Jacques Gourde, député de Lévis-Lotbinière, Étienne Boucher, président des Fêtes, Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac et Denis Dion, maire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage. (Crédit photo : Courtoisie)

SOCIÉTÉ. La programmation des Fêtes du 150e anniversaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage a été officiellement lancée le 9 octobre dernier. Devant plus de 250 personnes qui s’étaient réunies au terrain de balle, le comité organisateur a présenté les activités qui commenceront le 31 décembre de cette année.

«Il y a des activités familiales, il y en a pour les plus petits, d’autres pour les aînés. Il y en a pour tous les goûts. Personne n’a été mis de côté», a indiqué la responsable des communications du comité, Caroline Laterreur.

Près de deux ans de travail ont été nécessaires aux 69 membres du comité pour préparer la fête. «C’est sûr que c’est sujet à changements, mais il fallait avancer. Il fallait signer les contrats avec les artistes. Ils avaient besoin de savoir si on allait de l’avant», a ajouté Caroline Laterreur.

Elles se dérouleront principalement au Centre communautaire, au terrain de balle et au Centre sportif Yanni Gourde.

Programmation diversifiée

Ainsi, les célébrations commenceront par une messe à l’église, le 31 décembre 2021. Suivra, tout de suite après, un party au centre communautaire et dans son stationnement. Au programme de la soirée, musique par La famille Soucy et Gaston Blais, animation et feux d’artifice, à minuit.

En février, le Carnaval d’hiver proposera du 18 au 20 février, un tournoi de cartes, un tournoi de hockey et du patinage libre. La fin de semaine suivante, les 26 et 27 février, il y aura encore du patinage libre, mais aussi une randonnée aux flambeaux dans le cadre des Plaisirs d’hiver.

En mars, les Chevaliers de Colomb tiendront leur traditionnelle collecte de sang. Le comité des Fêtes a lancé un défi à la population de faire plus de 150 dons. Le 9 avril, ce sera la tournée des cabanes à sucre. La fin de semaine du 20 au 22 mai sera occupée. D’abord, il y aura la présentation de la pièce de théâtre Le Shack à Hector, par Ginette Hamel (20 et 21 mai) et la Fin de semaine d’époque (21 et 22 mai). Parmi les activités prévues, expositions de voitures et d’artisanat ainsi qu’une course de boîte à savon le dimanche.

Par la suite, il y aura une pause jusqu’au mois d’août. Les activités reprendront les 18, 19, 20 et 21 août avec la soirée bingo sous le chapiteau, la soirée patin à roulettes année 1980, la journée des retrouvailles et la parade dans les rues de Saint-Narcisse avec souper spectacle du Marise Music Band sous le chapiteau Bernard Breton.

Notons que la journée des retrouvailles du 20 août se déroulera à l’église et au cimetière pour la messe et la présentation des familles souches. La journée se conclura au chapiteau pour le souper et le spectacle de René Turgeon.

L’année de festivité se terminera en septembre avec la présentation d’une soirée cinéma en famille, le 9 septembre au terrain de balle. Un spectacle d’humour complètera la programmation le 24 septembre. L’identité de l’humoriste mystère sera dévoilée en février ou en mars 2022.

Bière et livre

Par ailleurs, pour souligner cet anniversaire, le comité a fait brasser une bière par Oxymore microbrasserie de Saint-Gilles.

La 1872 est une bière Session NEIPA qui a été brassée chez Oxymore grâce à la collaboration de Ras L’Bock, Malterie Caux-Laflamme et L’Insolite. Le nom de la bière évoque Saint-Narcisse-de-Beaurivage et son histoire. La 1872 représente l’année de la fondation du village. L’étiquette fait aussi référence à l’histoire puisque le nom des trente familles souches s’y retrouve.

Quant au livre, Mme Laterreur souligne qu’il y a eu un peu de retard. Pour le moment, aucune date de lancement n’a été arrêtée. «La population de Saint-Narcisse est fière. Nous voulons qu’il nous représente et qu’il soit le plus parfait possible. Nous préférons le sortir plus tard que d’y retrouver des erreurs.»

 

 

 

Les plus lus

Enquête sur le décès d’un poupon

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec (SQ) enquête actuellement sur les circonstances qui ont mené au décès d’un poupon de 2 mois, le 25 octobre dernier.

Laurier-Station a une nouvelle mairesse

POLITIQUE. Il y aura du changement à la mairie de Laurier-Station. Les citoyens ont une nouvelle mairesse. Huguette Charest a été élue avec 65,5 % des voix lors du scrutin de dimanche dernier.

Pincé à 117 km/h dans une zone de 60 km/h

FAITS DIVERS. Un jeune homme de 18 ans de Saint-Antoine-de-Tilly se souviendra longtemps de sa balade sur le boulevard Champlain, à Québec. Les policiers de l’unité de soutien en sécurité routière de Québec l’ont intercepté, le 19 novembre, pour grand excès de vitesse.

Stéphane Dion est le nouveau maire de Sainte-Croix

ÉLECTIONS. Après plusieurs heures d’attente, le chef de l’équipe Pour Sainte-Croix, Stéphane Dion, a officiellement été élu maire de Sainte-Croix, dans la nuit du 7 au 8 novembre. Cinq des six conseillers de la prochaine administration municipale sont également des membres du parti du nouveau premier magistrat de la municipalité lotbiniéroise.

La fin d’une époque

PORTRAIT. Encore aujourd’hui, il est possible de croiser régulièrement un laitier qui fait ses livraisons à domicile dans les rues de son quartier. C’est plus rare de voir des boulangers sur la route. L’un des derniers à le faire encore au Québec roulait dans les rues MRC de Lotbinière et il a accroché les clés de son camion le 30 octobre dernier.

Accident tragique à Sainte-Croix

FAITS DIVERS. Le corps d’un homme de 43 ans originaire de la région de Portneuf a été retrouvé hier vers 11h, sur les berges à Sainte-Croix.

Meilleure reconnaissance demandée

SOCIÉTÉ. Les syndiqués du CPE l’Envol manifestaient en grand nombre ce matin à Sainte-Croix. Ils s’étaient rassemblés devant l’église le 4 novembre, dans le cadre de leur troisième journée de grève consécutive, pour dénoncer la lenteur dans les négociations avec le gouvernement.

Sécurité routière: les parents d’Anaïs demandent à l’administration municipale d’agir

SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Dans une lettre envoyée à la fin octobre à Normand Côté, le maire de Saint-Flavien, et la directrice générale et secrétaire-trésorière de la Municipalité, Catherine Fiset, les parents d’Anaïs Renaud, cette jeune fille qui a été happée mortellement le long de la rue Principale en 2018, leur demandent d’agir afin de construire un trottoir le long de l’artère.

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

Jean Lecours satisfait de sa campagne électorale

POLITIQUE. Le candidat à la mairie de Sainte-Croix et conseiller municipal sortant, Jean Lecours, a tracé le bilan de la campagne électorale actuelle. À moins d’une semaine du vote, il est positif et satisfait de la campagne qu’il a menée.