Crédit photo : Page Facebook de Justin Trudeau

ÉTUDIANT. Afin de soutenir les étudiants qui ont des difficultés financières en raison de la crise de la COVID-19, le gouvernement fédéral investira 9 G$ pour créer différents programmes d'aide destinés pour ces derniers. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, en a fait l'annonce mercredi lors de son point de presse quotidien sur l'évolution de l'épidémie au pays.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

Pour ce faire, Ottawa désira la création de la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE).

Concrètement, elle permettra aux étudiants postsecondaires, qui ne sont pas capables de se trouver un emploi cet été, de recevoir 1 250 $ par mois, de mai jusqu'en septembre.

Pour ceux qui s'occupent d'une autre personne ou qui ont un handicap, ces étudiants aux études postsecondaires recevront plutôt 1 750 $ par mois pendant cette période.

La PCUE sera disponible pour les étudiants qui sont aux études en ce moment, qui iront à l'école en septembre ou qui ont obtenu un diplôme après décembre 2019. Versés par l'Agence du revenu du Canada (ARC), les paiements seront rétroactifs au 1er mai.

«On veut que les étudiants puissent payer leur loyer et leur épicerie», a notamment souligné M. Trudeau.

Notons toutefois que la création de la PCUE dépend de l'adoption d'une loi à la Chambre des communes.

Autres aides

Également, le premier ministre a annoncé qu'Ottawa doublera le montant des bourses d'études qu'il accordera pour 2020-2021. Au Québec, la somme sera transférée au gouvernement provincial qui pourra ainsi bonifier son programme d'aide financière aux études.

De plus, le gouvernement fédéral créera la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant. L'initiative permettra aux étudiants qui font du bénévolat pour aider la société canadienne à combattre la COVID-19 pourront recevoir de 1 000 $ à 5 000 $.

Aussi, Ottawa créera 76 000 emplois supplémentaires pour des jeunes dans des secteurs «qui ont besoin d'un coup de main ou qui contribuent à la lutte contre la COVID-19».

Enfin, le gouvernement fédéral entend investir 291 M$ pour prolonger de trois à quatre mois les bourses et les subventions d'étudiants qui font de la recherche.

Les plus lus

St-Agapit : un homme aurait été tué dans une fusillade

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) va enquêter sur les circonstances entourant une intervention policière de la Sûreté du Québec, menée à Saint-Agapit le 4 octobre, alors qu'un civil de 41 ans serait décédé au cours d'une fusillade. Huit enquêteurs du BEI ont été envoyés sur place.

Le raisin québécois en vedette

AGRICULTURE. Le raisin de table du Québec compte pour moins de 1 % des raisins consommés par les Québécois. Pour les viticulteurs de la province, il est temps que cela change. C’est pour cette raison qu’une vingtaine d’entre eux ont uni leurs forces et ont lancé officiellement la saison du raisin de table, le 17 septembre dernier.

Le cri du cœur d’une restauratrice

ÉCONOMIE. La région de la Chaudière-Appalaches basculera dans la zone rouge le 1er octobre. Ce niveau d’alerte signifie également un rehaussement des restrictions, notamment la fermeture des salles à manger des restaurants. À bout de souffle et confrontée au manque de personnel provoqué le contexte actuel, Sylvie Fisette, la propriétaire du restaurant Le St-Octave, à Dosquet, n’a pas attendu les c...

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

Restaurants de nouveau fermé une pilule difficile à avaler

ÉCONOMIE. L’annonce que la région de la Chaudière-Appalaches tomberait en zone rouge le 1er octobre, pour une période de 28 jours, a eu l’effet d’une douche froide pour les restaurateurs de la région. Déjà durement éprouvés par le confinement de mars, ces derniers devront une fois de plus user de créativité pour survivre à la fermeture des salles à manger.

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

La ristourne Desjardins bientôt versée

ÉCONOMIE. Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, le 6 octobre, que les ristournes individuelles de ses membres seront versées au cours des prochaines semaines.

COVID-19 : 24 nouveaux cas et un décès enregistré dans la région

SANTÉ. Si pour une troisième journée le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a diminué en Chaudière-Appalaches, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé jeudi qu'un quatorzième résident de la région a récemment perdu la vie en raison du coronavirus.

Délit de fuite mortel à Sainte-Eulalie: automobiliste arrêté à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Un homme dans la cinquantaine a qui travaillait sur le chantier de l’autoroute 20 est, à la hauteur à du kilomètre 215, à Sainte-Eulalie, a perdu la vie après qu’il ait été heurté par un véhicule vers 4h ce matin. Il a finalement été retrouvé et arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec, à Saint-Apollinaire.

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.