(Crédit photo: Courtoisie et Odina Desrochers)

Le cœur de Rodrigue Biron n’a jamais quitté Lotbinière

Lors d’une rencontre exceptionnelle que M. Rodrigue Biron m’a accordée la semaine dernière, j’ai rapidement constaté qu’il était vraiment fier de la carrière politique qu'il a menée dans le comté de Lotbinière. «Regarde, à ma gauche, le Pont de Québec, à ma droite, le clocher de l’église de Sainte-Croix et plus loin, Pointe Platon. Cette vue exceptionnelle me ramène dans Lotbinière.»

Né à Sainte-Croix le 8 septembre 1934, il a étudié à l'Institut de technologie de Québec et à l'Université Laval où il s’est spécialisé en administration et en marketing. De plus, il a siégé comme vice-président et directeur général de la Fonderie Sainte-Croix. Il a aussi participé à l’expansion de l’industrie dans plusieurs villes et provinces canadiennes.

Son implication communautaire était aussi importante. Au fil du temps, il s'est impliqué auprès de plusieurs organisations de sa paroisse. Il a été directeur du Centre d'accueil de Sainte-Croix, de 1968 à 1973, membre du conseil d'administration de l'Institut canadien de plomberie et chauffage et président de l'Association canadienne de la tuyauterie en fonte, de 1972 à 1975. De plus, il a été membre des Chevaliers de Colomb, député d'État et président des Chevaliers de Colomb du Canada, de 1973 à 1975.

Il a aussi eu une carrière politique florissante. Rappelons qu’il a été maire de Sainte-Croix de 1971 à 1973 avant d’être élu chef de l'Union nationale (UN) en 1976. Sous son leadership, l'UN effectue un retour aux élections générales de 1976. Onze députés ont été élus et le parti a récolté 18 % des voix. On se souvient qu’aux élections générales de 1973, l’Union nationale avait été balayée de la carte en ne faisant élire aucun député.

En 1980, il démissionne de son poste de chef et député de l’Union nationale et décide de siéger comme député indépendant. Quelques mois plus tard, il s’est joint au caucus du Parti québécois. Il est élu député du Parti québécois dans Lotbinière en 1981. Le premier ministre, René Lévesque, le nomme ministre de l'Industrie, du Commerce, du Tourisme et responsable des sociétés d’État. Il occupera le poste pendant quatre ans.

«Représenter un comté rural, comme Lotbinière, où les gens sont à proximité de leurs élus, c’est tout un privilège», a-t-il confié ajoutant que «les gens sont sympathiques et non partisans».

D’ailleurs, sa rencontre avec René Lévesque l’a marqué. «L’homme qui a marqué mon long parcours professionnel, c’est René Lévesque, simple, direct, clair et visionnaire.» Il nous a rappelé qu’en tant que ministre responsable des sociétés d’État, dont la SAQ, qu’il a autorisé, en janvier 1983, la création de «La Cuvée de Bonhomme». L’objectif était d’aider au financement du Carnaval de Québec. L’année suivante, pour le remercier, l’organisation de la fête hivernale lui a remis la médaille du président du Carnaval. M. Biron a aussi participé activement à la fête.

Abordant la question politique en 2021, il a été catégorique: «Apprendre que le message doit être clair, avec des objectifs précis.» Et la recette pour réussir en politique n’est pas compliquée. «Sois simple et reste toi-même ».

Après sa carrière politique, M. Biron a cumulé de nombreuses fonctions, toutes reliées au secteur économique. À ce sujet, dans une entrevue publiée dans le journal La Presse, l’actuel ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, le remercie. «J’ai commencé dans les affaires avec Rodrigue Biron. On marchait dans la rue, les gens le saluaient. On sentait le respect et les gens se souvenaient que Rodrigue avait aidé le monde avec son “ plan Biron” quand l’économie allait mal». 

Entre autres choses, il a été nommé membre du conseil d'administration de la Caisse de dépôt et placement du Québec en janvier 1995 et président de Technologies M4, une filiale d'Hydro-Québec. Il a aussi été président du conseil d'administration de la Fondation de la faune du Québec de novembre 1996 à septembre 1998 et fondateur et coprésident du Réseau solidarité pour l'économie du Québec.

Bravo M. Biron ! 60 ans dans l’action !

 

Les plus lus

Piste de course à Sainte-Croix: le règlement adopté

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, le 7 septembre, par un vote de 5 contre 1, le règlement visant à encadrer les heures d’exploitation du Circuit Riverside Speedway.

Trottoir à Saint-Flavien : les citoyens rejettent le règlement d’emprunt

VOTE. La Municipalité de Saint-Flavien a dévoilé, le 5 septembre en soirée, les résultats du référendum exigé par des Saint-Flaviennois sur le règlement d’emprunt de 1,1 M$ souhaité par le conseil municipal afin de financer les travaux de construction d’un trottoir dans le village. Une forte majorité des citoyens éligibles à voter lors du référendum ont exprimé leur opposition au règlement d’empru...

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

POLITIQUE. La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir le député de Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Piste de course de Sainte-Croix: Pour Sainte-Croix veut le retrait du projet de règlement

POLITIQUE. L’équipe Pour Sainte-Croix, qui veut obtenir les sièges au conseil municipal de la municipalité lotbinièroise lors des prochaines élections municipales en novembre, demande au conseil municipal de faire marche arrière dans le dossier de la piste de course de Sainte-Croix. Le groupe dirigé par Stéphane Dion, l’aspirant à la mairie, souhaite que le projet de règlement soit retiré, afin qu...

Important chantier à Saint-Agapit

LOISIRS. Les travailleurs de la construction ont remplacé depuis le 16 août les planchistes au parc de planche à roulettes de Saint-Agapit. Grâce à un investissement de 500 000 $, le site sera refaçonné pour permettre l’installation de nouveaux équipements, dont des jeux d’eau.

Lamarche fait de la défense de la laïcité une priorité

POLITIQUE. Par voie de communiqué, le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, s’est réjoui, le 31 août, que le chef de sa formation politique, Yves‑François Blanchet, se soit de nouveau engagé à défendre la laïcité de l’État à la suite des élections du 20 septembre prochain.

La crème du motocross à Issoudun

ÉVÉNEMENT. Le complexe Gravité Action Sports d’Issoudun accueillera de nouveau une étape du championnat provincial de motocross Challenge Québec. Plusieurs centaines de pilotes croiseront le fer sur le site lotbiniérois lors de la fin de semaine de la fête du Travail, les 4 et 5 septembre prochains.

Les usines Laflamme Portes et fenêtres vendues

TRANSACTION. Par voie de communiqué, Fenplast a annoncé, le 7 septembre, qu’elle a acquis les actifs résiduels du Groupe Atis, dont les ex-usines de Laflamme Portes et fenêtres de Saint-Apollinaire.

Un aspirant à la succession de Bernard Ouellet se dévoile

POLITIQUE. Conseiller municipal à Saint-Apollinaire depuis 12 ans, Jonathan Moreau a fait savoir, le 19 août, qu’il sollicitera un mandat lors des prochaines élections municipales, mais cette fois pour devenir le maire de la municipalité. Le 7 novembre prochain, il tentera donc d’obtenir la confiance de ses concitoyens afin de remplacer Bernard Ouellet, qui a décidé de se retirer de la vie politiq...

S’engager encore pour faire avancer les choses

POLITIQUE. L’ancien conseiller municipal et maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, portera de nouveau les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC) dans Lévis-Lotbinière lors des élections fédérales du 20 septembre. Avec cette nouvelle implication, l’homme de 65 ans espère être élu afin de travailler à lutter contre les changements climatiques et favoriser l’innovation.