(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

CULTURE. L’agriculture est au cœur de l’histoire du Québec et l’un des témoins de ce passé est la machinerie associée à la culture de la terre. À Issoudun, il est possible d’avoir un aperçu de la vie agricole du début du 20e siècle avec la collection de miniatures exposée au Musée Isidore-Boisvert.

Les 150 pièces, toutes confectionnées par l’Issoudunois Isidore Boisvert, permettent d’avoir une idée de ce qu’était la vie dans les champs au siècle dernier et de constater l’importance du cheval dans le travail agricole.

Ainsi, il est possible d’y voir plusieurs engins tractés par des chevaux : charrette à foin, arracheuse à patate, sleigh, rouleau à terre, semoir, etc. Des textes descriptifs viennent expliquer la fonction de chacune de ces machines.

«Pour quelqu’un qui ne sait rien de l’agriculture, il est difficile de connaître la fonction de chacune des machines et de savoir comment elles étaient utilisées», a rappelé la mairesse d’Issoudun, Annie Thériault. Cette dernière a participé à la revitalisation du musée et à la rédaction des textes explicatifs en 2006.

De plus, elles ont été classées selon les saisons. Il est alors possible de les remettre dans leur contexte d’utilisation comme le temps des sucres, le labour, la fauche des foins ou l’enlèvement de la neige.

On peut également y voir d’autres véhicules comme des calèches, des traîneaux et un corbillard ainsi que différents outils qui étaient utilisés par les agriculteurs de l’époque et d’autres qui meublaient le quotidien des gens: baratte à beurre, meule, laveuse ou métier à tisser.

Pour le plaisir

Isidore Boisvert ne recherchait pas la reconnaissance avec son travail. Ce dernier n’était pas un artiste, mais un retraité qui reproduisait des machines agricoles en petit format (quelquefois dans un gabarit un peu plus imposant) pour le plaisir et pour passer le temps. Et pour les confectionner, il utilisait souvent des objets du quotidien.

«C’était un patenteux. Il prenait tout ce qu’il avait sous la main. Lorsque l’on regarde de près on reconnaît certains éléments qui ont servi à la fabrication des pièces. Aussi, on a demandé à l’une de nos fermières, Marianne Cayer, de décorer nos miniatures afin d’y ajouter un peu de vie. Elle avait une collection de poupées Barbie. Elle a confectionné des vêtements et les a toutes habillées à la mode du temps», a décrit Annie Thériault.

À son décès, en 1996, il a légué sa collection à la municipalité. Ce n’est que quelques années plus tard qu’elle a été mise en valeur, après qu’Issoudun se soit porté acquéreur de l’édifice de l’ancienne école primaire. À l’initiative de bénévoles et d’élus, une salle de classe située au deuxième étage a été aménagée afin d’y exposer le travail de M. Boisvert. C’est à ce moment qu’une grande fresque murale a été peinte sur les murs de la pièce qui illustre des scènes de la vie agricole de l’époque.

Le Musée Isidore-Boisvert se trouve au deuxième étage du Centre communautaire d’Issoudun.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Important investissement à Saint-Narcisse-de-Beaurivage

ÉCONOMIE. Avantis Coopérative a confirmé, ce matin, un investissement de 650 000 $ à Saint-Narcisse-de-Beaurivage pour transformer et moderniser ses installations commerciales.

Des terrains qui n’auraient pas dû être donnés à Val-Alain

SOCIÉTÉ. Au printemps 2022, la Corporation de développement économique (CDE) de Val-Alain avait mis en place un programme de dons de terrain. Parallèlement, la Municipalité avait mis en vente d’autres terrains à 0,95 $ du pied carré. La nouvelle rapportée dans les médias nationaux en juin 2022 a attiré l’attention de la Commission municipale du Québec (CMQ) et de la Direction des enquêtes et des p...

Les Mercenaires prendront l’air

SPORT. Les Mercenaires de Lotbinière, de la Ligue de hockey Côte-Sud (LHCS) offriront un important cadeau à leurs partisans. Le 29 janvier prochain à 14h30, ils affronteront le Décor Mercier de Montmagny, à Saint-Apollinaire, sur la glace de l’Espace Philippe Boucher.

C’est un petit garçon

SOCIÉTÉ. La MRC de Lotbinière a accueilli son tout premier bébé de 2023. Jules Sauvé est né le 1er janvier à 9h44, à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Rétrospective 2022 – Août

RÉTROSPECTIVE. Marqué par le déclenchement de la campagne électorale provinciale le 28 août, l’actualité du huitième mois de l’année n’a pas uniquement été teintée de politique. Spectacles, festivals et transport scolaire ont été quelques-uns des autres sujets de discussion qui ont retenu l’attention dans la région.

Victoire des Mercenaires

HOCKEY. Le 30 décembre dernier, les Mercenaires de Lotbinière, de la Ligue de hockey Côte-Sud, ont accueilli au Centre récréatif de Saint-Gilles, le Giovannina de Sainte-Marie. Les locaux ont ainsi pu terminer l’année sur une bonne note et offrir à leurs partisans une victoire.

La faim ne prend pas de congé pendant les Fêtes

COMMUNAUTÉ. Les impacts de l’inflation que vit le pays depuis le début de l’année se font de plus en plus sentir dans les poches des citoyens de la MRC de Lotbinière. Parmi, les besoins essentiels à combler, celui de l’alimentation demeure le plus important enjeu et Aide Alimentaire Lotbinière en ressent les effets dans les demandes d’aide reçues.

Une aide fédérale pour soutenir les petites entreprises touristiques

TOURISME. Le gouvernement fédéral a confirmé, le 11 janvier, une aide de 40 M$ accordée à la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Réseau des SADC et CAE. Cette somme permettra de soutenir les petites entreprises du secteur touristique.

Rétrospective 2022 – Septembre

RÉTROSPECTIVE. Si la campagne électorale a occupé en grande partie l’actualité nationale, régionale et locale de septembre, on voyait aussi poindre le début de la saga entourant le climat de tension qui régnait à Saint-Antoine-de-Tilly.

Matières résiduelles : plus de 375 000 $ en redevances

ENVIRONNEMENT. La MRC de Lotbinière a fait le point, le 11 janvier, sur les sommes qu’elle recevra du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques (MELCC) en guise de redevance pour l’élimination des matières résiduelles en 2022.