Crédit photo : Capture d'écran - Radio-Canada

SANTÉ MENTALE. La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, et la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, ont profité mercredi de la conférence de presse portant sur l'évolution de l'épidémie au Québec pour annoncer la mise en place d'un plan d'action COVID-19 en santé mentale.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«On parle beaucoup de la santé physique dans le cadre de la pandémie. Mais il faut aussi parler de santé mentale. On n'a pas à choisir entre le virus et la détresse», a d'emblée lancé Mme Guilbault, qui prenait la relève du premier ministre, François Legault.

Doté d'une enveloppe budgétaire de 31 M$, le plan d'action dévoilé mercredi, en pleine Semaine nationale de la santé mentale, permettra de déployer plus de ressources pour venir en aide aux gens qui ressentent de la détresse psychologique.

Concrètement, Québec désire embaucher des professionnels psychosociaux qui pratiquent au privé. Aussi, le gouvernement veut bonifier les services offerts à la ligne téléphonique 811.

Avec ce plan, les autorités provinciales veulent s'attaquer à une problématique qui s'accentue depuis quelques semaines.

Depuis le début de la crise, 15 % des Québécois ont indiqué qu'ils vivaient de la détresse, soit sept fois plus qu'avant l'éclosion de l'épidémie.

«Selon la littérature et les études, la courbe à ce niveau s'accentuera au cours des prochains mois. Il faut aussi aplatir cette courbe et c'est pour cela que nous mettons en place ce plan d'action. Si vous avez un problème de santé mentale, n'hésitez pas à demander de l'aide. Nous serons là pour vous», a pour sa part souligné Mme McCann.

Bilan quotidien

 Dans un autre ordre d'idées, la vice-première ministre a dévoilé les dernières données portant sur l'évolution de l'épidémie dans la province. 112 personnes ont succombé à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures, faisant passer le total de décès provoqués par le coronavirus à 2 510 depuis le début de la crise.

910 nouveaux cas d'infection ont également été confirmés pendant cette période, ce qui fait passer le total de Québécois ayant reçu un résultat positif lors du test de dépistage à 34 327.

En ce qui a trait aux hospitalisations, 1 840 Québécois sont présentement soignés dans un centre hospitalier en raison de la COVID-19 (+ 19 comparativement à hier), dont 213 aux soins intensifs (- 5 comparativement à mardi). 7 923 Québécois se sont rétablis de l'infection.

Adaptation et respect

Également, comme l'a fait un peu plus tôt cette semaine François Legault, Geneviève Guilbault a demandé aux parents qui enverront leurs enfants à l'école primaire ou dans une garderie dès la semaine prochaine d'être compréhensifs.

De plus, rappelant que ce sont les personnes âgées de 70 ans et plus qui sont les plus à risque de développer des complications s'ils contractent la COVID-19, elle a invité les enseignants et les intervenantes en petite enfance âgés entre 60 et 69 ans de retourner au boulot la semaine prochaine.

«Ce retour amènera des enjeux logistiques. Nous faisons face à une situation exceptionnelle. J'invite donc les Québécois à être en mode solution. De plus, j'invite les parents à préparer leurs enfants aux nouvelles consignes qu'ils auront à suivre à l'école. (...) Je comprends également que des travailleurs ont des inquiétudes, mais le facteur de risque est pour les personnes âgées de 70 ans et plus», a affirmé Mme Guilbault.

Enfin, la vice-première ministre a souligné que le déconfinement graduel «fera du bien» aux Québécois, mais que pour ce retour à la «normale» puisse se continuer, les résidents de la province doivent respecter à la lettre les consignes de la Santé publique.


Les plus lus

St-Agapit : un homme aurait été tué dans une fusillade

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) va enquêter sur les circonstances entourant une intervention policière de la Sûreté du Québec, menée à Saint-Agapit le 4 octobre, alors qu'un civil de 41 ans serait décédé au cours d'une fusillade. Huit enquêteurs du BEI ont été envoyés sur place.

Le raisin québécois en vedette

AGRICULTURE. Le raisin de table du Québec compte pour moins de 1 % des raisins consommés par les Québécois. Pour les viticulteurs de la province, il est temps que cela change. C’est pour cette raison qu’une vingtaine d’entre eux ont uni leurs forces et ont lancé officiellement la saison du raisin de table, le 17 septembre dernier.

Le cri du cœur d’une restauratrice

ÉCONOMIE. La région de la Chaudière-Appalaches basculera dans la zone rouge le 1er octobre. Ce niveau d’alerte signifie également un rehaussement des restrictions, notamment la fermeture des salles à manger des restaurants. À bout de souffle et confrontée au manque de personnel provoqué le contexte actuel, Sylvie Fisette, la propriétaire du restaurant Le St-Octave, à Dosquet, n’a pas attendu les c...

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

Restaurants de nouveau fermé une pilule difficile à avaler

ÉCONOMIE. L’annonce que la région de la Chaudière-Appalaches tomberait en zone rouge le 1er octobre, pour une période de 28 jours, a eu l’effet d’une douche froide pour les restaurateurs de la région. Déjà durement éprouvés par le confinement de mars, ces derniers devront une fois de plus user de créativité pour survivre à la fermeture des salles à manger.

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

La ristourne Desjardins bientôt versée

ÉCONOMIE. Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, le 6 octobre, que les ristournes individuelles de ses membres seront versées au cours des prochaines semaines.

COVID-19 : 24 nouveaux cas et un décès enregistré dans la région

SANTÉ. Si pour une troisième journée le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a diminué en Chaudière-Appalaches, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé jeudi qu'un quatorzième résident de la région a récemment perdu la vie en raison du coronavirus.

Délit de fuite mortel à Sainte-Eulalie: automobiliste arrêté à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Un homme dans la cinquantaine a qui travaillait sur le chantier de l’autoroute 20 est, à la hauteur à du kilomètre 215, à Sainte-Eulalie, a perdu la vie après qu’il ait été heurté par un véhicule vers 4h ce matin. Il a finalement été retrouvé et arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec, à Saint-Apollinaire.

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.