces chiffres encourageants permettent au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) de se concentrer sur l’arrivée d’une éventuelle deuxième vague.

Lieux publics intérieurs : les rassemblements de 50 personnes ou moins de nouveau autorisés

SANTÉ. En compagnie du Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique à la Direction de la santé publique, le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, a annoncé, le 15 juin, qu'il sera de nouveau permis de tenir un rassemblement de 50 personnes ou moins dans les lieux publics intérieurs dès lundi prochain.

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

ÉCONOMIE. Le ministère de l'Économie et de l'Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l'occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l'occasion de la fête du Canada.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h30

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.