(Crédit photo: Archives)

FINANCES. Desjardins Assurances générales a annoncé, le 6 avril, qu'elle accorde à ceux qui sont en confinement une remise sur leur prime d'assurance auto.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Par cette mesure, Desjardins Assurances générales souhaite refléter la nouvelle réalité de plusieurs Québécois qui ont réduit drastiquement leurs déplacements en raison des directives gouvernementales afin de freiner la propagation de la COVID-19.

La remise s'adresse, entre autres, aux personnes qui travaillent maintenant depuis leur maison, qui ont perdu leur emploi et à toutes autres personnes qui se trouvent en confinement. Elle sera calculée sur une période de trois mois de confinement et sera proportionnelle au kilométrage annuel déclaré au contrat d'assurance.

Les assurés admissibles qui souhaiteraient se prévaloir de cette remise doivent en faire la demande au www.desjardinsassurancesgenerales.com d'ici le 31 mai.

«Puisque les mesures sanitaires et de distanciation sociale mises en place en raison de la COVID-19 entrainent une réduction de l'utilisation des véhicules par les Canadiens, il nous apparait normal, comme coopérative, de leur accorder une remise sur leur prime d'assurance auto», a déclaré Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Également, l'utilisation d'un véhicule personnel ou commercial à des fins de livraison sera temporairement couverte par la police d'assurance auto des assurés de Desjardins Assurances générales. Cette modification ne s'applique cependant pas aux personnes qui effectueraient des livraisons par le biais d'applications ou de services tiers comme UberEats, Skip ou DoorDash. Les détenteurs d'une assurance auto bénéficient automatiquement de cet assouplissement. Aucune action n'est requise de leur part.

Aussi, puisque la situation actuelle amène plusieurs personnes à télétravailler, Desjardins Assurances générales a décidé de hausser temporairement à 10 000 $ la limite de couverture prévue aux contrats d'assurance habitation pour les biens utilisés pour exercer un travail à domicile. Cette protection supplémentaire s'applique automatiquement à l'ensemble des détenteurs d'une assurance habitation. Aucune action n'est requise de leur part.

Des milliers de membres souhaitent bénéficier des mesures d'allègement

Dans un autre ordre d'idées, Desjardins a annoncé que plus de 151 000 membres et clients, en date du 3 avril, ont communiqué avec la coopérative financière afin de profiter des mesures d'allègement qu'elle a mis en place.

De ce nombre, 81 000 demandes concernent les reports de paiement sur les cartes de crédit, le financement Accord D ou les prêts automobiles. Du côté des prêts et marges de crédit, c'est un total de 70 000 demandes qui a été reçu, dont 51 000 en lien avec un prêt hypothécaire.

 

Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

FAITS DIVERS. Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de p...

La SQ déploie plus d'effectifs afin de localiser Martin Carpentier

CHASSE À L'HOMME. C'est sous la pluie que s'amorce vendredi la huitième journée de recherche afin de trouver Martin Carpentier, ce Lévisien de 44 ans activement recherché par la Sûreté du Québec (SQ) en lien avec les décès de deux fillettes lévisiennes, Norah et Romy.

Des chambres pour les personnes atteintes d’Alzheimer

SOCIÉTÉ. Les propriétaires du Manoir Le Beau Rivage de Saint-Gilles investissent plus de 1 M$ dans la construction d’une nouvelle aile destinée aux personnes atteintes d’Alzheimer et en perte cognitive. Les travaux débuteront au retour des vacances de la construction et, si tout va bien, les premiers résidents devraient y faire leur entrée d’ici la fin de l’année.