Onil Groleau et le maire de Lotbinière, Jean Bergeron. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

PATRIMOINE. Plusieurs citoyens de la municipalité de Lotbinière ont participé bénévolement au projet de conservation et de restauration du Calvaire Saint-Eustache. Après deux ans, le corpus et sa croix ont retrouvé leur place, le 7 mai dernier, au petit parc du 571 rang Saint-Eustache.

«C’était un assez gros travail de restauration», a indiqué le maire, Jean Bergeron. La précédente restauration majeure remontait à 1991.

En 2017, le Calvaire Saint-Eustache était en mauvais état. Lorsqu’il a été décidé d’en faire la restauration, une partie de la croix était pourrie. «Le corpus a été décroché pour protéger la sculpture puisque la croix était sur le point de tomber. Il fallait la sortir de là», a précisé le maire.

Les nombreux changements de personnel à la municipalité ont retardé la réalisation du projet, a poursuivi M. Bergeron. Cependant, soucieux du patrimoine de leur communauté, plusieurs citoyens ont offert de leur temps ou des matériaux pour concrétiser le projet. Seules la peinture de la statue et la restauration de l’édicule ont fait l’objet d’un contrat avec la ville.

Onil Groleau et sa famille ont travaillé à la restauration de la sculpture du christ, un œuvre du sculpteur Adolphe Patry datant de 1883.

«En mars 2002, nous avons récupéré le corpus et la croix pour lui redonner une nouvelle apparence. Nous avons détaché le corpus et installé dans notre garage. Mon épouse Claire et moi l’avons sablé et décapé. Ma fille, Maude, a obtenu le contrat de la municipalité pour peinturer la statue», a-t-il indiqué.

«Ça prenait quelqu’un de méticuleux parce qu’il ne fallait pas altérer la sculpture. C’est une œuvre d’art. Dans tout le travail de préparation et de décapage, il fallait garder les caractéristiques. Avec les années, on avait perdu certains détails qui sont réapparus de façon beaucoup plus évidente avec le sablage et la peinture», a ajouté Jean Bergeron.

L’état de la croix n’a pas permis de la conserver. Onil Groleau en a fabriqué une nouvelle. «J’ai respecté les dimensions exactes de la croix. La seule différence, c’est qu’elle est faite de cèdre. Elle ne pourrira pas.» Par ailleurs, a-t-il tenu à préciser, les billots de bois servant à la fabriquer et la coupe des poutres ont été offerts par d’autres citoyens de la région.

Quant à l’édicule, construit au début du 20e siècle, le contrat a été attribué à Guillaume Laliberté. Ce dernier l’a démonté en 2019. Il a coulé une nouvelle base de béton pour ensuite changer les poteaux, remonter le toit et le repeinturer.

La restauration de la structure religieuse s’inscrit également dans un projet plus vaste de revitalisation du parc. Un nouveau banc sera réinstallé, les peupliers seront remplacés par des chênes colonnaires, l’affichage sera revu et un nouveau panneau d’interprétation sera installé.

Jean Bergeron rappelle que le Calvaire Saint-Eustache est cité dans l’ouvrage publié en 1994 Les croix de chemin du Québec : inventaire sélectif et trésor de Jean Simard et Jocelyne Milot comme l’un des 25 monuments du genre au Québec qui peut être qualifié de trésor.

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Piste de course à Sainte-Croix: le règlement adopté

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, le 7 septembre, par un vote de 5 contre 1, le règlement visant à encadrer les heures d’exploitation du Circuit Riverside Speedway.

Trottoir à Saint-Flavien : les citoyens rejettent le règlement d’emprunt

VOTE. La Municipalité de Saint-Flavien a dévoilé, le 5 septembre en soirée, les résultats du référendum exigé par des Saint-Flaviennois sur le règlement d’emprunt de 1,1 M$ souhaité par le conseil municipal afin de financer les travaux de construction d’un trottoir dans le village. Une forte majorité des citoyens éligibles à voter lors du référendum ont exprimé leur opposition au règlement d’empru...

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

POLITIQUE. La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir le député de Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Piste de course de Sainte-Croix: Pour Sainte-Croix veut le retrait du projet de règlement

POLITIQUE. L’équipe Pour Sainte-Croix, qui veut obtenir les sièges au conseil municipal de la municipalité lotbinièroise lors des prochaines élections municipales en novembre, demande au conseil municipal de faire marche arrière dans le dossier de la piste de course de Sainte-Croix. Le groupe dirigé par Stéphane Dion, l’aspirant à la mairie, souhaite que le projet de règlement soit retiré, afin qu...

Important chantier à Saint-Agapit

LOISIRS. Les travailleurs de la construction ont remplacé depuis le 16 août les planchistes au parc de planche à roulettes de Saint-Agapit. Grâce à un investissement de 500 000 $, le site sera refaçonné pour permettre l’installation de nouveaux équipements, dont des jeux d’eau.

Lamarche fait de la défense de la laïcité une priorité

POLITIQUE. Par voie de communiqué, le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, s’est réjoui, le 31 août, que le chef de sa formation politique, Yves‑François Blanchet, se soit de nouveau engagé à défendre la laïcité de l’État à la suite des élections du 20 septembre prochain.

La crème du motocross à Issoudun

ÉVÉNEMENT. Le complexe Gravité Action Sports d’Issoudun accueillera de nouveau une étape du championnat provincial de motocross Challenge Québec. Plusieurs centaines de pilotes croiseront le fer sur le site lotbiniérois lors de la fin de semaine de la fête du Travail, les 4 et 5 septembre prochains.

Les usines Laflamme Portes et fenêtres vendues

TRANSACTION. Par voie de communiqué, Fenplast a annoncé, le 7 septembre, qu’elle a acquis les actifs résiduels du Groupe Atis, dont les ex-usines de Laflamme Portes et fenêtres de Saint-Apollinaire.

Un aspirant à la succession de Bernard Ouellet se dévoile

POLITIQUE. Conseiller municipal à Saint-Apollinaire depuis 12 ans, Jonathan Moreau a fait savoir, le 19 août, qu’il sollicitera un mandat lors des prochaines élections municipales, mais cette fois pour devenir le maire de la municipalité. Le 7 novembre prochain, il tentera donc d’obtenir la confiance de ses concitoyens afin de remplacer Bernard Ouellet, qui a décidé de se retirer de la vie politiq...

S’engager encore pour faire avancer les choses

POLITIQUE. L’ancien conseiller municipal et maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, portera de nouveau les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC) dans Lévis-Lotbinière lors des élections fédérales du 20 septembre. Avec cette nouvelle implication, l’homme de 65 ans espère être élu afin de travailler à lutter contre les changements climatiques et favoriser l’innovation.