(Crédit photo : Courtoisie)

AFFAIRES. L’augmentation des adoptions de chiens et la popularité des activités de plein air ont été favorables à l’entreprise Nahak de Laurier-Station. Au cours de la dernière année, l’entreprise spécialisée dans la fabrication d’équipements sportifs pour chien a vu son chiffre d’affaires doubler et ses ventes en ligne augmenter de façon fulgurante.

L’entreprise connaissait déjà une période de croissance avant que la COVID-19 ne fasse son apparition. La pandémie a eu comme effet d’accélérer cette croissance au lieu de la freiner. «Ça nous a surpris», a lancé, d’entrée de jeu, le président et fondateur de l’entreprise, Renaud Trudel Boisclair.

À l’arrivée de la première vague de la COVID-19, en mars 2020, comme presque toutes les autres entreprises au Québec, Nahak a dû fermer ses portes pendant presque deux mois.

«Les gens ne pouvaient pas voyager. Évidemment, ils ont cherché à faire des activités de façon plus locale. Il y a eu aussi beaucoup d’adoptions de chiens et le secteur du plein air a explosé. […] On a été entièrement fermé pendant 7 à 8 semaines. Comme on fait tout à notre atelier, c’est sûr que ça a donné un coup à la production en plein pendant que la demande était forte. C’était un très gros défi, ç’a été très long à rattraper, d’où le nombre important d’embauches qu’on a fait», a-t-il enchaîné.

Ainsi, l’entreprise a doublé son personnel, passant de 12 à 25 employés pendant la dernière année. Contrairement à d’autres secteurs d’activité, le recrutement n’a pas été un casse-tête important.

«C’est un beau problème d’avoir à répondre à la demande dans un contexte où pourvoir des postes devient un défi. Ce qui nous a aidés, c’est qu’on a reçu beaucoup de candidatures spontanées de personnes qui voulaient travailler dans un milieu relié aux chiens. Parmi nos employés, on compte plusieurs propriétaires de chiens», a poursuivi M. Trudel Boisclair.

Comme c’est le cas dans plusieurs compagnies du secteur manufacturier, le plus gros problème rencontré par Nahak a finalement été l’approvisionnement en matières premières.

L’avenir

Les produits de l’entreprise sont déjà distribués dans plus de 200 points de vente au Canada en plus de la vente en ligne au Canada et aux États-Unis. Si la croissance se poursuit, l’entreprise prévoit agrandir ses installations de Laurier-Station en 2022.

D’ailleurs, si le rythme actuel est appelé à ralentir, la croissance, elle ne le sera pas. Renaud Trudel Boisclair croit qu’elle reprendra le rythme d’avant pandémie.

«Nous avons commencé en 2015, le timing était déjà bon, il y avait un engouement pour ce type d’activité. Il y avait donc une croissance naturelle. La COVID a été un accélérateur et elle a contribué à nous faire connaître à l’extérieur du Québec. […] C’est un beau secteur en croissance. Le sport attelé c’est encore relativement nouveau et une bonne partie des propriétaires de chiens ne connaissent pas ça. On travaille justement à faire connaître et à démocratiser la pratique.»

 

 

Les plus lus

Enquête sur le décès d’un poupon

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec (SQ) enquête actuellement sur les circonstances qui ont mené au décès d’un poupon de 2 mois, le 25 octobre dernier.

Laurier-Station a une nouvelle mairesse

POLITIQUE. Il y aura du changement à la mairie de Laurier-Station. Les citoyens ont une nouvelle mairesse. Huguette Charest a été élue avec 65,5 % des voix lors du scrutin de dimanche dernier.

Pincé à 117 km/h dans une zone de 60 km/h

FAITS DIVERS. Un jeune homme de 18 ans de Saint-Antoine-de-Tilly se souviendra longtemps de sa balade sur le boulevard Champlain, à Québec. Les policiers de l’unité de soutien en sécurité routière de Québec l’ont intercepté, le 19 novembre, pour grand excès de vitesse.

Stéphane Dion est le nouveau maire de Sainte-Croix

ÉLECTIONS. Après plusieurs heures d’attente, le chef de l’équipe Pour Sainte-Croix, Stéphane Dion, a officiellement été élu maire de Sainte-Croix, dans la nuit du 7 au 8 novembre. Cinq des six conseillers de la prochaine administration municipale sont également des membres du parti du nouveau premier magistrat de la municipalité lotbiniéroise.

La fin d’une époque

PORTRAIT. Encore aujourd’hui, il est possible de croiser régulièrement un laitier qui fait ses livraisons à domicile dans les rues de son quartier. C’est plus rare de voir des boulangers sur la route. L’un des derniers à le faire encore au Québec roulait dans les rues MRC de Lotbinière et il a accroché les clés de son camion le 30 octobre dernier.

Accident tragique à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Le corps d’un homme de 43 ans originaire de la région de Portneuf a été retrouvé hier vers 11h, sur les berges à Sainte-Croix.

Meilleure reconnaissance demandée

SOCIÉTÉ. Les syndiqués du CPE l’Envol manifestaient en grand nombre ce matin à Sainte-Croix. Ils s’étaient rassemblés devant l’église le 4 novembre, dans le cadre de leur troisième journée de grève consécutive, pour dénoncer la lenteur dans les négociations avec le gouvernement.

Sécurité routière: les parents d’Anaïs demandent à l’administration municipale d’agir

SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Dans une lettre envoyée à la fin octobre à Normand Côté, le maire de Saint-Flavien, et la directrice générale et secrétaire-trésorière de la Municipalité, Catherine Fiset, les parents d’Anaïs Renaud, cette jeune fille qui a été happée mortellement le long de la rue Principale en 2018, leur demandent d’agir afin de construire un trottoir le long de l’artère.

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

Jean Lecours satisfait de sa campagne électorale

POLITIQUE. Le candidat à la mairie de Sainte-Croix et conseiller municipal sortant, Jean Lecours, a tracé le bilan de la campagne électorale actuelle. À moins d’une semaine du vote, il est positif et satisfait de la campagne qu’il a menée.