Crédit photo : Capture d'écran - Radio-Canada

SANTÉ MENTALE. La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, et la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, ont profité mercredi de la conférence de presse portant sur l'évolution de l'épidémie au Québec pour annoncer la mise en place d'un plan d'action COVID-19 en santé mentale.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«On parle beaucoup de la santé physique dans le cadre de la pandémie. Mais il faut aussi parler de santé mentale. On n'a pas à choisir entre le virus et la détresse», a d'emblée lancé Mme Guilbault, qui prenait la relève du premier ministre, François Legault.

Doté d'une enveloppe budgétaire de 31 M$, le plan d'action dévoilé mercredi, en pleine Semaine nationale de la santé mentale, permettra de déployer plus de ressources pour venir en aide aux gens qui ressentent de la détresse psychologique.

Concrètement, Québec désire embaucher des professionnels psychosociaux qui pratiquent au privé. Aussi, le gouvernement veut bonifier les services offerts à la ligne téléphonique 811.

Avec ce plan, les autorités provinciales veulent s'attaquer à une problématique qui s'accentue depuis quelques semaines.

Depuis le début de la crise, 15 % des Québécois ont indiqué qu'ils vivaient de la détresse, soit sept fois plus qu'avant l'éclosion de l'épidémie.

«Selon la littérature et les études, la courbe à ce niveau s'accentuera au cours des prochains mois. Il faut aussi aplatir cette courbe et c'est pour cela que nous mettons en place ce plan d'action. Si vous avez un problème de santé mentale, n'hésitez pas à demander de l'aide. Nous serons là pour vous», a pour sa part souligné Mme McCann.

Bilan quotidien

 Dans un autre ordre d'idées, la vice-première ministre a dévoilé les dernières données portant sur l'évolution de l'épidémie dans la province. 112 personnes ont succombé à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures, faisant passer le total de décès provoqués par le coronavirus à 2 510 depuis le début de la crise.

910 nouveaux cas d'infection ont également été confirmés pendant cette période, ce qui fait passer le total de Québécois ayant reçu un résultat positif lors du test de dépistage à 34 327.

En ce qui a trait aux hospitalisations, 1 840 Québécois sont présentement soignés dans un centre hospitalier en raison de la COVID-19 (+ 19 comparativement à hier), dont 213 aux soins intensifs (- 5 comparativement à mardi). 7 923 Québécois se sont rétablis de l'infection.

Adaptation et respect

Également, comme l'a fait un peu plus tôt cette semaine François Legault, Geneviève Guilbault a demandé aux parents qui enverront leurs enfants à l'école primaire ou dans une garderie dès la semaine prochaine d'être compréhensifs.

De plus, rappelant que ce sont les personnes âgées de 70 ans et plus qui sont les plus à risque de développer des complications s'ils contractent la COVID-19, elle a invité les enseignants et les intervenantes en petite enfance âgés entre 60 et 69 ans de retourner au boulot la semaine prochaine.

«Ce retour amènera des enjeux logistiques. Nous faisons face à une situation exceptionnelle. J'invite donc les Québécois à être en mode solution. De plus, j'invite les parents à préparer leurs enfants aux nouvelles consignes qu'ils auront à suivre à l'école. (...) Je comprends également que des travailleurs ont des inquiétudes, mais le facteur de risque est pour les personnes âgées de 70 ans et plus», a affirmé Mme Guilbault.

Enfin, la vice-première ministre a souligné que le déconfinement graduel «fera du bien» aux Québécois, mais que pour ce retour à la «normale» puisse se continuer, les résidents de la province doivent respecter à la lettre les consignes de la Santé publique.


Les plus lus

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Collision mortelle à Saint-Gilles

FAITS DIVERS. Deux personnes ont perdu la vie cet après-midi, à Saint-Gilles, lors d’une collision impliquant une moto à trois roues et une voiture. Les événements sont survenus vers 13h45 sur la route 273.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

ENQUÊTE. L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Martin Carpentier : nouvelle stratégie de communication

FAITS DIVERS. Quatre jours après le début de la chasse à l’homme pour mettre la main au collet de Martin Carpentier, 44 ans, de Lévis, la Sûreté du Québec a décidé, hier soir, de rester muette sur la suite de l’opération de recherche. Ce dernier est recherché par les autorités depuis samedi après la découverte des corps de ses deux filles Norah et Romy dans un boisé de Saint-Apollinaire.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

FAITS DIVERS. Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de p...

La SQ déploie plus d'effectifs afin de localiser Martin Carpentier

CHASSE À L'HOMME. C'est sous la pluie que s'amorce vendredi la huitième journée de recherche afin de trouver Martin Carpentier, ce Lévisien de 44 ans activement recherché par la Sûreté du Québec (SQ) en lien avec les décès de deux fillettes lévisiennes, Norah et Romy.

Des chambres pour les personnes atteintes d’Alzheimer

SOCIÉTÉ. Les propriétaires du Manoir Le Beau Rivage de Saint-Gilles investissent plus de 1 M$ dans la construction d’une nouvelle aile destinée aux personnes atteintes d’Alzheimer et en perte cognitive. Les travaux débuteront au retour des vacances de la construction et, si tout va bien, les premiers résidents devraient y faire leur entrée d’ici la fin de l’année.