Le préfet de la MRC de Lotbinière, Normand Côté, le président de Talsom, Olivier Laquinte et la directrice générale de la SADC de Lotbinière, Sylvie Drolet. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière, dans le cadre de son huitième Déjeuner du Nouvel An, a mis l’accent sur les stratégies à adopter afin de favoriser l’innovation en entreprise. Pour l’occasion, elle a reçu le président de la firme Talsom, Olivier Laquinte, le 24 janvier dernier, au Club de golf de Lotbinière, à Saint-Gilles.

«C’est un sujet qui peut-être perçu comme une solution à des défis que l’on rencontre dans nos organisations. En même temps, je dirais qu’il peut amener de la résistance et de la démotivation sur les moyens par lesquels on s’y prend. […] Il faut repenser nos façons de faire pour avoir un nouveau regard face au processus d’affaires», a lancé la directrice générale de la SADC de Lotbinière, Sylvie Drolet, en guise d’introduction à la conférence.

«Ce qui rend l’innovation intimidante, c’est que souvent on l’associe des noms comme Steve Jobs ou Jeff Bezos. […] Chacun de ces individus a changé la manière dont leur industrie fonctionne. Ils ont créé des entreprises plus grandes que nature et modifié la manière dont on vit», a constaté Olivier Laquinte.

Malgré tout cela, l’innovation n’est pas uniquement axée autour des nouvelles technologies et de la transformation numérique. Au contraire, ce n’est qu’une partie d’un écosystème plus complexe qui est centré sur l’être humain.

«L’essence de l’innovation, c’est de prendre les outils qui existent, d’identifier un problème ou un besoin dans l’environnement et [de s’en servir pour] y répondre», a simplement expliqué M. Laquinte.

Il a indiqué aux 67 participants présents que l’innovation s’articule autour de six valeurs: l’ouverture d’esprit, l’ambiguïté, l’empathie, la diversité, la multidisciplinarité et le prototypage.

«Les trois premières sont essentielles, si on ne les a pas, on ne peut pas innover. Les deux autres sont des accélérateurs. On peut aller plus vite si on crée un environnement qui va favoriser la diversité [et la multidisciplinarité] et la dernière nous permet de gérer les risques qu’on a dans nos organisations. La difficulté avec le prototypage, c’est d’accepter que tout ne soit pas parfait au départ», a-t-il précisé.

Il ajoute que la force de l’innovation réside dans la capacité d’être à la fois un leader, mais aussi un membre de l’équipe. «C’est la force du nombre qui va créer un mouvement.»

Tradition annuelle

«Chaque année, nous tentons de trouver pour vous un conférencier entrepreneur qui puisse vous faire cheminer», a mentionné Sylvie Drolet.

Le Déjeuner du Nouvel An s’inscrit dans une série d’activités organisée par la SADC de Lotbinière pour favoriser le développement économique des entreprises du territoire.

 

 

Les plus lus

St-Agapit : un homme aurait été tué dans une fusillade

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) va enquêter sur les circonstances entourant une intervention policière de la Sûreté du Québec, menée à Saint-Agapit le 4 octobre, alors qu'un civil de 41 ans serait décédé au cours d'une fusillade. Huit enquêteurs du BEI ont été envoyés sur place.

Le raisin québécois en vedette

AGRICULTURE. Le raisin de table du Québec compte pour moins de 1 % des raisins consommés par les Québécois. Pour les viticulteurs de la province, il est temps que cela change. C’est pour cette raison qu’une vingtaine d’entre eux ont uni leurs forces et ont lancé officiellement la saison du raisin de table, le 17 septembre dernier.

Le cri du cœur d’une restauratrice

ÉCONOMIE. La région de la Chaudière-Appalaches basculera dans la zone rouge le 1er octobre. Ce niveau d’alerte signifie également un rehaussement des restrictions, notamment la fermeture des salles à manger des restaurants. À bout de souffle et confrontée au manque de personnel provoqué le contexte actuel, Sylvie Fisette, la propriétaire du restaurant Le St-Octave, à Dosquet, n’a pas attendu les c...

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

Restaurants de nouveau fermé une pilule difficile à avaler

ÉCONOMIE. L’annonce que la région de la Chaudière-Appalaches tomberait en zone rouge le 1er octobre, pour une période de 28 jours, a eu l’effet d’une douche froide pour les restaurateurs de la région. Déjà durement éprouvés par le confinement de mars, ces derniers devront une fois de plus user de créativité pour survivre à la fermeture des salles à manger.

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

La ristourne Desjardins bientôt versée

ÉCONOMIE. Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, le 6 octobre, que les ristournes individuelles de ses membres seront versées au cours des prochaines semaines.

COVID-19 : 24 nouveaux cas et un décès enregistré dans la région

SANTÉ. Si pour une troisième journée le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a diminué en Chaudière-Appalaches, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé jeudi qu'un quatorzième résident de la région a récemment perdu la vie en raison du coronavirus.

Délit de fuite mortel à Sainte-Eulalie: automobiliste arrêté à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Un homme dans la cinquantaine a qui travaillait sur le chantier de l’autoroute 20 est, à la hauteur à du kilomètre 215, à Sainte-Eulalie, a perdu la vie après qu’il ait été heurté par un véhicule vers 4h ce matin. Il a finalement été retrouvé et arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec, à Saint-Apollinaire.

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.