(Crédit photo: Archives)

FINANCES. Desjardins Assurances générales a annoncé, le 6 avril, qu'elle accorde à ceux qui sont en confinement une remise sur leur prime d'assurance auto.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Par cette mesure, Desjardins Assurances générales souhaite refléter la nouvelle réalité de plusieurs Québécois qui ont réduit drastiquement leurs déplacements en raison des directives gouvernementales afin de freiner la propagation de la COVID-19.

La remise s'adresse, entre autres, aux personnes qui travaillent maintenant depuis leur maison, qui ont perdu leur emploi et à toutes autres personnes qui se trouvent en confinement. Elle sera calculée sur une période de trois mois de confinement et sera proportionnelle au kilométrage annuel déclaré au contrat d'assurance.

Les assurés admissibles qui souhaiteraient se prévaloir de cette remise doivent en faire la demande au www.desjardinsassurancesgenerales.com d'ici le 31 mai.

«Puisque les mesures sanitaires et de distanciation sociale mises en place en raison de la COVID-19 entrainent une réduction de l'utilisation des véhicules par les Canadiens, il nous apparait normal, comme coopérative, de leur accorder une remise sur leur prime d'assurance auto», a déclaré Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.

Également, l'utilisation d'un véhicule personnel ou commercial à des fins de livraison sera temporairement couverte par la police d'assurance auto des assurés de Desjardins Assurances générales. Cette modification ne s'applique cependant pas aux personnes qui effectueraient des livraisons par le biais d'applications ou de services tiers comme UberEats, Skip ou DoorDash. Les détenteurs d'une assurance auto bénéficient automatiquement de cet assouplissement. Aucune action n'est requise de leur part.

Aussi, puisque la situation actuelle amène plusieurs personnes à télétravailler, Desjardins Assurances générales a décidé de hausser temporairement à 10 000 $ la limite de couverture prévue aux contrats d'assurance habitation pour les biens utilisés pour exercer un travail à domicile. Cette protection supplémentaire s'applique automatiquement à l'ensemble des détenteurs d'une assurance habitation. Aucune action n'est requise de leur part.

Des milliers de membres souhaitent bénéficier des mesures d'allègement

Dans un autre ordre d'idées, Desjardins a annoncé que plus de 151 000 membres et clients, en date du 3 avril, ont communiqué avec la coopérative financière afin de profiter des mesures d'allègement qu'elle a mis en place.

De ce nombre, 81 000 demandes concernent les reports de paiement sur les cartes de crédit, le financement Accord D ou les prêts automobiles. Du côté des prêts et marges de crédit, c'est un total de 70 000 demandes qui a été reçu, dont 51 000 en lien avec un prêt hypothécaire.

 

Les plus lus

St-Agapit : un homme aurait été tué dans une fusillade

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) va enquêter sur les circonstances entourant une intervention policière de la Sûreté du Québec, menée à Saint-Agapit le 4 octobre, alors qu'un civil de 41 ans serait décédé au cours d'une fusillade. Huit enquêteurs du BEI ont été envoyés sur place.

Le raisin québécois en vedette

AGRICULTURE. Le raisin de table du Québec compte pour moins de 1 % des raisins consommés par les Québécois. Pour les viticulteurs de la province, il est temps que cela change. C’est pour cette raison qu’une vingtaine d’entre eux ont uni leurs forces et ont lancé officiellement la saison du raisin de table, le 17 septembre dernier.

Le cri du cœur d’une restauratrice

ÉCONOMIE. La région de la Chaudière-Appalaches basculera dans la zone rouge le 1er octobre. Ce niveau d’alerte signifie également un rehaussement des restrictions, notamment la fermeture des salles à manger des restaurants. À bout de souffle et confrontée au manque de personnel provoqué le contexte actuel, Sylvie Fisette, la propriétaire du restaurant Le St-Octave, à Dosquet, n’a pas attendu les c...

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

Restaurants de nouveau fermé une pilule difficile à avaler

ÉCONOMIE. L’annonce que la région de la Chaudière-Appalaches tomberait en zone rouge le 1er octobre, pour une période de 28 jours, a eu l’effet d’une douche froide pour les restaurateurs de la région. Déjà durement éprouvés par le confinement de mars, ces derniers devront une fois de plus user de créativité pour survivre à la fermeture des salles à manger.

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

La ristourne Desjardins bientôt versée

ÉCONOMIE. Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, le 6 octobre, que les ristournes individuelles de ses membres seront versées au cours des prochaines semaines.

COVID-19 : 24 nouveaux cas et un décès enregistré dans la région

SANTÉ. Si pour une troisième journée le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a diminué en Chaudière-Appalaches, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé jeudi qu'un quatorzième résident de la région a récemment perdu la vie en raison du coronavirus.

Délit de fuite mortel à Sainte-Eulalie: automobiliste arrêté à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Un homme dans la cinquantaine a qui travaillait sur le chantier de l’autoroute 20 est, à la hauteur à du kilomètre 215, à Sainte-Eulalie, a perdu la vie après qu’il ait été heurté par un véhicule vers 4h ce matin. Il a finalement été retrouvé et arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec, à Saint-Apollinaire.

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.